Verchères (François Jarret de)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Militaire né en 1641 à Saint-Chef (Isère, Dauphiné, France).

Arrive en Nouvelle-France le 17 août 1665 comme enseigne de la Compagnie d'Antoine Pécaudy de Contrecoeur du Régiment de Carignan-Salières.
S'établit dans la seigneurie de Verchères (77) et demeure au Canada lorsque sa compagnie retourne en France en 1667.
Père de la lignée Jarret/Perrault d'Amérique.
En 1669, il épouse Marie-Madeleine Perrault (14 ans) dans l'église paroissiale Sainte-Famille de L'Île-d'Orléans (g) ; de cette union sont issus Marie-Jeanne Jarret (mariée à Jean de Douhet), Marie-Madeleine Jarret de Verchères (mariée à Pierre-Thomas Tarieu de Lanaudière), Angélique Jarret (mariée à Nicolas-Antoine Coulon), Catherine-Gabrielle Jarret (mariée à Léon Levreau), Jean-Baptiste Jarret (marié à Madeleine-Françoise d'Ailleboust), Louis Jarret et Joseph Jarret de Pouligny.
On lui concède la seigneurie de Verchères (77) le 29 octobre 1672.
Neveu d'Antoine Pécaudy de Contrecoeur.
Décès en 1700 dans la seigneurie de Verchères (77).
En 1729, il avait 44 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels