Saint-Père (Jean de)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Homme de loi (greffier et notaire) né vers 1618 à Dormelles, Seine-et-Marne, Gâtinois (France).

Arrive en Nouvelle-France en 1643 avec Louis d'Ailleboust.
Lorsque Maisonneuve instaure un tribunal sur l'île de Montréal en 1648, Saint-Père devient le premier huissier, greffier et notaire à exercer à Ville-Marie (1648-1651 et 1655-1657).
En 1651, il est nommé syndic de la Communauté des habitants de Ville-Marie.
Père de la lignée Saint-Père/Godé d'Amérique.
Épouse Mathurine Godé à Ville-Marie (Montréal) le 25 septembre 1651 ; de cette union sont issus Claude de Saint-Père et Agathe de Saint-Père (mariée à Pierre Legardeur de Repentigny).
En 1654, il est nommé receveur des aumônes faites en vue de la construction de l'église projetée de Montréal.
Tué par les Iroquois (Onneiouts) le 25 octobre 1657 à Ville-Marie (Montréal) en même temps que son beau-père, Nicolas Godé, et un domestique, Jacques Noël.
En 1729, il avait 24 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal-1983).
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presses de l'Université de Montréal, 1987).
Pour le Christ et le Roy - La vie au temps des premiers Montréalais (sous la direction de Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)

Outils personels