Rose (Michel)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Gangster né vers 1955.

Le 5 novembre 1998, Maurice «Mom» Boucher recrute Michel Rose comme prospect ; à cause de ses antécédents de contrebandier et de ses excellents contacts dans le port de Montréal , ce nouveau membre est exempté des stages préliminaires et devient «membre full patch» en 1999.
Rose a eu le privilège de siéger à la table des six, un groupe d'élite à l'intérieur du gang des Nomads, qui prenait toutes les décisions au sujet des achats de drogues à grande échelle.
Le 16 février 2001, un mandat d'arrêt obtenu par le gouvernement américain est exécuté au centre de détention contre Michel Rose qui y avait été conduit le 15 février 2001 lors de l'opération Printemps 2001 ; à la suite des déclarations de Sandra Antelo, la Drug Enforcement Agency des États-Unis veut accuser Craig d'importation de cocaïne et de trafic de drogues ; Sandra Antelo travaillait avec les membres du chapitre Nomad du gang des Hells-Angels Michel Rose et André Chouinard à l'importation de cocaïne en provenance de Colombie ; quand les relations se détériorèrent entre les complices, Sandra Antelo fut l'objet d'une tentative de meurtre en juin 2000, ce qui l'incita à quitter le pays avec ses enfants ; le 29 août 2000, le trafiquant de drogues, Raymond Craig, est tué de plusieurs balles à Sainte-Adèle après un tournoi de golf organisé pour Claude Faber ; Craig était le mari de Sandra Antelo ; celle-ci décida alors de sauver sa peau en devenant délatrice auprès de la Drug Enforcement Agency des États-Unis ; ce qui conduisit à l'émission des mandats d'arrêt exécutés contre Michel Rose le 16 février 2001 au Centre de détention où il avait été conduit la veille, puis contre Chouinard le 18 avril 2003 dans un chalet d'Ayer's-Cliff.
Le 4 mars 2004, Michel Rose et André Chouinard plaident coupables aux accusations d'importation de drogues, de trafic de drogues, de complots de meurtres et de gangsterisme qui pèsent contre eux, évitant ainsi l'extradition vers les États-Unis.
Le 8 mars 2004, le juge Gilles Hébert de la Cour supérieure du Québec les condamne à 22 ans de prison chacun ; compte tenu du temps passé en détention préventive qui compte pour le double du temps d'emprisonnement, il s'ensuit qu'il reste 16 ans à purger pour Rose et 20 ans pour Chouinard ; de plus ils ne pourront obtenir de libération conditionnelle avant d'avoir purgé la moitié de leur peine derrière les barreaux, soit 8 ans pour Rose et 10 ans pour Chouinard.
Le gang des Nomads a été décimé lors de l'Opération Printemps 2001 du 15 février 2001 au cours de laquelle la plupart de ses membres ont été arrêtés.
En 2014, la Commission des libérations conditionnelles impose des conditions à la libération de Michel Rose qui devra résider dans une maison de transition jusqu'à la fin de sa peine.

Voir également Guerres des gangs.








Participe à l'importation de six livraisons de 2 000 kg de Colombie au Canada.

Arrêté

Outils personels