Québec (province). Crises. Catastrophes naturelles. Tremblements de terre

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Éphémérides -


1638
Un premier tremblement de terre est enregistré en Nouvelle-France ; son épicentre serait situé dans l'actuelle région de Charlevoix.
1663
(5 février 1663) Tremblement de terre le plus violent de l'histoire de la colonie (magnitude 7,0 à l'échelle de Richter) ; se fait sentir particulièrement dans la région de Charlevoix et dans les environs de Kamouraska ; on signale alors de vastes mouvements de terrain dans les vallées du Saint-Laurent, des rivières Saint-Maurice et Batiscan sur une surface de 1,9 millions de km2 ; 34 secousses suivent.
1732
(16 septembre 1732) Tremblement de terre (magnitude 5,8 à l'échelle de Richter) dont les secousses se répètent pendant 40 jours ; dans la région de Montréal, environ 300 maisons sont endommagées.
1771 Tremblement de terre dans Charlevoix.
1775 Début de la Guerre d'indépendance américaine.
1791
(6 décembre 1791) Tremblement de terre (magnitude 6,0 à l'échelle de Richter) dans la région de Charlevoix et dans les environs de Kamouraska ; légers dégâts à Baie-Saint-Paul et aux Éboulements.
1814
(11 septembre 1814) Tragédie mortelle : le traversier de Trois-Rivières coule à pic ; bilan : 40 morts.
1860
(17 octobre 1860) Tremblement de terre (magnitude 6,0 à l'échelle de Richter; voir lexique) dans la région de Charlevoix et dans les environs de Kamouraska ; légers dégâts à Rivière-Ouelle.
1870
(20 octobre 1870) Tremblement de terre (magnitude 6,5 à l'échelle de Richter; voir lexique) dans la région de Charlevoix et dans les environs de Kamouraska ; légers dégâts à Baie-Saint-Paul.
1906 Un tremblement de terre tue 700 personnes et cause des dommages de 400 millions $ à San Francisco. États-Unis.
1925 (28 février au 1 mars 1925) Tremblement de terre (magnitude 6,7 à l'échelle de Richter dans la région de Charlevoix et dans les environs de Kamouraska ; dommages considérables le long du Saint-Laurent près de l'épicentre; légers dégâts à Québec, Trois-Rivières et Shawinigan ; l'épicentre serait situé à l'île aux Lièvres ; il est suivi de dizaines de secousses au cours des semaines qui suivent.
1935 (1 novembre 1935) Tremblement de terre (magnitude 6,2 à l'échelle de Richter) à la frontière entre Québec et Ontario ; légers dégâts à Témiscaming (Québec), et à North Bay et Mattawa, Ontario ; son épicentre est situé au Témiscamingue ; il se fait sentir jusqu'à Chicago à l'ouest et Fredericton à l'est.
1983 Plusieurs incendies de forêt éclatent au Québec au cours de l'été
(7 juin 1983) Un orage violent accompagné de grelons et de rafales de vent de 100 km/h renverse les avions légers immobilisés au sol et abat de gros arbres et des lignes de transmission d'électricité à Saint-Nicolas.
1988 (25 novembre 1988) Tremblement de terre (magnitude 6,0 à l'échelle de Richter) dans la région du Saguenay ; ressenti dans un rayon de 1 000 km de l'épicentre situé au Saguenay ; dégâts à Jonquière, Chicoutimi, La Baie, Québec et Montréal.
1989 (25 décembre 1989) Tremblement de terre (magnitude 6,3 à l'échelle de Richter) dans la péninsule d'Ungava (entre la baie d'Ungava et la baie de Hudson) ; premier tremblement de terre dans l'est de l'Amérique du Nord à produire des failles de surface confirmées.
2010 (23 juin 2010) Tremblement de terre (magnitude 5,0 à l'échelle de Richter) dans la région de l'Outaouais ; la route 307 s'affaisse sur une quarantaine de mètres la hauteur de Bowman et le pont Northfield situé dans l'axe de la route 105 à Gracefield est endommagé au point où le ministère des Transports en interdisse l'accès ; la cheminée de l'église de Gracefield s'effondre à travers le toit, mais son clocher ne cède pas alors que de nombreuses fissures apparaîssent ; les murs de l'hôtel de ville sont crevassés et son plafond est partiellement effondré ; environ 300 maisons sont temporairement privées d'électricité ; l'épicentre serait situé à Val-des-Bois.

  • Crédits -


Messire Pierre Boucher (Estelle Mitchell, Vac Offset Inc. 1980)

Outils personels