Opérations Magot et Mastiffs (opération de police ; 19 novembre 2015)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).


Le 18 novembre 2015, la police effectue une rafle au cours de laquelle elle exécute des mandats d'arrêt contre 48 personnes, dont :

Cavaliere Loris
Avocat criminaliste né vers 1954.
Le 19 novembre 2015, Me Loris Cavalieri est arrêté en même temps que Leonardo Rizzuto, 46 ans, Stefano Sollecito, 48 ans, Gregory Woolley, 43 ans, Dany Sprince Cadet, 45 ans et Jean Winsing Narthelus, 37 ans.
Me Loris Cavalieri est accusé en même temps que Gaétan Sévigny de gangstérisme et de trafic de cocaïne entre le 1er janvier 2013 et le 16 novembre 2015 ; la police croit que son bureau a été utilisé comme bouclier pour le crime organisé ; selon la police, son bureau serait le bureau central de l'Alliance des Hells' Angels avec la mafia de Montréal et avec des gangs de rue de Montréal. (The Gazette, 20 novembre 2015, page A4 ; Journal de Montréal, 26 novembre 2015, page 19).
Le 25 novembre 2015, le juge Pierre Labelle refuse de le libérer en attendant son procès.
Le 4 décembre 2015, détenu à la prison de Rivière-des-Prairies depuis deux semaines, Me Cavaliere est remis en liberté moyennant un cautionnement de 300 000 $ ; il doit déposer 150 000 $ à titre de caution devant le tribunal et offrir 150 000 $ additionnels en garantie hypothécaire sur un immeuble dont il est propriétaire, des sommes qu'il pourra récupérer s'il respecte toutes ses conditions de remise en liberté.
Il sera assigné à résidence 24 heures sur 24 7 jours sur 7 par semaine, il ne pourra pas communiquer avec toute personne ayant des antécédents judiciaires ou ayant des causes pendantes contre elle. Il lui est interdit de s'identifier comme avocat. Il ne doit pas posséder un téléphone cellulaire ou une arme à feu. Il ne pourra pas mettre les pieds dans son bureau du boulevard Saint-Laurent ni quitter la province de Québec.
Le 31 janvier 2016, Me Loris Cavaliere, 63 ans, reconnaît sa culpabilité aux accusations de gangstérisme et de possession d'une arme à feu 9mm au numéro oblitéré et est condamné à 34 mois de prison selon une suggestion commune de la Couronne et de la Défense.
(The Gazette, 20 novembre 2015, page A6, 5 décembre 2015, page A14).
Le 29 mai 2018, Me Cavaliere est remis en liberté en raison de son comportement conformiste, de sa transparence, de son assiduité à son emploi et par le fait qu'il ait coupé les ponts avec ses anciennes fréquentations ; cependant, Me Cavaliere ne pourra pas entrer dans des cafés de style italien et devra éviter toute personne ayant des antécédents judiciaires ou étant liée à une organisation criminelle.
Cazzetta, Salvatore, 60 ans, dit «La Barbe», chef présumé du gang des Hells Angels auquel il s'est joint en 2005 ; le 19 novembre 2015, il est accusé de complot pour trafic de drogues (distribution de cocaïne dans l'Est de l'île de Montréal et dans la municipalité de Repentigny), de gangstérisme, de possession d'argent provenant du crime et de non respect de conditions de sa remise en liberté ; il se remet d'une opération chirurgicale au coeur subie au début de novembre 2015 ; le 25 novembre 2015, le juge Pierre Lachapelle reporte à la semaine suivante l'audition de la requête de ses avocates (Me Nellie Benoit et Mylène Lareau) de le libérer en attendant son procès ; (Journal de Montréal, 26 novembre 2015, page 19). Le 6 juin 2019, Cazetta monté sur sa rutilante motocyclette noire à trois roues est arrêté à Laval sur l'autoroute pour des plaques impayées ; Cazzetta doit payer 486 $ (300 $ plus les frais) en vertu de l'article 31.1 du Code de la sécurité routière du Québe.
Céleste, Martin, 35 ans, de Terrebonne
Gauthier, Dominique, 45 ans de Terrebonne
Jean-Mary, Wesley dit Calypsie 35 ans. Au mois de juin 2017, il reconnaît sa culpabilité aux accusations d'avoir participé à un réseau de trafic de drogues à Montréal et à la suite d'une entente entre les procureurs, il est condamné à 30 mois de prison ; compte tenu de la période de détention préventive, illui reste il ne lui reste qu'un mois à purger en prison.
Lamer, Vincent ; assassiné le 3 novembre 2017 dans le quartier Rivière-des-Prairies de Montréal
Langlois, François, 43 ans de Saint-Hippolyte ; reconnaît sa culpabilité aux accusations de complot possession de cocaïne dans le but d'en faire le commerce et possession de produits de la criminalité (Montreal Gazette, 21 juin 2017, page A5).
McCarthy, José, 39 ans, de Montréal ; accusé de trafic de cocaïne dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Le 20 juin 2017, il reconnaît sa culpabilité aux accusations qui pesaient contre lui ; les procureurs se sont entendus pour une sentence de 58 mois moins le temps passé en détention (Montreal Gazette, 21 juin 2017, page A5).
Mongeau, Alexandra, fille de Maurice «Mom» Boucher accusée à la cour de Montréal de recel commis entre 2013 et 2015 et accusée à la Cour de Longueuil de complot avec Maurice «Mom» Boucher pour assassiner Raynald Desjardins en novembre 2015 ; sa mère, Louise Mongeau initie une collecte fonds pour cautionner sa sortie de prison.
Ouellette, Claude, 43 ans, de Saint-Damien ; le 20 juin 2017, il reconnaît sa culpabilité aux accusations de complot, trafic de drogues et possession de produits de la criminalité.
Obadia, Steve ; assassiné le 27 juin 2018 à Laval.
Pépin-Massé, David , 32 ans ; joueur de hockey accusé de trafic de drogue ; libéré sous caution ; il obtient que son couvre-feu ne s'applique pas aux soirs de matchs des Prédateurs de Laval avec lesquels il joue et il pourra aussi sortir de la province pour participer aux matchs de son club.
Rizzuto, Me Leonardo, 46 ans, fils de Vito Rizzuto ; il est considéré avec Stefano Sollecito comme chefs de la mafia de Montréal ; il est accusé d'avoir commis un acte criminel pour le profit de, sous la direction de ou en association avec une organisation criminelle et d'avoir participé à deux complots pour importation de cocaïne entre le 1er janvier 2013 et le 16 novembre 2015 ; le 25 novembre 2015, le juge Pierre Labelle refuse de le libérer en attendant son procès.
Sollecito, Rocco ; né à Bari, Italie ; sous-chef de la mafia de Montréal dirigée par le clan Rizzuto ;assassiné par balles vers 08 h 30 le 27 mai 2016 à Laval.
Sollecito, Stefano, 48 ans ; considéré avec Leonardo Rizzuto comme chefs de la mafia de Montréal ; il est accusé d'avoir, entre le 1er janvier 2013 et le 16 novembre 2015, commis un acte criminel pour le profit de, sous la direction de ou en association avec une organisation criminelle et d'avoir participé à deux complots pour importation de cocaïne ; le 25 novembre 2015, le juge Pierre Labelle refuse de le libérer en attendant son procès.
Spagnolo, Vincenzo ; assassiné le 15 octobre 2016 à Laval.
Williams, Patrick, 41 ans, de Mascouche,
Wooley, Gregory, 43 ans, de Saint-Hubert


Dans la nuit du 27 au 28 novembre 2015, la police exécute des mandats de perquisition à 10 endroits

Outils personels