Grand-Pré (agglomération de Nouvelle-Écosse-NE)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Éphémérides -


1704
Church détruit Grand-Pré et le village de Beaubassin (Acadie).
1747
(Janvier) Les Canadiens s'emparent de Grand-Pré défendu par les Anglais dirigés par le colonel Noble.
1755
(15 août) Le colonel John Winslow s'installe dans le presbytère et transforme l'église en caserne pour les 300 soldats qu'il commande.
(2 septembre) Winslow ordonne à tous les habitants de Grand-Pré de se réunir dans l'église le 5 septembre suivant à 15 h sous peine de voir leurs biens meubles et immeubles confisqués.
(5 septembre) Le colonel Winslow informe 418 chefs de famille acadiens réunis dans l'église Saint-Charles de Grand-Pré que tous leurs biens sont confisqués et qu'ils doivent être transportés en dehors de l'Acadie. Les Anglais s'emparaient alors de 7 833 bêtes à cornes, 8 690 moutons, 4 197 porcs et 493 chevaux.
(10 septembre) Embarquement de 1 500 Acadiens à Grand-Pré dans les navires qui les conduiront vers l'exil.
1760
Trois cents évadés acadiens repris sont envoyés en France. Des émigrés chargés à bord de 22 vaisseaux débarquent au bassin des Mines. Le nom de Grand-Pré est remplacé par Horton.
1922
Reconstruction de l'église-souvenir de Grand-Pré
1924
Érection d'une croix commémorant le Grand Dérangement lors duquel, plus de 10 000 Acadiens ont été dépouillés de leurs terres et déportés.
1930
(Août) Inauguration du Musée d'histoire acadienne.
2012
Icomos, l'organisme conseil de l'UNESCo a transmis une recommandation favorable à ce que le site de Grand-Pré reçoive le titre de site du patrimoine mondial de l'humanité désigné par l'UNESCO ; ce site (comprenant 4 000 acres de terres dont l'usage agricole persiste comporte des vestiges des différentes périodes et témoigne de plusieurs facettes de l'identité acadienne ; il témoigne aussi de façon unique des techniques traditionnelles de digues, d'aboiteaux et de drainage développés par les Acadiens dans L'une des régions côtières qui connaissent les plus fortes marées au monde. Ce site est considéré comme le lieu mémoriel par excellence de la diaspora acadienne dispersée par le Grand Dérangement en 1755. Son paysage de polders et ses vestiges archéologiques témoignent d'une culture de pionniers ayant su créer leur propre territoire tout en vivant en harmonie avec le peuple autochtone des Mi'kmaqs.
(30 juin) Le site de Grand-Pré est déclaré Site du Patrimoine mondial par l'UNESCO.

Outils personels