Fournier (Guy)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Le 11 juillet 1978, lors d'une violente tentative d'évasion de l'Établissement correctionnel Laval (Le vieux pen de Saint-Vincent-de-Paul), une prise d'otage par 5 détenus armés de couteaux et d'une arme à feu fait 2 morts, l'agent correctionnel Guy Fournier et un détenu, et 1 blessé (le directeur adjoint de la sécurité). Pour son implication dans ces meurtres et cette tentative de meurtre, Ghislain Gaudet est reconnu coupable de meurtre prémédité et il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 3 novembre 2015, Ghislain Gaudet est blessé par une arme artisanale au pénitencier fédéral à sécurité maximum de Sainte-Anne-des-Plaines.
Le 14 octobre 2016, la Commission des libérations conditionnelles du Canada refuse la mise en liberté de Gaudet.

Outils personels