Durham (John George Lambton, comte de)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Homme politique et diplomate né en 1792 à Londres.

Études au Eton College de Londres (Angleterre).
Gouverneur général du Canada (janvier à novembre 1838) sous le régime anglais et haut-commissaire de l'Amérique du Nord britannique à la suite des insurrections de 1837-1838 .
Congédie le conseil que son prédécesseur avait formé et enquête personnellement sur les affaires du pays.
Amnistie ceux qui avaient participé aux émeutes de 1837 et de 1838 à l'exception de 24 d'entre eux qu'il interdit de séjour ou déporte aux Bermudes ; cette amnistie est désavouée et provoque son rappel en Angleterre.
A écrit le Rapport sur les affaires de l'Amérique septentrionale britannique (1839) ; ce rapport, communément appelé Rapport Durham, recommande l'union du Haut-Canada et du Bas-Canada, l'institution d'un gouvernement responsable aux élus et la création de gouvernements municipaux.
L'Acte d'union est adopté en 1840, mais le gouvernement ne devient responsable à la Chambre d'assemblée que quelques années plus tard. Durham n'a passé que 5 mois au Canada.
Beau-père de Lord Elgin.

  • Distinctions -


Le nom de la rue Durham de Montréal honore sa mémoire comme ceux de la municipalité de Durham-Sud et du canton Durham proclamé en 1802 et situé entre les municipalités de Richmond et Drummondville dans la région du Centre-du-Québec. Décès en 1840 en Angleterre. Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels