Desbiens, Debien, Debiais (Étienne)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Agriculteur et homme de métier (scieur de long) né vers 1648 à Moulismes (Vienne, Poitou, France).

S'établit à Ville-Marie (Montréal) en 1687 sur une terre de 3 arpents de front par 20 de profondeur achetée à Nicolas Marion ; après son mariage, il signe un bail à ferme pour 5 ans à Rivière-Saint-Pierre, (Pointe-Saint-Charles) ; en 1694, il y fait construire sa maison.
Père de la lignée Desbiens/Campeau d'Amérique.
Épouse Marie Campeau, veuve de Nicolas LePileur, à Ville-Marie (Montréal) en 1691 ; de cette union sont issus Étienne Desbiens (marié à Marie-Dorothée Tremblay), François Desbiens (marié à Marie-Jeanne Gougeon), Michel (marié à Angélique Bizet), Jean-Baptiste Desbiens (marié à Marie-Josèphe Gougeon), Marie-Charlotte Desbiens (mariée à Hippolyte Gaillard dit Gallien) et Marie-Anne Desbiens (mariée à Jean Julien).
Décès en 1708 à Montréal.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)

Outils personels