Desaulniers (Gonzalve)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Homme de lettres (poète et journaliste) et homme de loi (avocat) né en 1863 (24 juin) à Saint-Guillaume-d'Upton.

Études au Collège Mont-Saint-Bernard de Sorel et au Collège Sainte-Marie de Montréal.
Journaliste à L'Étendard, à la Revue canadienne et au journal Le National (1883-1895).
Juge à la Cour supérieure du Québec-CSQ, district de Montréal (1923-1934).
Décès en 1934 (5 avril).

  • Publications - Liste partielle


L'Absolution avant la bataille, dédié aux braves de la Butte-aux-Français (poésie, L'Étendard, 1886)
Les Bois qui chantent (poésie, Beauchemin, 1930)

  • Distinctions -


Officier de la Légion d'honneur et de l'Instruction publique de France
Le nom de la rue Desaulniers de Montréal honore sa mémoire

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
es cours de justice et la magistrature du Québec, Volume 2 (Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, 1992)

Outils personels