Chaussegros (Marie)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Mère de la lignée Benoît/Chaussegros d'Amérique.

Épouse Martin Benoît à Port-Royal (Acadie), vers 1672 ; de cette union sont issus Jacqueline Benoît (mariée en premières noces à Michel Forest, veuf de Marie Hébert, puis, en secondes noces à Guillaume Trahan), Pierre Benoît (marié, en premières noces, à Marie Forest, puis, en secondes noces, à Élisabeth LeJuge), Clément Benoît (marié à Anne Babin), Jean Benoît (marié, en première noces, à Anne Brault, puis, en secondes noces, à Anne Amirault), Claude Benoît (marié à Jeanne Hébert), Catherine Benoît (mariée à François LePrince), Jeanne Benoît (mariée à Pierre LeJeune), Françoise Benoît (mariée à Alexandre Thibodeau).
Certains de leurs descendants s'établissent dans la seigneurie de Saint-Ours (80) et dans la seigneurie de Grosbois ou Yamachiche (23) au Québec après la déportation des Acadiens en 1755.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)

Outils personels