Baie-d'Urfé (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Superficie - 6,70 km2.
  • Gentilé - Baid'Urfeite (anglais).


  • Éphémérides -


Voir Beaconsfield (municipalité de vile).
Vers 1686 Fondation d'une mission catholique par le sulpicien, François-Saturnin Lascaris d'Urfé au fond de la baie à laquelle son nom est donné.
1911 (14 mars) Constitution de la municipalité de Baie-d'Urfée par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Anne-de-Bellevue.
1912 James Morgan, le fondateur du magasin à rayon de la rue Sainte-Catherine Ouest à Montréal (aujourd'hui La Baie) donne à la municipalité la bâtisse blanche qui sert d'hôtel de ville jusqu'à l'abolition de la municipalité le 31 décembre 2001.
1931 La population de Baie-d'Urfé est de 719 habitants.
1961 La population de Baie-d'Urfé est de 3 549 habitants.
1967 Ouverture d'une bibliothèque par des bénévoles de la municipalité.
1969 (Décembre) Une loi de l'Assemblée nationale ordonne, entre autres, la création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM et l'intégration à cette communauté de toutes les municipalités de l'île de Montréal, de l'île Bizard et de l'île Dorval. Constitution de la Communauté urbaine de Montréal-CUM par une loi de l'Assemblée nationale.
1990 La population de Baie-d'Urfé est de 3 571 habitants.
2000 La population de Baie-d'Urfé est de 3 731 habitants.
(20 décembre 2000) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale le même jour; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal.
2001
(4 novembre 2001) Élection du conseil de la future nouvelle ville de Montréal.
(31 décembre 2001) Toutes les villes fusionnées cessent d'exister.
2002 (1 janvier 2002) Naissance de la nouvelle ville de Montréal.
2004
Les francophones de la municipalité compte pour 25 % de la population totale.
(20 mai 2004) Les contribuables des anciennes municipalités de Beaconsfield (37,72 %) et de Baie-d'Urfé (57,37 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville de Montréal et à devenir deux entités municipales distinctes des autres municipalités de l'île.
(20 juin 2004) Référendum sur le démembrement de Montréal ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Baie-d'Urfée obtient sa séparation de la ville de Montréal avec une majorité de 92,66 % représentant 72,80 % des électeurs inscrits.
2000
La population de Baie-d'Urfé est de 3 953 habitants.
2006
(1 janvier 2006) La municipalité de Baie-d'Urfé retrouve son statut de ville indépendante.
2010
La population de Baie-d'Urfé est de 3 928 habitants.
Le 18 octobre 2010, Un vol à main armée dans la succursale de la Société des Alcools du Québec-SAQ fr ùbsie-D'Urfé se termine par le décès de la gérante, Hélène Leduc atteinte d'une balle à la nuque ; Madame Leduc devient tétraplégique et décède en janvier 2015 des suites de sa blessure les suspects jusque-là recherchés pour tentative de meurtre sont désormais recherchés pour meurtre.
Au cours de la nuit du 30 au 31 décembre 2010, l'un des principaux suspects dans l'enquête sur l'assassinat de Madame Leduc à la succursale de Baie-d'Urfé de la Société des Alcools du Québec-SAQ est atteint par balles tirées par des patrouilleurs du Service de police de Montréal. Les policiers sont intervenus pour une bagarre dans un bar situé près de l'angle de la rue sainte-Catherine et du boulevard Saint-Laurent de Montréal ; lors de l'intervention policière, le suspect a sorti une arme et a tiré plusieurs fois en direction des policiers. Ceux-ci ont aussitôt répliqué et le suspect a été atteint de plusieurs coups de feu. Cet incident provoque l'intervention du Bureau d'enquête indépendante-BEI.


  • Toponymie -


Urfé rappelle le souvenir du sulpicien François-Saturnin Lascaris d'Urfé (1641-1701), le premier curé de la paroisse Sainte-Anne-du-Bout-de-l'Isle (Sainte-Anne-de-Bellevue) qui avait nom Saint-Louis-du-Bout-de-l'Île au moment de son érection canonique.

  • Repères géographiques -


Sur la partie ouest de l'île de Montréal, le long du lac Saint-Louis, entre les municipalités de Beaconsfield et Sainte-Anne-de-Bellevue.

  • Crédits :


Répertoire des municipalités du Québec (Ministère des Affaires municipales, (Les publications du Québec, annuel)
Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la province de Québec (Hormisdas Magnan, Imprimerie d'Arthabaska, 1925)
Noms et lieux du Québec (Commission de toponymie, les Publications du Québec, 1994)

Outils personels