41. Québec (province). (histoire). Meurtres, homicides et autres méfaits : (2020)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Vocabulaire

Meurtre au premier ou second degré :

Afin d'établir qu'il y a eu meurtre au premier degré, la Couronne doit prouver hors de tout doute raisonnable non seulement que l'accusé avait formé l'intention requise pour qu'il y ait meurtre, mais aussi que le meurtre a été commis avec préméditation et de propos délibéré. L'expression « avec préméditation et de propos délibéré » n'est pas un synonyme du terme « intention ».
Par exemple, un meurtre commis de façon impulsive et non réfléchie, même lorsque l'accusé avait formé l'intention requise pour qu'il y ait meurtre, n'est pas un meurtre avec préméditation et de propos délibéré.

Lorsqu'il s'agit d'un meurtre au premier degré, la période avant d'être admissible à une libération conditionnelle est établie à 25 ans.
Lorsqu'il s'agit d'un meurtre au deuxième degré, cette période peut se situer entre 10 et 25 ans, selon ce que décidera le juge.

2020
Le 3 janvier 2020, vers 20 h, la police de Laval reçoit un appel dénonçant une bataille qui avait éclaté dans le parking qui jouxte le Parc Marc-Aurèle-Fortin et une école élémentaire dans le secteur Fabreville de Laval ; un adolescent âgé de 15 ans y avait été poignardé à mort ; un autre adolescent, celui-ci âgé de 16 ans a été arrêté à Laval à la suite du décès de l'adolescent de 15 ans ; l'adolescent appréhendé est confié à la Direction de la protection de la jeunesse-DPJ. qui le détiendra jusqu'à sa comparution sous une accusation dont la nature reste à être déterminée par la Couronne. Le 26 février 2020, la Cour permet la libération sous conditions de l'adolescent accusé du meurtre non prémédité de l'autre adolescent
Le 15 janvier 2020, le corps d'un homme d'une trentaine d'années est découvert sous un pont à Beauceville. Le décès est constaté à l'hôpital.
Le 16 janvier 2020, Jaël Cantin, 33 ans, mère de six enfants est trouvée grièvement blessée dans la résidence familiale de Mascouche qu'elle partage avec Benoît Cardinal, son conjoint ; Benoît Cardinal, 33 ans, utilisant le titre de travailleur social, est accusé du meurtre de Jaël Cantin. Benoît Cardinal, un employé d'un Centre jeunesse de Laval, aurait entretenu une correspondance troublante avec une adolescente de 16 ans sous sa responsabilité ; jugée inacceptable par son employeur, cette relation avait entraîné le congédiement de Cardinal. Cardinal est d'abord accusé du meurtre non prémédité de sa conjointe, Jaël Cardin. Le 12 mars 2020, à la suite de compléments d'enquête, la Couronne décide d'accuser Cardinal du meurtre prémédité de Jaël Cantin. (Journal de Montréal-JdeM, 20 janvier 2020, page 9 ; The Gazette, 18 janvier 2020, page A14, Le Devoir 13 mars 2020, page A6).
Le 20 janvier 2020, peu après 4 h, un individu s'introduit par effraction dans une maison de la rue Lafleur à Lachute où Tristan Boudreau-Boyer se trouve avec son père. Tristan Boudreau-Boyer est alors assassiné. Tristan Boudreau-Boyer était un grand ami de Victor Gaudreau-Lavallée assassiné à Lachute en septembre 2019. Selon la police, les meurtres de Gaudreau-Lavallée et de Boudreau-Boyer ont l'allure de règlements de compte. Alexandre Roy-Larose, 18 ans, et Bryan Stevens Cana Escobar, 19 ans, sont accusés du meurtre de Tristan Boudreau-Boyer. Le 28 février 2020, Elrich Roy Edmond, 18 ans, rejoint Roy-Larose et Bryan Stevens Escobar comme accusé du meurtre deTristan Boudreau-Boyer.
Le 22 janvier 2020, Marylène Lévesque, 22 ans, originaire de Chicoutimi (Saguenay), une employée d'un salon de massage est assassinée dans une chambre de l'hôtel Sépia près de l'Aquarium de Québec dans le quartier Sainte-Foy (Québec) ; Eustachio Gallese, 51 ans, aurait offert 2 000 $ à Marylène Lévesque pour qu'elle le rejoigne dans une chambre de l'hôtel Sépia ; Gallese avait été condamné en 2004 pour le meurtre de Chantale Deschênes, 32 ans, sa conjointe d'alors. Eustachio Gallese résidait dans une maison de transition du quartier Maizerets de Québec, mais il jouissait d'une semi-liberté lui permettant de rencontrer des femmes pour assouvir ses appétits sexuels. À 23 h 30, Gallese s'est rendu à la Centrale Victoria de la police de Québec où il a avoué son crime. Eustachio Gallese est alors formellement accusé du meurtre non prémédité de Marylène Lévesque ; le 27 février 2020, Eustachio Gallese reconnaît sa culpabilité à l'accusation du meurtre prémédité de Marylène Lévesque et il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux.
Le 23 janvier 2020, le cadavre de Vanessa Primeau est découvert parmi les décombres d'un incendie de garage, à l'angle des rues Bourbonnière et Adam dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve ; des sources policières, révèlent qu'à l'arrivée des autorités, un cadenas extérieur verrouillait la porte du garage empêchant ainsi la femme d'en sortir. La police enquête sur cette mort suspecte.
Le 28 janvier 2020, Léonie Monteiro, 15 ans, est portée disparue par le service de police de Longueuil*'
Le 29 janvier 2020, une dispute de famille tourne au drame dans une résidence de la rue George-Heriot à Blainville appartenant è Mazen Adel Halabi, 51 ans ; Mazen Adel Halabi est tué. Les agents de la Sûreté du Québec-SQ appréhendent Adel El Halabi, 20 ans, qui sera accusé de meurtre non prémédité. Adel El Halabi serait le fils de Mazen Adel Halabi. (The Gazette, 10 janvier 2020, page A7)
Le 2 février 2020, vers 15 h 30) Un incendie éclate dans une résidence du numéro 23 de la rue Mercier à Val-des-Monts ; Les pompiers découvrent deux personnes décédées, Céline Labelle et Pierre Dupuis qui avaient été abattus par balles ; l'Unité des crimes contre la personne de la Sûreté-du-Québec assume l'enquête, en collaboration avec le Service de police de la Municipale de la MRC des-Collines-de-l'Outaouais. Les deux locataires négligeaient de payer leur loyer. Yvon Mercier, 69 ans, un agent retraité de la Gendarmerie royale du Canada-GRC, qui louait sa maison à Céline Labelle et Pierre Dupuis, est appréhendé, puis accusé des meurtres non prémédités de Céline Labelle et de Pierre Dupuis perpétrés dans la résidence située au 23 de la rue Mercier. Yvon Mercier est aussi accusé d'avoir mis le feu à la résidence. C'est dans cette résidence que les pompiers ont fait la macabre découverte.
Le 8 février 2020, Nathalie Fraser, 52 ans, en voyage à Cuba, inquiète ses proches qui n'ont pas de ses nouvelles depuis le 18 janvier 2020. Le 30 janvier 2020, Interpol avise Marie-Ève Fraser que sa mère est portée disparue depuis 48 heures. Son cadavre a été trouvé dans une valise de voyage laissée à Matanzas, au milieu d'une décharge non loin de Varadero. Leonel Leon Nuviola, 39 ans, avec qui madame Fraser entretenait une relation depuis 18 mois, est considéré comme le principal suspect de cette disparition. Nathalie Fraser demeurait chez Nuviola depuis le 15 décembre 2019 et elle devait revenir au Canada le 15 mars 2020. Nuviola est appréhendé et accusé du meurtre de Madame Fraser.
Le 16 février 2020, un homme âgé d'une quarantaine d'années est abattu d'au moins une balle au haut du corps près de l'intersection du boulevard Descarie et de la rue MacDonald dans l'arrondissement Saint-Laurent de Montréal la victime a été déclarée morte à l'endroit où elle avait été abattue.
Le 25 février 2020, tôt le matin, une femme, 65 ans, perd la vie dans l'incendie de sa résidence de la rue du Collège à Saint-André-du-Lac-Saint-Jean ; il semble que la femme manipulait un poêle à bois au moment de s'effondrer ; elle vivait seule dans sa résidence. Comme elle avait un rendez-vous à l'hôpital, son accompagnatrice s'est présentée chez-elle vers 6 h 30, a constaté la présence de fumée et a demandé l'aide d'un voisin. Celui-ci a vu la femme gisant inconsciente sur le plancher du rez-de-chaussée.
Le 26 février 2020 au cours de l'avant-midi, les policiers découvrent le cadavre à demi dénudé d'Océane Boyer, 13 ans, qui git en bordure d'une route à Brownsburg-Chatham ; la jeune fille aurait été tuée avec un objet contondant. Ce matin-là, vers 8 h., Océane Boyer se serait dirigée vers l'école polyvalente Lavigne qu'elle fréquentait à Lachute; il semble qu'elle ne s'y est pas rendue. En fin d'après-midi, la jeune fille n'étant pas revenue chez elle, ses parents alertent la police. Le cadavre trouvé le matin-même est identifié comme étant celui d'Océane Boyer. Le 27 février 2020, François Sénécal, 51 ans, une connaissance de la famille Boyer, est arrêté à Montréal par la Sûreté du Québec-SQ, puis il est amené au Palais de Justice de Saint-Jérôme où il est formellement accusé du meurtre prémédité d'Océane Boyer. La jeune fille aimait beaucoup François Sénécal qu'elle appelait «Mon oncle François» ; celui-ci l'aurait emmenée chez-lui, l'aurait droguée et l'aurait frappée avec une arme contondante, aurait ensuite transporté son cadavre et l'aurait laissé en bordure d'une route de Brownsburg-Chatham. Sénécal aurait tenté d'effacer les traces de son crime. Il s serait rendu dans un lave-auto pour nettoyer l'objet contondant qui avait servi à commettre le crime ; la scène aurait alors été captée par la caméra de vidéosurveillance du lave-auto.

Nota :
Arme contondante : Définition :
Une arme contondante est une arme qui contond, c'est-à-dire qui frappe, qui contusionne. Elle est constituée d'un manche pour la prise en main et d'une partie opposée servant à asséner des coups écrasants et non tranchants. Wikipédia.
Contondant : en parlant d'un instrument : «Qui meurtrit, blesse par le choc, sans couper, ni percer, mais en produisant des contusions.
Instrument, outil contondant; arme contondante.
Une massue, un marteau sont des objets contondants».
Antonyme : coupant, tranchant. Mot ayant un sens contraire à celui d'un autre (par exemple chaud et froid, laideur et beauté).

Le 7 mars 2020, la Police de Montréal demande l'assistance du public pour l'aider à retrouver Jocelyne Tisshaw, une jeune femme de l'Ouest de l'île qui manque à l'appel depuis le 7 mars 2020 ; la jeune femme (grandeur :154,94 cm ou 61 pouces ; poids : 37,5 kg ou 83 livres) avait été vue pour la dernière fois à sa résidence de Pointe-Claire ; la jeune femme pourrait se trouver dans la région de Toronto.
Le 9 mars 2020, un homme est tué dans un duplex de la rue Dufresne à Shawinigan ; les policiers ont été appelés vers 4 h. le 10 mars afin de mener une enquête sur ce décès qui a été constaté à l'hôpital ; selon les premières constations, la police croit à un meurtre ; la victime, qui travaillait comme cuisinier dans un restaurant des environs, partageait ce logement avec deux autres personnes.
Les 18 et 19 avril 2020, Gabriel Wortman, déguisé en agent de la GRC, abat des personnes dans l'aglomération rurale de Portapique près de Debert en Nova Scotia.
Le 25 avril 2020, vers 18 h, Catherine Perras, 34 ans, poignarde ses deux filles (5 ans et 11 ans), puis tente de se suicider dans une Coopérative d'habitation du quartier Villeray de Montréal. La fillette âgée de 11 ans succombe à ses blessures en fin de soirée.
Le 20 mai 2020, vers 4 h , une automobile conduite par Luz Dary Posada circule sur les autoroutes 15 et 440 à Laval avec une passagère, Myriam Marleny Soler, 32 ans, mère célibataire d'une jeune fille ; des patrouilleurs de la police sont informés du fait qu'une automobile est conduite dangereusement sur la route ; quelques minutes plus tard, la police reçoit un rapport à l'effet qu'un véhicule avait quitté l'autoroute. À leur arrivée sur les lieux, les policiers trouvent le véhicule de Posada qui avait basculé par-dessus des automobiles parquées et avait abouti sur le trottoir le long d'une route parallèle à l'autoroute ; les deux femmes qui occupaient le véhicule ont été transportées à l'hôpital ; quelques heures plus tard, Soler a été déclarée morte, alors que Posada avait subi des fracture à la hanche et avait un tendon déchiré. Un analyse du sang prélevé sur Posada révèle un taux d'alcoolémie de .221 bien au-dessus de la limite légale de .08. Bastidas est accusée de conduite en état d'ébriété causant la mort. Le 21 septembre 2020, Luz Dary Posada est condamnée à 47 mois de prison pour cet accident et pour n'avoir pas respecté une condition qui lui avait été imposée en 2019 pour conduite en état d'ébriété.
Le 23 mai 2020, Les corps inanimés de Johanne Corriveau et de Gabriel Branchaud sont trouvés dans leur résidence de la 40e Avenue dans le secteur Pointe-aux-Trembles de Montréal. ; le couple, qui habitait à cet endroit depuis près de 20 ans, aurait été en processus de séparation depuis peu ; d'après les informations obtenues par le Journal de Montréal-JdeM, il s'agirait d'un meurtre suivi d'un suicide ; la résidence du couple avait été mise en vente peu de jours avant le drame. (Journal de Montréal, 24 mai 2020, page 8)
Le 11 juin 2020, le cadavre de Francine Brière, 74 ans, est trouvé dans une résidence du chemin Lower Concession à Ormstown, puis le cadavre de Robert Brière, l'époux de Francine, est trouvé à l'extérieur de la résidence. Dés le début de l'enquête, il a semblé évident que monsieur Brière aurait tué son épouse, puis se serait suicidé.
Le 14 juin 2020, un jeune homme de 14 ans qui manipulait une arme à feu à Val-d'Or tue son copain âgé de 13 ans lorsque l'arme se décharge et que la balle atteint mortellement son copain ???. Les parents de l'adolescent qui a tiré pourraient être accusé de négligence criminelle, puisque l'arme pourrait ne pas avoir été entreposée de façon sécuritaire ; c'est à dire hors de portée de personnes mineures.
Le 15 juin 2020, un pêcheur découvre des ossements humains lorsqu'il tire de l'eau sa canne à pêche sur la rivière du Nord, sous le pont de la montée de l'Église dans le secteur Saint-Canut de Mirabel.
Le 20 juin 2020, un peu avant 15 h. Paul Provencher, 41 ans, est mortellement blessé lorsqu'une automobile Chevrolet Camaro (Z281986 rouge) l'a heurté alors qu'il circulait à motocyclette sur le rang Saint-Joseph à Sainte-Perpétue ; le conducteur de la Chevrolet s'est enfui après l'impact ; Monsiieur Provencher a été transporté à l'hôpital où il est décédé.
Le 20 juin 2020, trois personnes sont visées par des tirs d'arme à feu dans le quartier Rosemont de Montréal. La police a découvert une victime sur la rue Albani et deux autres sur la rue Du Quesne ; deux des trois victimes étaient connues de la police. la troisième est une femme de 19 ans ; les trois victimes ont été transportées à l'hôpital où on ne craignait pas pour leur vie. (The Gazette, 22 juin 2020, cahier CITY, page A8)
Le 22 juin 2020, en soirée, exaspéré par le bruit et la musique qui provenaient depuis une douzaine d'heures de la cour arrière du voisin qui avait invité une dizaine de personnes à un party de voisinage, Maxime Bélanger, 39 ans, dont le terrain est sur la rue Valois, mais dont la cour est adjacente à celle du voisin de la rue Caron à Vaudreuil-Dorion, saute la clôture qui sépare son terrain de celui de la famille de Deyver Andres Aguilar Céspédes, qui occupe la maison située sur la rue Caron dont la cour est adjacente à l'arrière à celle de Maxime Bélanger ; Bélanger aurait été poignardé et frappé avec un bâton de baseball avant d'avoir franchi trois pieds dans la cour du voisin ; d'après des témoins, à cause du bruit provenant de la cour de Céspédes, la situation était tendue entre Bélanger et Céspédes depuis que celui-ci s'était installé dans sa résidence en 2016.
Le 29 juin 2020, Sacha Shaquille Joseph, 25 ans, détenu à la prison de Rivière-des-Prairies a été sauvagement agressé par ses codétenus ; Shaquille Joseph serait lié à un gang de rue mais il était en détention préventive pour une affaire de violence conjugale survenue le 14 juin 2020 ; transporté à l'Hôpital du Sacré-Coeur, Sasha Shaquille y a succombé à ses blessures le lendemain, 30 juin 2020.
Le 8 juillet 2020, Norah Carpentier, 11 ans, et sa soeur, Romy Carpentier, 6 ans, les filles de Martin Carpentier et d'Amélie Lemieux disparaissent à Saint-Appolinaire, une municipalité située près de Lévis sur la rive-Sud de Québec. Le père, Martin Carpentier, 44 ans, est soupçonné d'avoir enlevé ses filles ; il aurait emmené ses filles sous prétexte d'aller manger de la crême glacée molle. Vers 21 h 30, un automobiliste a signalé la présence d'un véhicule accidenté près du kilomètre 288 de l'autoroute 20. L'automobile aurait fait une embardée alors qu'elle circulait en direction Est ; elle aurait quitté la chaussée, puis fait des tonneaux dans le terre-plein central, pour finir sa course dans les travées en direction Ouest. L'habitacle était vide lorsque des témoins se sont approchés du véhicule accidenté, mais un cellulaire et des traces de ce qui pourrait être du sang et auraient été vus à l'intérieur du véhicule. Le 11 juillet 2020, les cadavres des deux fillettes sont retrouvés dans le bois extrêmement dense de Saint-Apollinaire, sur la Rive-Sud de Québec, quelque part entre les rangs Bois-Joly et Bois-d'Ail. Martin Carpentier, le père des fillettes est disparu dans la forêt. Les parents des deux fillettes sont séparés depuis 2015.
Le 18 juillet 2020, les funérailles des deux fillettes sont célébrées à Lévis.
Le 20 juillet 2020, après 12 jours de recherches, le cadavre de Martin Carpentier est trouvé par la Sûreté du Québec-SQ près d'une résidence du rang Saint-Lazare à Saint-Apollinaire. Selon les premières constatations, Carpentier se serait suicidé.
Le 23 juillet 2020, une fillette âgée de 6 ans est trouvée poignardée à mort dans un appartement de la rue Desautels dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve de Montréal ; le 14 juillet 2020, sa mère, Amélie Lemieux, 36 ans, est accusée du meurtre non prémédité de sa fille.
Dimanche, le 26 juillet 2020, un jeune homme de 21 ans séjournant dans l'unité de réadaptation comportementale intensive du Centre multiservices de santé et de services sociaux Saint-Joseph sur la rue Sainte-Julie à Trois-Rivières décède dans des circonstances nécessitant l'intervention de policiers.
Vers 21 h 30, des patrouilleurs du Service de police de Trois-Rivières sont dépêchés au centre multiservice. Le jeune homme était alors en arrêt cardio-respiratoire.
Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, les premiers répondants tentaient des manoeuvres de réanimation qui se sont avérées vaines. Transporté au Centre hospitalier Universitaire de Trois-Rivières, le décès du jeune homme y est constaté.
L'unité du Centre multiservice dans laquelle se sont produits ces événements est une aile spécialisée dans la réadaptation comportementale des personnes qui doivent composer avec une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l'autisme ou encore un trouble grave de comportement.
Le 27 juillet 2020, Jean-Luc Ferland, 32 ans, tue sa mère Suzanne Desjardins, 57 ans, à Drummondville ; Suzanne Desjardins avait été au bureau de la Sûreté du Québec à Drummondville demandant des renseignements au sujet d'une évaluation psychiatrique pour son fils qui demeurait chez elle depuis quelques semaines ; après cette visite à la Sûreté, madame Desjardins s'était rendue à son travail après avoir constaté que la police ne pouvait ou ne voulait ? pas l'aider dans l'immédiat ; c'est plus tard dans la journée que madame Desjardins a été attaquée ; à 9 h 30, Steve Girard, le conjoint de Madame Desjardins qui était inquiet à cause du fait que personne ne répondait au téléphone chez madame Desjardins, a appelé la police pour demander de se rendre chez madame Desjardins ; les policiers y ont trouvé madame Desjardins grièvement blessée ; Madame Desjardins a été transportée à l'hôpital où son décès a été constaté ; Jean-Luc Ferland a alors été arrêté, puis accusé du meurtre non prémédité de sa mère. Comme des policiers avaient été sollicités, le Bureau des enquêtes indépendantes-BEI entreprend son enquête sur les circonstances entourant le décès de madame Desjardins.
Le 30 juillet 2020, vers 12 h 15 a.m, un jeune homme de 17 ans est atteint par balles dans les environs du parc École des Explorateurs, une école élémentaire située à l'angle de la rue Bérard et du boulevard Saint-Elzéar dans le quartier Vimont de Laval ; transporté à l'hôpital, le jeune homme décède de sa blessure environ 90 minutes plus tard. Un autre jeune homme est blessé par balles au cours de cet incident ; les blessures de ce dernier ne semblent pas mortelles. Des témoins ont dit à la police avoir entendu des coups de feu vers 12 h 15 a.m.
Le 6 août 2020, Theodros Lakis Debeyiostis, 80 ans est trouvé gravement blessé dans le corridor d'un édifice d'appartements de l'avenue Benny, près de la rue Sherbrooke Ouest dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce de Montréal ; Debeyiotis était le propriétaire de l'édifice où il a été blessé ; transporté à l'hôpital, Theodros Debeyiotis y décède de ses blessures. Au cours de l'enquête sur le décès deTheodros Lakis Debeyiotis, les policiers sont incités à se rendre à une résidence située sur le boulevard Henri-Bourassa Est, près de la Grande-Allée dans le secteur d'Ahuntsic-Cartierville où ils trouvent le cadavre de Pierre Phaneuf, 68 ans. L'édifice d'appartements de la rue Benny avait appartenu à Debeyiotis avant d'être cédée à ses fils. Pierre Phaneuf résidait dans cet immeuble et en était le surintendant. Les enquêteurs croient que Phaneuf aurait été assassiné le 4 août, et que l'assassin se serait ensuite rendu sur l'avenue Benny pour y tuer Debeyiostis. Claude Charbonneau, 61 ans, qui aurait passé plusieurs années dans des pénitenciers fédéraux entre 1977 et 1983 après avoir été reconnu coupable sous quatre chefs d'accusation criminelle et avoir été condamné à des peines variant de deux à huit ans de prison. Au moment des assassinats, Charbonneau résidait dans l'édifice d'appartements de Theodros Lakis Debeyiostis ; Charbonneau est d'abord considéré comme témoin important en lien avec les meurtres de Theodros Lakis Debeyiostis et de Pierre Phaneuf ; la police de Montréal obtient un mandat d'arrestation contre Charbonneau qui est arrêté par la police de Trois-Rivières. À cause des changements apportés au Code criminel du Canada à la fin des années 1980, The Gazette n'a pas eu accès au dossier de Charbonneau pour savoir quelles accusations avaient été portées contre lui à l'époque de ses condamnations antérieures.
Le 19 août 2020, vers 21 h 15, un automobiliste frappe un piéton à l'angle des rues Sherbrooke Ouest et Sainte-Famille dans l'arrondissement du Sud-Ouest de Montréal, près du Plateau Mont-Royal ; l'automobiliste prend la fuite.sans s'arrêter, mais il est épinglé peu avant 23 h ; la victime a été transportée à l'hôpital où les médecins craignaient pour sa vie.
Le 22 août 2020, vers 7 h un homme dans la trentaine est atteint par balles dans le parc de la Commune à Châteauguay ; des témoins ont entendu 6 détonations ; transportée à l'hôpital la victime y décède de ses blessures.
Le 24 août 2020, un homme âgé de 25 ans qui s'était interposé entre une serveuse et un client qui la harcelait dans la Taverne Urbaine de la rue Alexandre à Sherbrooke est battu à mort par le client frustré qui lui a asséné plusieurs coups de poing et coups de pied à la tête. L'agresseur est accusé du meurtre non prémédité de la victime.
Le 24 août 2020, Aly Abdelaziz, 19 ans, est tué à coups de poignard au haut du corps sur le boulevard de l'Acadie près de l'intersection du boulevard de Salaberry dans le quartier Ahuntsic-Cartierville de Montréal. Le 27 août 2020, Ahmed Raza, 18 ans, un résident de Cartierville comparaît devant un juge de Montréal sous l'accusation du meurtre prémédité d'Aly Abdelaziz, un résident de l'arrondissement de Saint-Laurent. Selon les dossiers de cour, Aly Abdelaziz, la victime de l'homicide devait comparaître le 26 août 2020 à Laval pour répondre à une accusation de possession, de dissimulation et de modification du numéro de série d'une arme-à-feu sachant que le numéro de série de l'arme avait été effacé et à Montréal pour répondre à une accusation de vol commis en décembre 2019 et à Montréal,
Le 7 septembre 2020, vers 18 h 15, une piétonne, Huiping Ding, 45 ans, et un cycliste, Gérard Chung Soon Yuhen, 50 ans, sont frappés par une voiture conduite à Brossard par Radoslav Guentchev, 30 ans ; la piétonne décède de ses blessures et le cycliste Gérard Chong Wong est hospitalisé dans un état critique ; en février 2020, Guentchev avait été évalué en psychiatrie par la Commission d'évaluation des troubles mentaux et avait été déclaré non-dangereux et qu'il ne représentait pas un risque important pour la sécurité du public. Guentchev souffre de divers troubles mentaux, présente une déficience intellectuelle légère et est sous médication ; les autorités croient que Guentchev a foncé délibérément sur les victimes ; il est accusé de voies de fait graves mettant la vie en danger, d'un double délit de fuite pour avoir omis de s'arrêter après un accident causant la mort et des lésions corporelles, de conduite dangereuse et de tentative de meurtre ; Guentchev a plusieurs antécédents judiciaires surtout en matière de menaces et de voies de fait ; il est accusé du meurtre non prémédité de madame Huiping Ding. Selon la police de Longueuil, les deux victimes auraient été visées au hasard par le conducteur.
Le 7 septembre 2020, des proches de Shao Jing Lu, 57 ans, inquiets d'être sans nouvelle de la femme découvre son cadavre dans son automobile garée dans le stationnement intérieur de l'immeuble à logement qu'elle habitait, sur la rue Rotonde à l'Île-des-Soeurs (Verdun). Frank Cao, 52 ans, est détenu par le Service de Police de la ville de Montréal en lien avec ce décès. Selon le résultat de l'autopsie pratiquée sur le cadavre de Shao Jing Lu, celle-ci aurait succombé à des blessures causées par la force physique d'une autre personne. Frank Cao serait propriétaire de deux unités du condominium dans lequel la victime résidait.
Le 10 septembre 2020, peu après 7 h. Jimmy Pelletier, 40 ans, est trouvé mourant par un voisin dans le parking de sa maison de la rue Rouleau à Saint-Hyacinthe ; Pelletier, qui était un trafiquant de drogues ayant des relations avec le gang des Hells Angels, décède un peu plus tard à l'hôpital ; le dossier criminel de Pelletier comprenait un plaidoyer de culpabilité à 8 accusations reliée au trafic de drogues pour lesquels il avait été condamné à 34 mois de prison. (The Gazette, 11 septembre 2020, page A5).
Le 16 septembre 2020, le cadavre de Pascal Quirion, 41 ans, est trouvé dans son logement de la 18e rue à Saint-Georges. Jonathan Boutin, 30 ans, est arrêté en lien avec ce décès.
Le 21 septembre 2020, La juge Karine Giguère de la Cour du Québec condamne Luz Dary Posada Bastidas, 40 ans, à 47 mois de prison pour son rôle dans l'accident qui a causé la mort de son amie Myriam Marleny Soler, 32 ans, une infirmière et mère d'une jeune fille de 12 ans ; Madame Bastidas aurait alors conduit son automobile alors qu'elle n'y avait pas droit conformément à un jugement imposé contre elle en 2019 pour conduite en état d'ébriété.
Le 9 octobre 2020, Yoan Pauzé, 19 ans, frappe à plusieurs portes d'un édifice à logements multiples sur le boulevard Joseph-Renaud dans l'arrondissement d'Anjou, entre par effraction dans le domicile de Normand Paradis, 87 ans. Au cours d'une échauffourée entre les deux hommes, la tête de Monsieur Paradis en tombant heurte une table ; Pauzé aurait alors poignardé Normand Paradis qui est décédé à l'hôpital le lendemain. Le 15 octobre 2020, Pauzé est arrêté non loin du lieu de l'effraction. Le 9 septembre 2020, Pauzé avait été accusé à Laval de port d'arme dans un dessein dangereux, de port d'une arme dissimulée, d'introduction par effraction, de s'être présenté faussement comme un agent de la paix, et de méfait à l'égard d'un véhicule. Le 16 octobre 2020, Pauzé est accusé d'introduction par effraction, de s'être fait passer pour un policier, de méfait et de non-respect des conditions de sa libération et du meurtre non prémédité de Normand Paradis. Le jour du meurtre de Monsieur Paradis, Yoan Pauzé était en libération conditionnelle et en période de probation.
Au cours de la nuit du 10 au 11 octobre 2020, Alex Chicoine, 2 ans, et Olivier Chicoine, 5 ans, sont tués à Wendake présumément par leur père Michaël Chicoine, 30 ans, l'ex-conjoint de leur mère Émilie Arsenault. Michaël Chicoine s'est présenté à la centrale de police du parc Victoria à Montréal, puis il a été accusé des meurtres sans préméditation de ses deux enfants. Madame Arsenault se dit en colère contre le système ; avant le drame, elle avait signalé à la Direction de la protection de la jeunesse le danger que couraient ses enfants aux mains de leur père dont on avait signalé des problèmes de santé mentale quelques années auparavant. Madame Arsenault dit que quelques jours avant le drame, elle avait signalé son inquiétude à son ancien avocat pour demander la garde exclusive des enfants Selon Le Journal de Montréal, l'avocat lui aurait répondu «qu'un juge n'enlèvera pas la garde à un père en se basant sur vos simples inquiétudes de mère». Chicoine était suivi pour plusieurs problèmes de santé mentale et la direction de la protection de la jeunesse-DPJ avait reçu des signalements concernant les enfants. Dans le passé, des intervenants avaient demandé à madame Arsenault si elle craignait pour la vie de ses enfants ; elle avait répondu «Je peux pas croire qu'il s'en prendrait à ses propres enfants». Elle s'était trompée ! Chicoine a été accusé des meurtres non prémédités de ses deux enfants. Le Journal de Montréal, 22 décembre 2020, page 21)
Le 14 octobre 2020, Madame Bonnie-Lyn Finnigan, 62 ans est assassinée par arme à feu dans sa résidence. Le corps de la victime couvert de marques de violence est découvert dans sa résidence située
sur le chemin Édina à Brownsburg-Chatham. L'enquête de la Sûreté du Québec-SQ l'amène à soupçonner Howard Charles Kirby, 75 ans, dont la résidence est voisine de celle de Madame Finnigan. Le 15 octobre 2020, Howard Charles Kirby est arrêté, puis accusé au Palais de justice de Saint-Jérôme du meurtre prémédité de Madame Finnigan ; ce meurtre serait le point final à une relation morbide de voisins qui durait depuis plus de 15 ans au cours desquels, Kirby aurait harcelé Madame Finnigan ; selon l'ex-mari de madame Finnigan, Kirby souhaitait avoir une relation amoureuse avec sa voisine, mais celle-ci repoussait toujours ses avances. Effrayée, madame Finnigan avait fait installer des caméras de surveillance et se terrait derrière les rideaux de sa résidence.
Le 15 octobre 2020, peu après 16 h 30, Madame Lucia Tiberio Tamburro, 82 ans, est heurtée de plein fouet par un véhicule utilitaire Sport-VUS qui circulait à toute vitesse dans une zone de vitesse limitée à 30 km/h, sur le boulevard Lavoisier près de l'école primaire Gabrielle-Roy dans l'arrondissement Saint-Léonard de Montréal ; à la suite de l'impact, Mbidi Tigana Kiala, 38 ans, résident de l'arrondissementde Saint-Léonard, le conducteur du véhicule utilitaire a perdu le contrôle de son véhicule qui est allé s'écraser sur un arbre du parc Ferland juste en face d'une caserne de pompiers ; interpellé sur place, Mbidi Tigana Kiala a été arrêté, puis détenu, et enfin, accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort.
Le 24 octobre 2020, Philippe Lessard, 32 ans, est trouvé grièvement blessé dans un appartement de la rue Montplaisir dans le secteur Cap-de-la-Madeleine de Trois-Rivières ; transporté à l'hôpital, le blessé y décède des suites de ses blessures. Deux suspects dans la vingtaine sont appréhendés et interrogés en lien avec ce décès.
Au cours de la nuit du 1er au 2 novembre 2020, soirée de l'halloween, Carl Girouard, 24 ans, le visage couvert d'un masque noir et déguisé en personnage médiéval, sème la terreur dans le secteur du Château Frontenac et du Vieux-Port dans la ville de Québec ; armé d'un sabre japonais Katana (longueur de lame de 36 pouces ou 91,44 centimètres), il tue 2 personnes (Rémi Bélanger, 37 ans et Gilberto Porras, 19 ans), et en blesse 5 autres (dont François Duchesne et Suzanne Clermont, 61 ans, Pierre Lagrevol, 26 ans, et Lisa Mahmoud, 24 ans (Lagrevol et Mahmoud sont des ressortissants français) et un jeune dont le nom n'est pas divulgué parce qu'il est mineur ; Lisa Mahmoud subit trois opérations à l'hôpital ; Carl Girouard a été mis sous verroux. Girouard serait un résident de la ville de Sainte-Thérèse au nord de Montréal ; il a été accusé de deux meurtres et de 5 tentatives de meurtre
Nota : Le katana est un sabre de plus de 60 cm. Par extension, le terme katana sert souvent à désigner l'ensemble des sabres japonais. Symbole de la caste des samouraïs, le katana est une arme de taille et d'estoc. Il est porté glissé dans la ceinture, tranchant dirigé vers le haut à la ceinture du côté gauche. Wikipédia
Le 6 novembre 2020, Yong Bing Xu est poignardé à mort dans son commerce appelé Le dépanneur de Lille situé à l'angle du Boulevard Henri-Bourassa et de la rue de Lille dans le quartier Ahuntsic-Cartierville de Montréal ; Monsieur Xu décède à l'hôpital. Francieli Ortiz Vivanco, 25 ans, est visé par un mandat d'arrestation pour répondre à des accusations d'entrées par effraction et du meurtre prémédité de Monsieur Yong Bing Xu ; après un mois de cavale, Vivanco s'est présenté lui-même à la police. Il devait comparaître en cour le 20 novembre 2020 pour répondre à des accusations d'entrées par effraction et de fraudes en lien avec des cartes de crédit. La prochaine rencontre de Vivanco avec la justice est prévue pour le 28 janvier 2021. (The Gazette, 1er décembre 2020, page A9 ; Le Journal de Montréal, 18 décembre 2020, page 14). La police de Montréal a publié un avis de recherche de deux autres suspects qui auraient accompagné Vivanco lors du meurtre.
Le 14 novembre 2020, Matthew Francis O'Heron est assassiné par arme blanche près d'un poste d'essence du boulevard La Vérendrie à Gatineau ; Danny Hamel-Racine, 32 ans, de Gatineau, Nicolas Brazeau-D'Avignon et Arianne Lépine-Riley, 24 ans, sont arrêtés en lien avec cet assassinat ; Danny Hamel-Racine et Nicolas BrazeaupD'Avignon sont accusés du meurtre non-prémédité de Mtthew Francis O'Heron ; Arianne Lépine-Riley est accusée de complicité de meurtre après le fait ; Madame Lépine-Riley était connue du Service de police de Gatineau pour divers types de crime
Le 16 novembre 2020, vers 23 h. le cadavre de Guy Giroux, 63 ans, un détective du Service de police d'Ottawa à la retraite, est découvert dans une résidence du chemin de la Moisson à Val-des-Monts ; selon TVA Nouvelles, la victime aurait été tuée à l'aide d'une arme tranchante ; Marc-André Giroux, le fils de la victime, est également accusé d'agression sexuelle dans un autre dossier pour lequel il devait comparaître à la fin de novembre 2020. Son frère, Michel Giroux a été condamné à 7 ans de prison pour des agressions sexuelles multiples commises à la même époque, alors qu'il droguait des jeunes femmes rencontrées sur internet (Tinder) puis les violait. En septembre 2020, le juge Gaston Paul Langevin avait avec réticence accepté la suggestion commune de la défense et de la Couronne de condamner Michel Giroux et Vincent Carrières à 7 et 5 ans de prison respectivement pour avoir drogué, puis violé des jeunes femmes rencontrées dans des bars de la région ou sur des applications de rencontres comme Tinder ; le juge avait trouvé ces sentences clémentes, mais l'entente évitait aux jeunes femmes de témoigner lors d'éventuels procès.
Le 19 novembre 2020, vers 8 h 20, Louis Frantz, 49 ans, est criblé d'au moins 5 balles tirées à travers de la vitre de sa voiture de marque BMW sur la rue Fabre, entre les rues Villeray et Tillemont dans le quartier Villeray-Saint-Michel-Park-Extension de Montréal ; son décès est confirmé à l'hôpital où il avait été transporté ; avec sa conjointe, il possédait une résidence à Blainville. En juillet 2020, la police de Montréal l'avait arrêté lors du démantèlement d'un réseau de prêts usuraires et d'extorsion dans la région de Montréal ; quatre partenaires, dont Frantz, auraient usé d'intimidation, de menaces et de violence pour collecter de l'argent auprès de personnes endettées. Frantz était considéré par la police de Montréal comme associé à la mafia italienne de Montréal. En juillet 2020, Andrew Thomas Labrèche, 23 ans, est arrêté à son domicile de LaSalle, puis accusé du meurtre prémédité de Louis Frantz pour avoir présumément conduit le véhicule ayant servi à la fuite du tireur qui avait abattu Frantz.
Le 19 novembre 2020, Matthew Francis O'Heron, 35 ans, est tué à Gatineau ; Danny Hamel-Racine est accusé du meurtre non prémédité de O'Heron alors que Nicolas Brazeau D'Avignon, 31 ans, est recherché pour ce meurtre.
Le 24 novembre 2020
Le 3 décembre 2020, vers 21 h 15, Sacha César Nelson, un trafiquant d'héroïne membre d'un gang de rue, est atteint mortellement de nombreux projectiles d'arme à feu dont au moins un à la tête alors qu'il se trouve devant une résidence de la rue de la Fabrique, dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul à Laval ; les ambulanciers n'ont rien pu faire pour le maintenir en vie. Sacha César Nelson est aussi connu comme rappeur sous le nom de Kasheem. Cet assassinat survient peu après la sortie de prison de Gregory Woolley, l'un des plus influents dirigeants du crime organisé à Montréal. Depuis le début des années 2000, César-Nelson s'est retrouvé près d'une vingtaine de fois devant les tribunaux pour une variété de crimes.
Le 5 décembre 2020, au cours de la nuit, un adolescent de 17 ans est poignardé à l'angle des rues Pierre-Chasseur et Barthélémy de Rivière-des-Prairies, dans l'est de Montréal ; la victime aurait été impliquée dans une violente dispute entre plusieurs individus ; la victime a rendu l'âme à l'hôpital le 9 décembre 2020 après avoir été maintenu en vie artificiellement jusqu'à son décès.
Le 7 décembre 2015, Yves Cyr est vu pour la dernière fois sur son lieu de travail dans le secteur de l'Aéroport du parc industriel de Gatineau ; son véhicule Ford Ranger rouge est trouvé dans le terrain de stationnement du boulevard Maloney ; le 12 juin 2016, le cadavre de Cyr est trouvé le long de la rivière Gatineau.
Le 8 décembre 2020, Nathaniel Albert, 58 ans, communique avec les services d'urgence pour demander de se rendre à son appartement situé sur l'avenue du Havre-des-Îles, dans le quartier Chomedey de Laval ; à leur arrivée sur les lieux, les policiers découvrent une femme de 74 ans, inanimée au sol ; le corps de la femme portait des marques de violence. Nathaniel Albert aurait tenté de maquiller la scène du crime. Nathaniel Albert était sous le coup d'une interdiction de contacter sa conjointe. Nathaniel Albert est accusé de non respect de conditions et du meurtre non prémédité de sa conjointe dont il était sous le coup d'une interdiction d'approcher ; il lui était également interdit de consommer de l'alcool ou de la drogue.
Le 13 décembre 2020, vers 20 h., un homme, trouvé blessé et inconscient dans une résidence de la rue Eddy dans le secteur de Hull de la ville de Gatineau, est transporté à l'hôpital où il décède ; la police met en branle le processus en vue de l'identifier.
Le 25 décembre 2020, des patrouilleurs de Terrebonne découvrent le cadavre du Lavallois Patrick Rhéaume, 49 ans, dans une résidence de Sainte-Sophie (Mirabel) ; la Sûreté du Québec cherchait à retrouver Rhéaume après avoir remarqué que sa voiture avait été abandonnée en bordure d'une route.
Le 26 décembre 2020, Des patrouilleurs de la Régie de police de Lac-des-Deux-Montagnes se rendent sur la rue des Plaines pour un conflit entre deux personnes. En voulant retracer l'un des belligérants, les agents pénètrent dans une maison située sur la rue des Plaines et y découvrent le cadavre d'une femme de 64 ans. Un homme de 47 ans est interpellé sur les lieux du drame ; selon les sources du Journal de Montréal-JdeM, cet homme et la victime se connaissaient.

Le Devoir, 26 janvier 2020, page A3
Le Journal de Montréal, 28 janvier 2020, page 10, 24 mai 2020 et 29 juillet 2020, page 14, The Gazette, 2 juillet 2020, cahier D, page A5, Le Nouvelliste, 26 juillet 2020, The Gazette, 14 août, 19 août, 20 août,11 et 22 septembre 2020 ; Le Journal de Montréal, 20 août 2020, Le Soleil, 2 novembre 2020, Le Journal de Montréal, 11 décembre 2020, page 13).

Outils personels