Wilson (Charles)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (commerçant en quincaillerie) né en 1808 à Coteau-du-Lac.

Membre du conseil municipal (1848-1851), puis maire de Montréal (1851-1854) ; le premier maire de Montréal élu par la population.
Conseiller au Conseil législatif du Canada-Uni-CLCU (1852-1867).
Sénateur du Parti conservateur de la division de Rigaud (1867-1877).
Son mandat à la mairie de Montréal est marqué par deux événements tragiques : le 9 juillet 1852, une conflagration détruit le quartier borné par les rues Saint-Denis, Craig (Saint-Antoine), Saint-Laurent et Dorchester (René-Lévesque) ; 1 200 maisons, le palais épiscopal et la cathédrale Saint-Jacques-le-Majeur sont réduits en cendre et 10 000 personnes sont laissées sans abri ; le 9 juin 1853, une bataille entre protestants anglais et catholiques irlandais fait 15 morts et une quarantaine de blessés graves, l'armée ayant fait feu sur les belligérants.
Beau-frère de Daniel Tracey.
Décès en 1877 à Montréal.

  • Distinctions -


Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand (1855).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)