Wendake (réserve amérindienne huronne)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 70,2 hectares (2,5 km2)


  • Éphémérides -


1634-1640 De 30 000 qu'il était avant leur alliance avec les Français, une épidémie de rougeole suivie d'une épidémie de variole et d'une autre épidémie réduit à 12 000 le nombre de Hurons.
1640-1649 Les Wendats perdent leurs villages aux mains des Iroquois qui les chassent.
1649 La Confédération des Wendats se disloque. Une partie des Wendats se réfugient chez les Tionnontatés (Pétuns) au sud de l'Ontario, mais ils sont encore repoussés par les Iroquois.
1650 Arrivée et établissement à Québec de près de 300 familles de Hurons chassés du territoire des Grands-Lacs par les Iroquois.
1652 Établissement des Hurons sur l'île d'Orléans, à l'Anse-du-Fort.
1656 Nouvelle attaque des Iroquois obligeant les Hurons à s'établir dans la seigneurie de Sillery (50) (Kamiskoua-Ouangachit) et à Québec.
1668 Transfert des Hurons sur la terre des jésuites appelée Notre-Dame-des-Neiges (Beauport).
1669 Nouveau transfert des Hurons à Notre-Dame-de-Foy (Sainte-Foy).
1674 Fondation de la mission de L'Annonciation par le jésuite Chaumonot et transfert des Hurons à L'Ancienne-Lorette.
1696 Ouverture des registres de la paroisse consignés dans ceux de la paroisse Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette (Loretteville).
1697 Transfert des Hurons à la Jeune-Lorette (aujourd'hui Wendake). Construction d'une chapelle par les jésuites.
1730 Remplacement de la première chapelle par une nouvelle.
1862 Incendie de la chapelle de 1730.
1866 Inauguration de l'église actuelle.
1904 La mission de L'Annonciation devient la paroisse Notre-Dame-de-Lorette et des registres autonomes de la paroisse sont ouverts.
1965 (12 juin) Fondation de la Caisse populaire du Village-Huron.
1986 Adoption officielle du nom de Wendake.
1995 La population de la réserve est de 1 058 habitants.
2008 (7 mars) Ouverture de l'hôtel-musée des Premières Nations (55 chambres).
2013 La population de la réserve est de 1 500 habitants.
2016 (29 octobre) Konrad Sioui est élu chef de la nation Huronne-wendate pour un troisième mandat.
2018 (2 décembre 2018, vers 5 h) Un incendie endommage considérablement le restaurant Sagamité qui fait la fierté de la communauté depuis bientôt 20 ans. Le feu aurait commencé à l'arrière du bâtiment, le fleuron de la gastronomie autochtone.

  • Attraits :


Église Notre-Dame-de-Lorette (1866) ; un véritable trésor accumulé par les Hurons au cours de 3 siècles fut sauvé de l'incendie de la chapelle de 1730 ; comprend, entre autres, le tabernacle du maître-autel de style Louis XIII (1722) de Pierre-Noël Levasseur, un parement d'autel (1790) du sculpteur d'origine huronne François Vincent et des pièces d'orfèvrerie exposées dans le choeur et dans le musée ; classée monument historique en 1957. Hôtel-musée Premières Nations (55 chambres) sur la rivière Saint-Charles appelée «kiawenrahk» par les Hurons.
Maison Aroüanne ; 10 rue Chef-Alexandre-Duchesneau.
Maison Tsawenhohi ; 75, rue Chef-Nicolas-Vincent-Tsawenhohi ; loge un centre d'interprétation des savoirs-faire traditionnels et une boutique d'artisanat.
Onhoüa Chetek8e ; une reconstitution d'un village huron expliquant le mode de vie et l'organisation des Hurons anciens.
Hôtel-Musée des Premières Nations ; comprend le restaurant La Traite ; 5 Place de la Rencontre, Wendake ; thèmes aboriginaux dans un design contemporain ; exposition permanente sur l'histoire de la nation Huron-Wendat.

  • Toponymie - Anciennement appelée


Village-des-Hurons et Lorette.
Nicolas-Vincent-Tsawenhohi rappelle le souvenir de Nicolas Vincent Tsawenhohi (1769-1844) qui dirigea la réserve de 1810 à 1844.
Wendake est un mot huron signifiant «pays des Wendat» ; Wendat est un mot huron signifiant «habitants de l'île ou de la péninsule».

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent, au nord-ouest de Québec dans le quartier de La Haute Saint-Charles.
Sur la rivière Saint-Charles.
Diocèse de Québec.
Région touristique de Québec.
Carte 4.

Carte 4 sur Google Maps

  • Bibliographie -


C'est ma seigneurie que je réclame. La lutte des Hurons de Lorette pour la seigneurie de Sillery - 1658-1890 (histoire, Michel Lavoie, Boréal, 2009)
Les gens de la péninsule. Les Hurons de Wendake (essai, Sylvie Savoie, Éditions Varia, 2009)
Les Algonquiens (Nicole Obomsawin et Sylvain Rivard, 2012)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)