Vincent Tsawenhohi (Nicolas)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Né en 1769. Grand chef de la nation huronne de Wendake (1810-1844). Tsawenhohi est une expression wendate signifiant «celui qui plonge des choses dans l'eau». Auteur de plusieurs pétitions adressées aux gouverneurs et à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC ; en 1819, il fut le premier Huron à s'adresser directement à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC ; en 1825, il se rendra jusqu'au roi d'Angleterre pour obtenir que soient rendues à son peuple les terres de la seigneurie de Sillery qui leur avaient été enlevées à leur insu et remises aux jésuites par le roi de France en 1699 ; ce n'est qu'en 1773, lors de l'abolition de l'Ordre des jésuites par le pape Clément XIV que les Hurons découvrirent qu'ils n'avaient plus rien pour subsister ; ses arguments reposaient sur les postulats suivants : les autochtones sont les premiers occupants du pays ; les autochtones sont des alliés des Européens depuis l'arrivée des premiers explorateurs ; le territoire est essentiel à la survie des communautés autochtones ; la Couronne a le devoir de protéger ses alliés. Décès en 1844 à Wendake.
  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (direction de Suzanne Allaire et Dominique Johnson, Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)