Ultramontanisme (définition)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Ensemble des doctrines favorables à l'autorité absolue du pape, c'est-à-dire, à la suprématie du clergé sur la société civile. L'ultramontanisme est apparu en France pendant la Révolution.

Les principaux théoriciens de l'ultramontanisme en France furent Lamennais et Veuillot.
Au Québec, les hommes politiques ultramontains se tournaient vers les évêques autant pour leur leadership politique que religieux.
Mgr Jean-Jacques Lartigue, le premier évêque de Montréal, son successeur, Mgr Ignace Bourget, et Mgr Louis-François LaFlèche, l'évêque de Trois-Rivières, étaient des protagonistes de cette idéologie.
Alliés aux conservateurs, ils rencontrèrent l'opposition de Wilfrid Laurier et de ses libéraux.
L'un des vestiges de cette doctrine a résidé dans le contrôle de l'Église sur les institutions d'éducation et de savoir.
Les commissions scolaires du Québec sont toujours confessionnelles jusqu'au début du XXIième siècle, alors que les universités et les collèges sont devenus civils au cours des années 1960.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)