Trudeau (Pierre Elliott)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1919 (18 octobre 1919) à Montréal.

Son père, Charles Trudeau, est francophone et sa mère, Grace Elliott, est anglophone.
Études à l'Académie Querbes, au Collège Jean-de-Brébeuf, à la Harvard University de Cambridge, Massachusetts, États-Unis (maîtrise en sciences politiques) et au London School of Economics en Angleterre.
Coopère à la fondation de la revue idéologique et politique Cité libre avec Roger Rolland, Gérard Pelletier et Jean LeMoyne (1949).
Fonctionnaire au Conseil privé à Ottawa (1950-1951).
Professeur de droit constitutionnel à l'Université de Montréal-UdeM (1960-1965).
Député du Parti libéral du Canada-PLC de Mont-Royal à la Chambre des communes-Cdesc (1965-1984).
Secrétaire parlementaire du premier ministre Lester B. Pearson (1965-1967).
Ministre de la Justice et procureur général du Canada (1967-1968) dans le cabinet de Lester B. Pearson.
Comme ministre de la Justice, on lui doit la Loi sur les langues officielles qui établit le bilinguisme officiel dans les institutions et services fédéraux (1968), la libéralisation des dispositions du code criminel concernant les relations sexuelles entre adultes consentants, la simplification des procédures de divorce et la légalisation de l'avortement sous certaines conditions.
Chef du Parti libéral du Canada (6 avril 1968-1984).
Premier ministre du Canada (20 avril 1968 - 4 juin 1979 et 3 mars 1980 - 30 juin 1984).
Comme premier ministre du Canada, il met en application la Loi des mesures de guerre pour contrer l'action du Front de libération du Québec-FLQ (1970) ; il est le premier leader occidental à visiter officiellement l'île de Cuba (1976) malgré l'embargo décrété par les États-Unis.
Sous son administration, le Gouvernement canadien a accordé la reconnaissance diplomatique de la Chine communiste (1970) deux ans avant que les États-Unis n'en fassent autant, a adopté des mesures permettant l'abolition de la peine de mort (1975), a remplacé le système anglais de mesures par l'établissement du système métrique de mesures (1979), a procédé au rapatriement de la constitution du Canada (1982), à l'enchâssement de la charte des droits et libertés dans cette constitution (1982), et à la réaffirmation de la compétence du Canada sur l'Arctique ; sa politique énergétique pour contrer la crise provoquée par l'augmentation des prix internationaux du pétrole lui mérite la réprobation des provinces productrices de pétrole au Canada.
1998 (13 novembre 1998) Michel Trudeau, le filscadet de Pierre-Elliott Trudeau, est enporté par une avalanche dans un lac glacé de Colombie-Britannique ; son corps n'a pas été retrouvé.
Gendre de James Sinclair (1908-1984), un ancien ministre fédéral de Colombie-Britannique.
Père de Justin Trudeau et e Michel Trudeau.
Décès en 2000 (28 septembre 2000).
Fidel Castro, le président de Cuba, et Jimmy Carter, ancien président des États-Unis, assistent aux funérailles d'État célébrées à la basilique Notre-Dame de Montréal le 3 octobre 2000.
Sa dépouille est inhumée dans le caveau de la famille Trudeau dans le cimetière de Saint-Rémi.
Le 26 avril 2008, une prétendue cellule du Front de libération du Québec-FLQ qui se nomme Papineau proclame être l'auteur de graffitti peints sur le caveau des Trudeau à Saint-Rémi.

  • Publications - Liste partielle


Deux innocents en Chine rouge (avec Jacques Hébert; essai, 1961)
Le Fédéralisme et la société canadienne-française (essai, Hurtubise HMH, 1967 ; Robert Laffont, 1968)
Les cheminements de la politique (essais, 1970)
Mémoires politiques (Éditions Le Jour, 1993)
À contre courant. Textes choisis 1939-1996 (Les Éditions internationales Alain Stanké, 1996)
Citation d'une phrase prononcée par Monsieur Trudeau devant le Congrès américain le 22 février 1977.

Le 22 décembre 1967, Le premier ministre Pierre-Elliott Trudeau déclare :

«l'État n'a pas d'affaires dans les chambres à coucher des Canadiens»

et il lance une réforme du Code criminel, qui s'assouplit face à l'homosexualité.

  • Distinctions -


Membre de l'Ordre du mérite de l'Association des diplômés de l'Université de Montréal-UdeM (1974).
Membre de l'Académie des Grands Montréalais (1984).
Compagnon de l'Ordre du Canada-COC (1985).
Le premier ministre du Canada, Jean Chrétien, annonce le 5 octobre 2000 que le mont Logan, au Yukon, le plus haut sommet du Canada, sera désormais appelé mont Pierre-Elliott-Trudeau ; cette décision est cependant annulée à la suite des protestation des scientifiques canadiens.
En 2003, l'Aéroport de Dorval est rebaptisé Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau.
En juin 2006, le mont Ski-Trail (2 640 m ou 8 661 ; voir Wikipédia) dans la chaîne Cariboo à l'intérieur de la Colombie-Britannique est rebaptisé mont Pierre-Elliott-Trudeau.

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
Trudeau and Our Times : The Heroic Delusion (histoire, Stephen Clarkson et Christina McCall, 1990),
Trudeau and Our Times : The Magnificent Obsession (histoire, Stephen Clarkson et Christina McCall, 1995),
Pierre Elliott Trudeau - L'Intellectuel et le politique (essai, André Burelle, Éditions de l'Homme, 2005),
Pierre Trudeau tel que nous l'avons connu (témoignages, sous la direction de Nancy Southam, Éditions de l'Homme, 2005),
Trudeau, Fils du Québec, père du Canada - Tome 1 - Les années de jeunesse, 1919-1944 (Max et Monique Nemni, Les Éditions de l'Homme, 2006),
Le Vrai visage de Pierre Elliott Trudeau (essai, François-Xavier Simard, Éditions Les Intouchables, 2006),
Citizen of the World : The Life of Pierre Elliott Trudeau - Trudeau, Citoyen du monde Tome 1 - 1919-1968 (biographie, Tome I, John English, Random House, 2006),
The Teeth of Time : Remembering Pierre Elliott Trudeau (Ramsay Cook, McGill - Queen's University Press, 2006).
Mystic Trudeau : The Fire and the Rose (B.W. Poew, Thomas Allen Publisher, 2007).
Pierre Elliott Trudeau (Nino Ricci, traduit de l'anglais par Alexandre Sanchez, Éditions du Boréal, 2009).
Just Watch Me Tome II - 1968-2000 (biographie, John English, biographie, traduction de l'anglais, Éditions de l'Homme, 2009).
Pierre Elliott Trudeau - Adulé et honni (biographie, Marguerite Paulin, XYZ Éditeurs, 2010).
Changing My Mind (Margaret Trudeau, HarperCollins, 2010).
Trudeau Fils du Québec, Père du Canada - Tome II - La Formation d'un homme d'État : 1944-1965 (Max et Monique Nemni, Les Éditions de l'Homme, 2011)
Sur la piste de Trudeau 40 ans de frictions entre deux nationalismes (une vingtaine de journalistes sous la direction de Jean Paré ; L'Actualité politique, 2014)
Raconte-moi Pierre Elliott Trudeau (François Perreault, Les éditions Petit homme, 2015)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)