Square Viger (parc)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Originellement borné à l'ouest par la rue Saint-Denis, à l'est par la rue Saint-Hubert, au sud par la rue Craig (Saint-Antoine).


  • Éphémérides -


1818 Charlotte-Perrine Cherrier, la veuve de Denis Viger, et Louis-Joseph Papineau cèdent à la ville de Montréal des terrains situés au nord de la rivière Saint-Martin de part et d'autre de la rue Saint-Denis pour qu'elle y aménage un marché public ; les donateurs conditionnent leur don à la construction d'un pont sur la rivière Saint-Martin qui permettra aux propriétaires des vergers qui y sont cultivés de les développer (les familles Viger, Louis Guy et Joseph Lacroix).
1844
(21 avril) La ville acquiert des terrains de Louis Guy.
(27 novembre) Denis-Benjamin Viger donne à la ville de nouveaux terrains situés entre la petite place du marché sur la rue Saint-Denis et les terrains de Louis Guy plus à l'est.
Marie-Charlotte et Louise Lacroix donnent à la ville un vaste terrain situé à l'est de ceux de Louis Guy, jusqu'à la rue Saint-Hubert à la condition que leur terrain ne serve jamais à des fins de marché et qu'il soient aménagé en promenades, plante, gazon et arbres et qu'une fontaine soit érigée à la mémoire de leur père Joseph Lacroix.
1848 La ville commence les plantations.
1850 Construction de la fontaine Lacroix dans la partie est du parc.
1851 Construction de la fontaine Viger dans la partie ouest du parc.
Un kiosque à musique est construit.
1860
(11 septembre 1860) Le maire Charles S. Rodier inaugure les jardins Viger aménagés dans la partie ouest du square.
1863 Construction d'une grande serre au milieu du square entre les deux fontaines.
1864 Construction de la seconde église anglicane de Montréal, la Holy Trinity Memorial, à l'angle nord-est des rues Saint-Denis et Dubord (Viger), selon des plans des architectes Lawford and Nelson.
1867 L'ensemble des lieux situés entre les rues Saint-Hubert et Saint-Denis au nord de la rue Viger prend le nom de square Viger.
1889 La grande serre est déménagée au parc Lafontaine.
1892 Le square s'agrandit de tout le quadrilatère compris entre les rues Saint-Hubert, Dubord, Campeau et Craig (Saint-Antoine).
1895 L'Université Laval à Montréal (qui deviendra l'Université de Montréal-UdeM en 1919) inaugure son édifice sur la rue Saint-Denis.
(24 août) Inauguration du monument au docteur Jean-Olivier Chénier, patriote tué à Saint-Eustache en 1837 ; le monument avait été conçu et exécuté par le sculpteur français Peltzer.
1898
(25 août) Inauguration de la gare-hôtel Château Viger par le président du Canadian Pacific Railway, William Van Horne ; construit selon des plans de l'architecte Bruce Price, la gare est située au rez-de-chaussée et l'hôtel aux étages supérieurs.
1908 L'Union nationale française emménage dans une demeure bourgeoise de la rue Viger.
1910
(4 octobre) Inauguration de l'édifice de l'École des Hautes études Commerciales conçue par les architectes Gauthier et Daoust et construite par l'entrepreneur Joseph Bourque à l'angle nord-est des rues Viger et Saint-Hubert.
1911
(Été) La Canadian Pacific Railway inaugure une nouvelle gare sur la rue Berry à l'arrière de la gare-hôtel Château Viger dont le rez-de-chaussée est transformé et intégré à l'hôtel selon des plans de l'architecte W.S. Pointer.
1912
(16 août) La Société des Artisans canadiens-français de Montréal, une mutuelle d'assurance fondée en 1876, inaugure son siège social construit selon des plans de l'architecte Alphonse Venne à l'angle sud-ouest des rues Vitré et Saint-Denis.
1913
L'Union des charpentiers de Montréal installe son quartier général à l'angle nord-est des rues Viger et Saint-Denis.
1920
Inauguration des ateliers de la compagnie de chocolat Laura Secord sur la rue Viger à l'est de l'École des Hautes Études Commerciales-HEC.
1922
L'église anglicane de la Holy Trinity Church est vendue à la communauté syrienne catholique.
1923 L'église de la Holy Trinity Church est lourdement endommagée par un incendie.
1931 En vertu du programme d'aide aux chômeurs jetés à la rue par la Grande crise, la ville construit une vespasienne en bordure de la rue Saint-Hubert. Une partie du square disparaît pour faire place au prolongement de la rue Berry vers le sud. La fontaine Lacroix est relocalisée au square Saint-Louis.
1935 (30 septembre) Fermeture du Château Viger.
1939 La Canadian Pacific Railway cède le Château Viger à la ville de Montréal qui l'utilise comme centre d'examen médical des nouvelles recrues de l'armée
1942 Le Château Viger est utilisé comme foyer d'hébergement des marins.
1943 L'Université de Montréal-UdeM quitte la rue Saint-Denis pour s'installer sur le mont Royal.
1946 Le Château Viger est réaménagé pour y loger une cinquantaine de familles d'anciens combattants sans logis.
1949 La Société des artisans construit un nouvel immeuble.
1950 Le Canadian Pacific vend le Château Viger à la ville de Montréal.
1951 Le Canadian Pacific Railway ferme la gare Viger.
1952 (13 septembre) Inauguration du nouvel édifice de la Société des artisans.
1963 La Confédération des syndicats nationaux fait construire son siège social à l'angle nord-est des rues Saint-Denis et Viger.
Les arbres de la partie ouest (de Saint-Denis à Berry) sont abattus pour faire place à la station de métro Champ-de-Mars sur la rue Sanguinet. La fontaine Viger est enlevée pour faire place à un stationnement.
1976
Les travaux de l'autoroute Ville-Marie font disparaître tous les arbres du square. La vespasienne est relocalisée au square Saint-Louis. Toutes les constructions en bordure de la rue Saint-André sont démolies et, à l'ouest, l'ancien édifice de la Société des artisans subit le même sort.
1982
Le bâtiment de la chocolaterie Laura Secord ferme ses portes pour être transformé en condominiums selon des plans de l'architecte George Menzi.
1983-1985
Au-dessus de l'autoroute Ville-Marie, le square est divisé en 3 parties par les rues Berry, Saint-Denis et Saint-Hubert : chaque partie est confiée à un sculpteur différent ; Charles Daudelin réalise la partie ouest et en fait une agora, un lieu de rassemblement reprenant la notion grecque de l'agora composée de structures de béton en lignes horizontales et verticales ; la partie du centre est aménagée par Claude Théberge en allées ombragées dominées par une sculpture fontaine titrée Forces faite de 14 blocs de granit noir assaillis de jets d'eau ; la partie est, conçues par Peter Gnass, est aménagée en terrain de jeux orné de «structures qui défient les habitudes de l'optique dans une nouvelle conception de l'espace ludiques.
2013
La ville de Montréal songe à raser l'agora du square Viger dont les toxicomanes et les sans-abri en ont fait leur repaire ; comprend l'Agora et la fontaine Mastodo de Charles Daudelin n'est plus en fonction parce qu'il y avait une fissure dans la soucoupe et que la charge d'eau qui s'y déversait aurait pu tuer quelqu'un.
2015
(Novembre) Réouverture de la Place du Canada après des travaux de rénovation qui ont duré 16 mois.
2016
(2 mai 2016) La ville entreprend la démolition de l'édicule de Daudelin au-dessus de l'autoroute Ville-Marie ; l'édicule était souvent peuplé d'itinérants.
(26 septembre 2016) La vile dévoile les plans d'aménagement du square Viger qui sera plus vert et ouvert ; le square sera désenclavédes larges artères qui l'entourent et il intégrera des aires e jeux et de repos pour en faire un espace plus dégagé, vert et ouvert. Les îlots composant le square et leurs abords seront tous réaménagés pour mieux se lieren un seul espace public. Les oeuvres d'art déjà présentes dans le square, dont les pergolas en béton et la fontaine Mastodo, seront remises en valeur. D'autres fontaines seront également aménagées et des jardins de pluie récupéreront les eaux de pluie. La ville avait déjà eu l'intention de détruire ces oeuvres, mais avait reculé devant la levée de bouclier de la famille de l'artiste Daudelin.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)