Salaberry-de-Valleyfield (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 100,96 km2.

Population 2016 : 40 745 habitants.

  • Gentilé - Campivallensien, ienne (N.B. Lors de l'érection de la municipalité en évêché, le pape Léon XIII donne la version latine de Valleyfield, valley se dit vallensis en latin et field se dit campus, d'où Campivallensis dont dérive le gentilé).


  • Éphémérides -



1729
(12 avril) Concession d'une seigneurie (6 lieues de front sur le fleuve Saint-Laurent sur 6 lieues de profondeur) par le roi de France au gouverneur Charles de Beauharnois de La Boische et à son frère Claude de Beauharnois de Beaumont et de Villechauve ; le territoire est traversé par la rivière Châteauguay et la rivière Saint-Louis.
1749
La seigneurie de Beauharnois (64) est réunie au domaine royal, Charles de Beauharnois étant décédé sans descendant.
1750
(14 juin) Reconcession de la seigneurie par le roi de France à François de Beauharnois, fils aîné de Claude de Beauharnois de Beaumont.
1763
(7 juin) Vente de la seigneurie par François de Beauharnois à Michel Chartier de Lotbinière.
1779
Construction d'un canal au confluent du Saint-Laurent et de la rivière Delisle.
1780
Arrivée à Saint-Timothée du premier colon venu de la Côte-de-Beaupré (59).
1795
(30 juillet) Vente de la seigneurie par Michel Chartier de Lotbinière à Alexander Ellice qui la nomme Annfield en l'honneur de son épouse.
1798
Arrivée des premiers colons sur l'île de Salaberry (Grande-Île).
1805
(29 septembre) Au décès d'Alexander Ellice la seigneurie passe à son épouse et à ses enfants.
1810
(1 janvier) Cession de leurs parts de la seigneurie par tous les autres héritiers d'Alexander Ellice à Edward Ellice, son fils.
1819 Ouverture au culte de l'église Saint-Timothée.
1820
Constitution de la fabrique de la paroisse de Saint-Timothée de Beauharnois.
Construction de la première église anglicane.
1823
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Timothée.
1829
(18 juillet) Érection canonique et nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Timothée ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Beauharnois (64).
1831
Construction d'un moulin à farine, à carder et à fouler la laine pour le seigneur Ellice à l'est du village de Chute-aux-Bouleaux (Saint-Timothée ; on ajoutera plus tard le sciage du bois aux fonctions de ce moulin.
1837
Tenue des assises du mouvement patriote à Saint-Timothée.
1842
Début du creusage du canal de Beauharnois.
1843
(24 janvier) Importante grève des travailleurs irlandais employés au creusage du canal Lachine et du canal de Beauharnois dont la paye a été coupée du tiers par leurs employeurs.
(1er juin) Grève générale des travailleurs irlandais et canadiens-français affectés au creusage du canal Lachine et du canal de Beauharnois ; ils réclament le salaire qu'ils avaient avant la décision des employeurs et le droit d'acheter leurs denrées ailleurs que chez les commerçants désignés par les employeurs.
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Timothée.
(12 juin) L'armée britannique intervient à Saint-Timothée (Salaberry-de-Valleyfield) pour briser la grève des travailleurs affectés au creusage du canal de Lachine et du canal de Beauharnois ; bilan : 8 morts parmi les grévistes et 8 ou 9 portés disparus après qu'ils se furent engouffrés dans le Saint-Laurent pour échapper aux soldats.
1845
Inauguration du canal de Beauharnois (9 écluses ; longueur : 18 km ; profondeur : 3 m.
(1er juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse Saint-Timothée-de-Beauharnois.
1845-1850 Construction d'un moulin à scie.
1847
(1er septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Timothée.
1849
Construction d'un barrage de 627 pieds de longueur entre la terre ferme et la Grande Isle.
1850
Construction d'un barrage de 792 pieds entre la Grande Isle et l'île aux Chats. Inauguration d'un service de traversiers sur le lac Saint-François entre Salaberry-de-Valleyfield et Coteaux-Landing.
1853
Fondation de la mission catholique Sainte-Cécile et construction d'une chapelle pour le culte.
1854
Construction de la papeterie.
18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855
(1er mai) Érection canonique de la paroisse Sainte-Cécile par détachement de celles de Saint-Timothée et Saint-Stanislas.
(1er juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Timothée.

Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Cécile.
1856
Mise en exploitation de la Valleyfield Paper Co. par Thomas Ferguson Miller ; le papier est fabriqué à partir de chiffons et retailles de textiles.
1857
Construction de l'église Sainte-Cécile.
1858
Nomination de l'abbé Amable Thibault, premier curé résidant de la paroisse Sainte-Cécile.
1862
Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Cécile.
1866
Les Clercs de Saint-Viateur ouvrent une école à Saint-Timothée.
Les soeurs de la Providence-s.p.* ouvrent un hospice pour vieillards et un orphelinat.
1867
Alexander Buntin achète la papeterie qui était fermée depuis quelques années faute d'approvisionnement suffisant en textiles ; Buntin y installe les équipements pour broyer le bois et fabriquer du papier à partir de la pâte de bois.
1870
Constitution de la municipalité du village de Sainte-Cécile par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Cécile.
1874
(28 janvier) La municipalité de la paroisse de Sainte-Cécile devient ville et adopte le nom de Salaberry-de-Valleyfield.
1875
Fermeture de la papeterie d'Alexander Buntin qui est transformée en moulin à Coton par la Montreal Cotton comp.
1877
James Kewley Ward achète les installations et le pouvoir hydraulique de la papeterie d'Alexander Buntin et en fait la Montréal Cottons Company.
1879
Andrew Frederick Gault devient président de la Montreal Cotton Company.
Parution du premier numéro du Progrès de Valleyfield.
1880

  • Tragédie mortelle ; une importante grève à l'usine de la Montreal Cotton entraîne l'intervention de la police qui charge les grévistes ; bilan : 1 mort, un gréviste nommé Tessier.

1882
Construction du premier hôtel de ville.
1884
Inauguration du Couvent des Soeurs de la Providence-s.p.* (Centre-d'accueil du Haut-Saint-Laurent).
1885
Inauguration du chemin de fer.
1890
Andrew Frederick Gault fusionne 7 compagnies de coton sous le nom de Dominion Cotton Mills Company.
1892
(5 avril) Accession de la ville au titre de siège épiscopal du diocèse de Valleyfield ; l'église Sainte-Cécile devient cathédrale.
1893
Fondation du Séminaire Saint-Thomas-d'Aquin de Valleyfield.
1894
L'église anglicane de 1820 est remplacée par une plus grande.
1896
Inauguration du Séminaire Saint-Thomas-d'Aquin (Collège de Valleyfield).
1898
Fondation de la mission de L'Immaculée-*Conception-de-Bellerive sur la Grande-Île. Construction de la centrale hydroélectrique Saint-Timothée sur le vieux canal de Beauharnois par la Canadian Light and Power Company.
1899
Inauguration du canal de Soulanges (profondeur : 15 pieds) ; celui de Beauharnois devient dès lors obsolète.
1900
Nomination du premier curé résidant de la paroisse de L'Immaculée-*Conception-de-Bellerive.
(25 octobre) Intervention de l'armée ; une émeute provoquée par un conflit de travail impliquant la compagnie Montreal Cotton et les journaliers affectés à la construction de l'agrandissement de la filature est matée par l'intervention de 318 soldats et 45 cavaliers hussards réquisitionnés par le maire Langevin ; les travailleurs demandaient que leur salaire soit porté de un dollar à un dollar et quart par jour ; les premiers soldats arrivés sur les lieux faisaient partie des Royal Scotts et ils étaient rejoints le lendemain par des soldats du 65th Batallion Mount Royal Rifles (Fusiliers Mont-Royal) ; en novembre, les militaires furent remplacés par 35 agents de la compagnie Pinkerton venus de l'État de New York.
1901
Accession de la ville au titre de chef-lieu du comté de Beauharnois.
1903
Construction du palais de justice.
Au décès d'Andrew Frederick Gault, Louis-Joseph Forget le remplace à la présidence de la Dominion Cotton Mills Limited.
1905
(Janvier) Louis-Joseph Forget fusionne les compagnies Dominion Cotton, Merchants' Cotton Company, la Compagnie des filatures de coton de Montmorency et la Colonial Bleaching and Printing Company sous le nom de Dominion Textile Company.
1907
Fermeture du premier canal de Beauharnois.
1908
Ouverture de l'École normale de Valleyfield par les oeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie.
1909
Mise en exploitation de la centrale hydroélectrique de Saint-Timothée.
1910
Le moulin de Saint-Timothée cesse d'être exploité.
1913
(18 janvier) Érection canonique de la paroisse de L'Immaculée-*Conception-de-Bellerive par détachement de celle de Sainte-Cécile-de-Valleyfield.
1916
Ouverture de l'Hôtel-Dieu de Valleyfield.
1919
(29 septembre) Constitution de la municipalité du village de Saint-Timothée par détachement de celle de la paroisse du même nom.
1923
La population de la paroisse de L'Immaculée-Conception est de 4 000 âmes, celle de Sainte-Cécile, 7 972, celle de Saint-Timothée, 1 500.
1927
Érection canonique de la paroisse du Sacré-Coeur-de-Jésus.
1929
(12 octobre) Début du creusage du deuxième canal de Beauharnois et des travaux de construction de la centrale hydroélectrique de Beauharnois.
1930
Inauguration du nouveau canal de Beauharnois (profondeur : 28 pieds).
1932
(6 février) Constitution de la municipalité de Grande-Île.
1933
(Nuit du 21 au 22 décembre) Incendie de la cathédrale Sainte-Cécile.
1934
Reconstruction de la cathédrale actuelle.
1935
Inauguration de la cathédrale Sainte-Cécile.
1936
(17 novembre) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Cécile.
1937
(23 novembre) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-Bellerive.
1938
(13 août) Inauguration des premières régates internationales.
1940
Mise en exploitation de l'usine des Arsenaux canadiens par le gouvernement du Canada à la demande de la France envahie par les Allemands ; l'usine passe successivement à la Canadian Industries Limited (CIL), à ICI, puis à Gerald Bull, un génie de l'armement et inventeur du canon Space Research.
1943
(19 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Timothée.
1946
Érection canonique des paroisses du Saint-Esprit et de Saint-Eugène.
(Été) Grève de 100 jours par plus de 6 000 membres du syndicat des Ouvriers unis du textile d'Amérique (CIO) employés dans 5 filatures de la Dominion Textile à Montréal et de la Montreal Cottons Company de Salaberry-de-Valleyfield ;
(26 juillet) Le conflit entre les travailleurs unis du textile et la Dominion Textiles se règle dans les usines de Montréal mais pas aux usines de la Montreal Cottons Company de Salaberry-de-Valleyfield.
(13 août) Un affrontement entre la police et les grévistes de la Montreal Cottons Company tourne à l'émeute ; Madeleine Parent, Kent Rowley, des militants communistes, et le président du syndicat, Trefflé Leduc, sont arrêtés ; Kent Rowley devra purger une peine de 6 mois de prison pour conspiration séditieuse.
(5 septembre) Le conflit se règle à Salaberry-de-Valleyfield.
1948
La Montreal Cottons Company passe aux mains de la Dominion Textile Company.
1949
Hydro-Québec achète la Centrale Saint-Timothée.
1950
(12 août) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Esprit.
1951
Fermeture de la centrale hydroélectrique de Saint-Timothée.
(14 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Eugène.
1954
Inauguration du pont Mgr Langlois et cessation du service de traversiers sur le lac Saint-François entre Salaberry-de-Valleyfield et Coteaux- Landing.
1956
Érection canonique de la paroisse Saint-Joseph-l'Artisan.
1957
L'évêché de Valleyfield est démoli et remplacé par un neuf.
1960
Érection canonique de la paroisse Saint-Pie X.
1961
Incendie de l'église anglicane de 1894 ; elle sera remplacée l'année suivante.
1962
Érection canonique de la paroisse Saint-Augustin.

1963
(16 octobre) Inauguration officielle de l'affinerie de zinc de la Canadian Electrolytic Zinq, filiale de la Noranda Mines Co.
1967
Fondation du Cégep de Valleyfield.
1979
À la suite de la faillite de Gerald Bull, le gouvernement du Canada reprend l'usine de production d'explosifs.
1985
Importante grève des 2 170 syndiqués des compagnies Expro et Goodyear.
(16 août) La Dominion Textile annonce la fermeture de ses filatures de Salaberry-de-Valleyfield et de Saint-Jean-sur-Richelieu.
1990
Le nombre d'employés de Produits chimiques Expro est de 900.
(25 mai) Regroupement des municipalités de la paroisse et du village de Saint-Timothée.
1991

  • Tragédie mortelle ; accident maritime ; à la suite d'une collision de deux yachts, des débris s'abattent dans les estrades au cours des régates annuelles ; bilan : 2 morts, le pilote, Daniel Brossoit, et un spectateur, John MacKenzie.

1993
Une coopérative formée par les employés acquiert 30 % des actions de la compagnie Produits chimiques Expro.
1990
La population de Salaberry-de-Valleyfield est de 27 849 habitants, celle de Saint-Timothée (village), 2 073, celle de Saint-Timothée (paroisse), 5 381, celle de Grande-Île, 3 401.
1994
(8 juin) La municipalité de Saint-Timothée prend le statut de village.
1996
Le nombre des employés de Produits chimiques Expro est de 250.
1997
Usine expérimentale de la Magnola Métallurgie (propriété de la compagnie Noranda) ; coulée d'un premier lingot de magnésium produit à partir des résidus miniers extraits en même temps que l'amiante.
1998 (
Novembre) Assermentation des 71 policiers qui constituent l'effectif de la Régie de police des Riverains chargée de la police sur les territoires des municipalités de Salaberry-de-Valleyfield, de Saint-Timothée, de Beauharnois, de Grande-Ile et de Melocheville.
2000
La population de Salaberry-de-Valleyfield est de 26 657 habitants, celle de Saint Timothée, 8 115, celle de Grande-Île, 4 797.
2002
La régie de police des Riverains est fusionnée à la Sûreté du Québec qui assurera désormais la police sur les territoires des municipalités de Salaberry-de-Valleyfield, de Saint-Timothée, de Beauharnois, de Grande-Ile et de Melocheville.
(10 avril) Regroupement des municipalités de Grande-Île, Saint-Timothée et Salaberry-de-Valleyfield sous le nom de cette dernière.
(4 septembre) Un incendie endommage lourdement la cathédrale Sainte-Cécile.
2003
Le fabricant de pneus Goodyear qui emploie 1 500 travailleurs à son usine locale annonce la mise à pied de 400 d'entre eux à la mi-septembre ; l'entreprise entend réduire de 30 % sa production journalière de 152 000 pneus.
2004
(20 mai) Les contribuables des anciennes municipalités de Grande-Île (18,6 %) et de Saint-Timothée (19,5 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville de Salaberry-de-Valleyfield et à devenir deux entités municipales distinctes.
(20 juin) Le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Grande-Ile (30,4 % des électeurs inscrits participant au vote) et Saint-Timothée (30,02 % des électeurs inscrits participant au vote) demeurent partie de Salaberry-de-Valleyfield.
2006
(27 septembre 2006) La compagnie Gildan, fabricant de T-shirts annonce la cessation des activités de son usine et la mise à pied de 155 employés.
2007
(4 janvier 2007) La compagnie Goodyear annonce la cessation de la fabrication de pneus et la mise à pied prochaine de 800 de ses 1 000 employés.
2010
La population de Salaberry-de-Valleyfield est de 40 275 habitants.
2011 (Janvier 2011) Les vérificateurs du ministère des Affaires municipales épluchent les dossiers et contrats de la municipalité.
(17 décembre 2011) Démolition de l'égliese Saint-Eugène (1958) pour faire place à un ensemble de condos.
(22 décembre 2011) Les 393 membres du local 6486 des Métallurgistes Unis d'Amérique acceptent à 77 % des membres présents les termes d'une convention collective de 3 ans avec la compagnie Canadian Electrolitic Zinc applicable à l'affinerie CEZinc Inc de Salaberry-de-Valleyfield.
2014
(7 novembre 2014) Les Cris de Nemaska signent une entente de partage des bénéfices avec la compagnie Nemaska Lithium en vertu de laquelle, cette compagnie pourra dépenser 500 millions $ pour extraire du lithium du sous-sol du territoire traditionnel des Cris ; la production devrait commencer en 2016-2017 et le métal sera traité dans une nouvelle raffinerie à Salaberry-de-Valleyfield.

  • Patrie -


Lise Bacon.
Jean-Pierre Barrette.
Raphaël Barrette.
Guy Bélanger.
Achille Bergevin.
Célestin Bergevin (Saint-Timothée).
Pierre Brassard.
Gérard Cadieux.
John Campbell.
Joseph-Adélard Descarries (Saint-Timothée).
Jean-Pierre Duquette.
Armand Frappier.
Désiré Girouard (Saint-Timothée).
Claude Gosselin.
Edgar Hébert.
Gérald Laniel.
Albert Leblanc.
Edgar Leduc.
Paul-Émile Léger.
Théodore Lespérance.
Serge Marcil.
Denis Marleau.
Alcide Montpetit.
Maurice Perron (Saint-Timothée).
Arthur Plante.
Candide Rochefort.
Gontran Saintonge.
Jean-Pierre Wallot.

  • Attraits :


Cathédrale Sainte-Cécile (1935) ; 31, rue de la Fabrique ; style néogothique tardif et éléments d'esprit Art déco ; plans de Henri S. Labelle ; verrières d'après des dessins de Guido Nincheri ; orgue Casavant (1935) ; statue de sainte Cécile et portes en bronze par Albert Marschner Gilles
Cénotaphe en face du Palais de justice à la mémoire des campivalensiens tués au cours de la première guerre mondiale -1914-1918 et de la deuxième guerre mondiale 1939-1945.
Collège de Valleyfield (1896)
Écomusée des Deux-Rives.
Église de l'Immaculée-Conception ; orgue Casavant (1943)
Église Saint-Eugène ; orgue Casavant (1958, démolie en 2011)
Église Saint-Timothée ; orgue Casavant (1910)
Monument au colonel de Charles-Michel de Salaberry érigé en 1964 par la Société Saint-Jean-Baptiste.
Monument au gouverneur Jules Léger et au cardinal Paul-Émile Léger
Monument aux Zouaves pontificaux ; sculpture de béton et bronze érigée en 1961 à l'occasion du 25e anniversaire de fondation de la compagnie 27 des Zouaves pontificaux de Salaberry-de-Valleyfield ; rue Victoria, en face de la cathédrale
Monument Le Souffle d'Éole (commémoratif de la grève de la Montreal Cotton en 1946) ; oeuvre de Denis Poirier et Reynald Piché
Musée de Salaberry-de-Valleyfield ; 21 rue Dufferin.
Musée de la société des Deux-Rives
Parc Delpha-Sauvé ; aménagé sur une presqu'île construite selon des plans de Todd avec les résidus du creusage du vieux canal de Beauharnois
Parc Salaberry
Plage Saint-Timothée ; 240 rue Saint-Laurent
Parc régional des îles de Saint-Timothée ; 3 îles ; plages ; sentiers pédestres (10 km) ; la faune aviaire comprend 122 espèces répertoriées dont 38 nichent sur les lieux.
Place des tisserands :
Régates annuelles de hors-bord ; les plus importantes en Amérique du Nord.
Salle Albert-Dumouchel.

  • Accueil-


Hôtel Plaza Valleyfield ; 40, avenue du Centenaire ; 122 chambres, 15 salles. Face à la baie Saint-François.
Location d,embarcations : Kayaks, pédalos, plsnches et stand-upt paddles.

  • Sports -


Golf ; deux parcours de18 trous.

  • Économie -


Affinage de zinc ; compagnie Falconbridge (anciennement Noranda).
Agriculture.
Fabrication de produits de caoutchouc.
Navigation maritime.
Produits chimiques.
Textile.
Transformation du bois.
Produits alimentaire.
Usine de la compagnie GD-OTS Canada (General Dynamic) ; propulsif pour munitions ; 400 employés.

  • Services -


Aéroport municipal.
Centre d'accueil du Haut-Saint-Laurent (287 lits).
Centre hospitalier de Valleyfield (264 lits).
Collège de Valleyfield (cégep public, préuniversitaire et technique).
Palais de justice.
Prison provinciale.

  • Toponymie -


Beauharnois rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé
Salaberry rappelle le souvenir du colonel Charles-Michel d'Irumberry de Salaberry
Valleyfield rappelle la compagnie Valleyfield Paper Mills d'Edimburgshire, Écosse ; le maire, Charles Depocas et les francophones voulaient donner le nom de Salaberry à la municipalité, mais Alexander Buntin , propriétaire de la papeterie, et les anglophones de la municipalité préféraient le toponyme anglais de Valleyfield ; un compromis réunit officiellement les deux noms, mais Valleyfield s'est imposé et s'impose encore à l'usage

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À environ 55 km au sud-ouest de Montréal.
Sur l'île de Salaberry (en partie), à l'extrémité nord-est du lac Saint-François.
Diocèse de Valleyfield (siège épiscopal).
District judiciaire de Beauharnois (chef-lieu).
Municipalité régionale de comté de Beauharnois-Salaberry.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 132 x Route 201. Autoroute 20.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

  • Bibliographie-


Petite histoire de Salaberry-de-Valleyfield (Lionel Groulx, Éditions Beauchemin, 1913)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)