Sainte-Croix (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 69,64 km2.
  • Gentilé - San-Crucien, ienne.


  • Éphémérides -


1637
(16 janvier) Concession d'une seigneurie (une lieue de front sur le fleuve Saint-Laurent sur 10 lieues de profondeur) aux ursulines de Québec.
1639 Arrivée des Ursulines.
1647
(14 septembre) Prise de possession symbolique de la seigneurie au nom des ursulines de Québec par le père Jérôme Lalemant qui la nomme Sainte-Croix parce que ce jour est celui de la fête de l'Exaltation de la sainte Croix.
1680
Première concession de terrain.
1713
Fondation de la mission Sainte-Croix.
1684
Seconde concession de terrain.
1694
Construction de la première église Sainte-Croix.
1721
(20 septembre) Érection canonique de la paroisse Sainte-Croix ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Sainte-Croix.
1729
Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Croix.
1759
(13 août 1759) Les envahisseurs britanniques incendient presque toutes les maisons de la paroisse Sainte-Croix.
1791
Nomination du premier curé résidant de la paroisse Sainte-Croix.
1831
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Sainte-Croix.
1837
Tenue des assises du mouvement patriote.
1839
Construction de la troisième église paroissiale.
1840
Acquisition de la seigneurie par Pierre-Gustave Joly, époux de Julie-Christine Chartier de Lotbinière.
1845
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Croix.
1847
(1er septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Sainte-Croix.
1854
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855
(1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Croix.
1914
Inauguration de la quatrième église paroissiale.
1918
Mise en exploitation de la fonderie Sainte-Croix.
1921
(30 mai) Constitution de la municipalité du village de Sainte-Croix par détachement de celle de la paroisse du même nom.
1923
La population de la paroisse est de 1 910 habitants.
1927 La maison Leendre est mentionnéedans Vieux manoirs, vieilles maisons (Pierre-Georges Roy)
1934
(24 avril) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Croix.
1990
La population de Sainte-Croix (village) est de 1 792 habitants, celle de Sainte-Croix (paroisse), 828.
1999
Ouverture du Pavillon de la technologie et des sens du Centre agronomique de l'Université Laval.
2000
La population du village de Sainte-Croix est de 1 655 habitants, celle de la paroisse, 838.
2001
(5 octobre) Regroupement des municipalités de Sainte-Croix (paroisse) et de Sainte-Croix (village).
2010
La population du village de Sainte-Croix est de 2 384 habitants.
2014
Le 2 février 2014, vers 8 h 30, la Sûreté du Québec, qui a été appelée à un chalet de Sainte-Croix, y découvre les cadavres de Nancy Samson, 44 ans, et de Benoît Daigle, 39 ans. S'étant rendue à une résidence située dans la municipalité de Saint-Isidore et habitée par Martin Godin, la police y a trouvé le cadavre de Médora Godin, 13 ans ; elle a trouvé Béatrice Godin, 11 ans, et Martin Godin, 54 ans, tous deux grièvement blessés. Nancy Samson, une préposée aux bénéficiaires dans le secteur Charny de Lévis était la mère divorcée de Médora Godin et de Béatrice Godin ; Benoit Daigle, un travailleur en soudure, était le nouveau conjoint de Nancy Samson ; l'ex conjoint de celle-ci, Martin Godin, un éleveur de chiens, serait parti de sa résidence de Saint-Isidore et se serait rendu à Sainte-Croix-de-Lotbinière où il aurait abattu Benoît Daigle et étranglé Nancy Samson, puis il serait revenu à sa résidence de Saint-Isidore et aurait fait feu sur ses deux filles Médora et Béatrice Godin avant de retourner l'arme contre lui ; Médora Godin est décédée et Béatrice Godin est gravement blessée. Béatrice Godin et Martin Godin sont soignés à l'hôpital où l'on craint pour leur vie. Le 5 février 2014, La Sûreté du Québec confirme que Béatrice Godin est décédée ; Martin Godin décède le 23 février 2014.
C'est Nancy Samson qui a appelé la police en signalant le 911 avant de mourir.
Monsieur Yan Chenel qui a loué sa maison de Saint-Isidore à la famille de Martin Godin dit que Monsieur Godin était un homme très croyant qui avait un problème de santé mentale ; il ne dormait pas la nuit ; mais, le jour, il dormait jusqu'à 15 h. Il semble que lorsque Godin a appris qu'il y avait un autre homme dans la vie de son ex-épouse, il a perdu les pédales et a commis l'irréparable.

  • Patrie -


Antonio Auger.
Rodrigue Biron.
François Legendre.
Louis Legendre.
Joseph-Henri Lemay.
Napoléon Lemay.
Michel-Édouard Méthot.

  • Attraits :


Domaine Joly de Lotbinière ; 7015, route de Pointe-Platon ; propriété de 345 acres au bord du fleuve ; l'un des grands jardins du Québec ; la flore comprend 2 159 espèces différentes d'arbres et autres plantes ; sentiers pédestres (6 km) ; la faune aviaire comprend la bécassine et la sauvagine ; exproprié par le gouvernement du Québec en 1967.

Domaine Joly-de-Lotbinière (1851). 7015, Route de Pointe-Platon. à Sainte-Croix. Le manoir Joly de Lotbinière (1840) ; plans de Charles-Philippe-Ferdinand Baillairgé ; construit pour Pierre-Gustave Joly, cinquième seigneur de Lotbinière En 1998, la Fondation du Domaine Joly-de-Lotbinière dirigée par Hélène Leclerc prend possession des lieux et les jardins sont restaurés et améliorés ; ouverts au public, les aménagements du domaine abritent 2 159 espèces d,arbres (peuplier de Lombardie, chêne rouge, hêtre à grandes feuilles, frêne noir, érable, bouleau jaune etc), de cultivars et de végétaux ; l'allée historique seigneuriale est l'aménagement central du Domaine créé par l'horticulteur Daniel Fortin vers la fin des années 1990.; il s'agit d'un jardin composé de quatre grandes plates-bandes disposées de part et d'autre d'un sentier ; un potager à l'ancienne, un jardin de fleurs à couper, un jardin des sens inspiré des jardins médiévaux ; au coeur du jardin, à la croisée des deux allées principales, est déposé un cadran solaire sur une vieille meule de l'ancien moulin seigneurial.
Église Sainte-Croix (1911) ; style néo-baroque ; orgue Casavant (1928).
Maison Boisvert (vers 1829) ; 169, rang Saint-Eustache ; construite par Louis Boisvert ; vendue en 1971 à Bernard Cloutier ; classée monument historique en 1986.
Maison Legendre (vers 1790) ; la plus vieille maison des environs construite pour le petit-fils de Jean-Baptiste Legendre le premier de ce patronyme à s'installer au Canada .

  • Sports -


Équitation.

  • Économie -


Ateliers de mécanique.
Atelier de menuiserie.
Fonderie.
Production laitière.

  • Services -


Centre agronomique de Sainte-Croix, affilié à l'Université Laval ; spécialisé en agriculture biologique.

  • Toponymie -


Le jésuite Jérôme Lalemant, prenant possession de la seigneurie au nom des ursulines le 14 septembre 1647, en la fête de l'Exaltation de la Sainte Croix, lui donne le nom de Sainte-Croix.

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Lévis.
Diocèse de Québec.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de Lotbinière (siège social).
Région touristique de la Chaudière-Appalaches.

Carte 6.
Carte 6 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)