Sainte-Anne-des-Monts (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 263,62 km2.
  • Gentilé - Annemontois, oise.


  • Éphémérides -


1688
(26 novembre 1688) Concession d'une seigneurie (1/2 lieue de front, dont 1/4 lieue en haut et 1/4 de lieue en bas de la rivière Sainte-Anne, sur 1 lieue de profondeur) par le gouverneur Denonville et l'intendant Champigny à Denis Riverin qui la nomme Sainte-Anne-des-Monts-Notre-Dame.
1779
Le navire de guerre anglais Viper, qui avait été dépêché à Miramichi pour y mater un soulèvement amérindien, sombre avec ses prisonniers en face de ce qui est aujourd'hui Tourelle.
1815
Arrivée des premières familles de pêcheurs venues de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et fondation de la mission Sainte-Anne.
1835
Établissement d'un poste de pêche par John LeBoutillier et François Buteau.
1848
Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Anne.
1853
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Sainte-Anne-des-Monts.
1855
(1 juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Anne-des-Monts.
1858
(16 octobre 1858) La seigneurie appartient à John Leboutillier.
1863
(11 décembre 1863) Érection canonique de la paroisse Sainte-Anne ; son territoire couvre la seigneurie de Sainte-Anne-des-Monts (187).
1865
Nomination du premier curé résidant.
1868
(3 octobre 1868) Proclamation du canton de Tourelle.
1885 Construction d'un palais de justice.
1899
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Tourelle.
1915
Incendie d'une partie des vieilles résidences.
1916
(11 février 1916) Érection canonique de la paroisse Saint-Joachim-de-Tourelle par détachement de celle de Sainte-Anne-des-Monts ; son territoire couvre une partie des cantons de Tourelle et Christie.
1917
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Joachim.
1923
La population de la paroisse Sainte-Anne-des-Monts est de 3 000 âmes, celle de Saint-Joachim-de-Tourelle, 895.
(18 décembre 1923) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim-de-Tourelle.
1930
(21 octobre 1930) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Joachim-de-Tourelle.
1939
Inauguration de l'église paroissiale.
1940
(15 juin 1940) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Anne-des-Monts.
1963
Glissement de terrain détruisant quelques maisons du village de Saint-Joachim et emportant dans le golfe du Saint-Laurent des milliers de mètres cubes de terrain.
1968
(20 avril 1968) Sainte-Anne-des-Monts devient ville.
1984
La municipalité de Saint-Joachim-de-Tourelle adopte le nom de Tourelle.
1986
Violente explosion dans une pharmacie ; bilan : 6 morts.
1990
La population de Sainte-Anne-des-Monts est de 5 993 habitants, celle de Tourelle, 1 663.
1999
Alain Therrien et Serge Boucher, deux plongeurs, repèrent l'épave du navire de guerre anglais Viper à environ 5 m de profondeur dans la baie des Chaleurs en face de Tourelle ; au moment de la découverte, la coque en bois avait disparu, mais il restait 8 canons et des boulets de divers types.
2000
La population de Sainte-Anne-des-Monts est de 5 648 habitants, celle de Tourelle, 1 578.
(2 février 2000) Regroupement des municipalités de Sainte-Anne-des-Monts et de Tourelle sous le nom de Sainte-Anne-des-Monts-Tourelle.
2001
(10 février 2001) La municipalité de Sainte-Anne-des-Monts-Tourelle abrège son nom en Sainte-Anne-des-Monts.
2007
(14 février 2007) La compagnie Spielo qui fabrique des terminaux de loterie-vidéo
annonce la fermeture définitive de son usine et abolit les 85 emplois de Sainte-Anne-des-Monts.
(17 novembre 2007) En l'espace de 24 heures, il tombe 80 mm de pluie entraînant le débordement de la rivière Matane et des inondations à Matane et à Saint-René-de-Matane ; le débit normal de la rivière Matane est de 35 m3/sec à cette période de l'année, aujourd'hui, il a atteint près de 1 000 m3/sec ; près de 275 personnes doivent être évacuées en catastrophe ; au barrage D'Amours de Matane le débit d'eau atteint 977 m3/sec. alors que sa capacité est de 1 000 m3/sec. ; le pont couvert de la Coulée-Carrier est emporté par le courant ; à Sainte-Anne-des-Monts et à Cap-Chat le débordement de certaines rivières provoque des inondations ; à Gaspé, le pont de Cortéréal est fermé préventivement ; un glissement de terrain survient à Saint-Octave-de-l'Avenir ; les routes 195, entre Matane et Saint-René, 198, entre L'Anse-Pleureuse et Murdochville et 299, entre Sainte-Anne-des-Monts et New-Richmond sont fermées à la circulation.
2010 La population de Sainte-Anne-des-Monts est de 6 694 habitants.

  • Attraits :

Centre de découverte Exploramer ; 1, rue du Quai ; expose la vie dans les profondeurs marines, la géographie sous-marine, les vagues, les courants marins et les effets de l'érosion ; fait le tour de la Gaspésie en plusieurs tableaux ; une présentation modélisée de la péninsule gaspésienne et une collection d'aquariums ; son bateau L'Exploramer offre des excursions éducatives en mer.
Château Lamontagne (1871-1873) ; 170, 1ère Avenue Est ; style anglo-normand ou Regency ; construit sur un cap rocheux au coeur de Sainte-Anne-des-Monts pour Théodore-Jean Lamontagne, entrepreneur forestier originaire de Saints-Gervais,venu s'établir en Gaspésie en 1852 ; transformée en hôtel sous le nom de Seignory Club en 1930, elle redevient résidence lorsqu'elle est acquise par Anne Lever Saint-Pierre en 1949 ; de 1969 à 1975, elle est utilisée comme centre de désintoxication et de réhabilitation des alcooliques, puis elle redevient hôtel en 1975 avant d'être vendue en 1986 ; reconnue monument historique en 1977 ; complètement restaurée, elle ouvre ses portes comme auberge en 2010.
Église Sainte-Anne (1939) ; plans de Louis-Napoléon Audet ; orgue Casavant (1940).
Halte touristique Menoumm ; centre de vulgarisation de la pêche artisanale.
Maison Sasseville (1834).
Palais de justice (1885).
Parc national de la Gaspésie (1937) ; 1981, route du Parc ; superficie : 802 km2 ; site des plus hauts sommets du Québec méridional (Jacques-Cartier, 1 268 m, Albert, 1 150 m, logan, 1 128 m) ; la faune terrestre comprend les caribous des bois et les ours noirs ; la faune aviaire comprend 150 espèces dont les pigargues à tête blanche et autres espèces d'oiseaux de proie ; la flore comprend les cèdres, les sapins, les mousses et les lichens, la minuartie et la serpentine ; sentiers pédestres (130 km) ; sentiers de raquette (60 km) ; sentiers de ski de fonds balisés (24 km) ; sentiers de ski nordique (200 km).
Réserves fauniques des Chic-Chocs et de la Rivière-Sainte-Anne.


  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous. Pêche sur le quai (éperlan, maquereau, morue, plie et poulamon).
Ski de fond ; 150 km.

  • Services -


Aéroport municipal.
Centre de formation régional affilié au cégep de Matane.
Havre polyvalent.
Hôpital des Monts (120 lits).

  • Accueil -


Hôtel Monaco (46 chambres).
Motel Beaurivage.
Motel À la Brunante (75 chambres).
Pub chez Bass et Auberge le Rorqual (5 chambres).

  • Toponymie -


Monts réfère à la présence des monts Notre-Dame (Chic-Chocs) sur une partie du territoire.
Sainte-Anne-des-Monts rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé ; sainte Anne a été choisie comme patronne de la paroisse par l'abbé J.-B. Sasseville, son premier missionnaire, dont la paroisse natale était Sainte-Anne-de-la-Pocatière.
La paroisse Saint-Joachim ayant été détachée de celle de Sainte-Anne-des-Monts, on lui donna l'époux de sainte Anne comme patron.
Tourelle est descriptif d'un rocher ressemblant à une tourelle de Donjon situé près de la localité.

  • Repères géographiques -


Sur la côte sud du golfe du Saint-Laurent.
À environ 85 km au nord-est de Matane, à l'embouchure de la rivière Sainte-Anne.
Diocèse de Gaspé.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de La Haute-Gaspésie (siège social).
Région touristique de la Gaspésie.

  • Accès : Route 132 x Route 299.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Adresse internet : www.rivieresainteanne.com

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)