Sainte-Élisabeth-de-Warwick (municipalité de paroisse)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 50,51 km2.
  • Gentilé - Élizabethois, oise.


  • Éphémérides -


Début du XIXe siècle Arrivée des premiers colons venus de la région de Trois-Rivières et d'Irlande.
1801 Construction du premier presbytère.
1804 (23 janvier) Proclamation du canton de Warwick.
1864 Constitution de la municipalité du canton de Warwick.
1872 (2 octobre) Érection canonique par détachement de celles de Saint-Aimé-de-Kingsey-Falls et Saint-Médard-de-Warwick, et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Élisabeth-de-Hongrie.
1874 Construction de la première chapelle.
1885 Nomination du premier curé résidant de Saint-Élisabeth et début de la construction de l'église et du presbytère.
1887 (18 mai) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Élisabeth-de-Warwick par détachement de celle du canton de Warwick.
1922 (7 mai) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Élisabeth-de-Warwick.
1923 La population de la paroisse est de 660 âmes.
1936 Incendie du presbytère.
1990 La population de Sainte-Élisabeth-de-Warwick est de 394 habitants.
1993 (27 juin) Tragédie mortelle ; incendie de la grange de François Bernier suivie de l'explosion d'un réservoir de gaz propane ; bilan : 4 morts, les pompiers Raynald Dion, René Desharnais, Martin Desrochers et Raymond Michaud) ; 200 veaux sont brûlés vifs ; François Bernier est accusé du crime d'incendie et d'homicide involontaire dans cette affaire.
1994 (16 octobre) À la suite d'un procès devant jury, François Bernier est acquitté des accusations portées contre lui relativement à l'incendie de sa grange en 1993.
2000 La population de Sainte-Élisabeth-de-Warwick est de 478 habitants.
2008 (2 février) La dénomination municipalité de paroisse est modifiée en sans dénomination.
2010 La population de Sainte-Élisabeth-de-Warwick est de 372 habitants.
2015 80 % de l'église Sainte-Élisabeth est transformé en salle d'affinage de fromage. Le 20 % qui reste demeure consacré au culte est aménagé en chapelle. Le 25 avril 2015, l'évêque de Nicolet y célèbre la messe pour se conformer au rite de désacralisation de l'église.

  • Patrie -


Alfred Laliberté.
Gilbert Rondeau.

  • Attraits :


Église Sainte-Élisabeth (1887) ; plans de Joseph-Ferdinand Peachy ; cloche fabriquée aux États-Unis en 1867 pour la cathédrale de Saint-Hyacinthe et vendue à Sainte-Élisabeth en 1931.

  • Accueil -


Gîte Le Petit Baluchon.

  • Économie -


Production laitière.

  • Toponymie -


Warwick rappelle un comté d'Angleterre. L'acte d'érection canonique de la paroisse la nomme Sainte-Élizabeth, ce qui explique la graphie du gentilé.
Sainte-Élisabeth évoque le souvenir de Sainte-Élisabeth de Hongrie (1207-1231).

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Victoriaville.
Diocèse de Nicolet.
Municipalité régionale de comté d'Arthabaska.
Région touristique du Centre-du-Québec.

  • Accès : Quatrième Rang de Warwick via Route 116 et Chemin Saint-Albert.

Carte 20.

Carte 20 sur Google Maps

Sainte Élisabeth de Hongrie est la fille d'André II de Hongrie et de Gertrude d'Andechs-Meran (dynastie des Babenberg). Fiancée à 4 ans elle a été mariée à 14 ans au landgrave Louis IV de Thuringen (Allemagne). Elle fut canonisée en 1235 et sa fête est le 17 novembre. Ses restes ont été exhumés un an après sa mort et l'ordre Teutonique fit construire à Marburg une église gothique, destinée à recevoir ses reliques. Ces reliques attirèrent des foules nombreuses faisant de Marburg un grand centre de pèlerinage de l'Occident chrétien.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)