Saint-Romuald (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Voir Lévis (municipalité de ville).


  • Superficie - 18,31 km2.
  • Gentilé - Romualdien, ienne.


  • Éphémérides -


1651 Organisation d'un établissement de pêche par Philippe Lambert.
1818 Construction du premier pont sur la rivière Etchemin.
1853 Érection canonique de la paroisse Saint-Romuald.
1854 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse de Saint-Romuald.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Romuald-d'Etchemin.
1876 (26 avril) Constitution de la municipalité de Saint-Télesphore.
1902 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Saint-Romuald-d'Etchemin. Ouverture du monastère Notre-Dame-du-Lac par les cisterciennes de la stricte observance (trappistes).
1963 Saint-Romuald-d'Etchemin devient ville.
1965 Fusion des municipalités de Saint-Télesphore et de Saint-Romuald-d-Etchemin sous le nom de cette dernière ; la nouvelle municipalité devient cité.
1982 La cité de Saint-Romuald-d'Etchemin devient ville et adopte le nom de Saint-Romuald.
1993 Fondation de la Régie intermunicipale de police et direction incendie de Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald.
2000 La population celle de Saint-Romuald est de 11 073 habitants. (20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale du Québec-ANQ le même jour ; cette loi ordonne, entre autres, le regroupement des municipalités de Charny, Saint-Nicolas, Lévis, Pintendre, Sainte-Hélène-de-Breakeyville, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Jean-Chrysostome, Saint-Joseph-de-la-Pointe-de-Lévy, Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Rédempteur et Saint-Romuald ; elle ordonne la disparition des municipalités régionales de comté de Desjardins et des Chutes-de-la-Chaudière. Un comité de transition est chargé de prendre toutes mesures pour que les structures de la nouvelle ville soient en place et mises sous l'autorité du conseil de la nouvelle ville élu le 4 novembre 2001.

  • Centres d'intérêt -


Église Saint-Romuald (1855) ; plans de Charles-Philippe-Ferdinand Baillairgé ; oeuvres du sculpteur Lauréat Vallières ; orgue Casavant (1918).
Abbaye Notre-Dame-du-Lac ; loge des cisterciennes de la stricte observance (trappistes) depuis 1902.
Vieux bureau de poste.

  • Économie -


Raffinerie de pétrole de la compagnie Ultramar.

  • Services -


Une école publique (primaire et secondaire). Une école privée (secondaire).

  • Toponymie -


Etchemin est une déformation du micmac etemankiaks qui signifie «terre de la peau pour les raquettes» et qui évoquait l'abondance d'orignaux et de caribous dans la région du lac Etchemin.
Saint-Romuald rappelle le souvenir d'un bénédictin italien né à Ravenna (Italie), en 952.
Saint-Télesphore rappelle le souvenir de l'abbé Pierre-Télesphore Sax (1822-1881), premier curé de Saint-Romuald-d'Etchemin.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent, au sud-ouest de Lévis, près de l'embouchure de la rivière Etchemin.
Diocèse de Québec.
Municipalité régionale de comté des Chutes-de-la-Chaudière (siège social).
Région touristique de la Chaudière-Appalaches.
Carte 6.

Carte 6 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)