Saint-Ours (François-Roch de)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire né en 1800 dans la seigneurie de Saint-Ours (80).

Officier de milice.
Député du Parti canadien-PC, puis du Parti patriote-PP de Richelieu (1824-1832) à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada.
Coseigneur de Saint-Ours (1834).
Conseiller au Conseil législatif du Bas-Canada-CLBC (1832-1837).
Shérif de Montréal (1837-1839) ; à ce titre il est le geôlier en charge de la prison du Pied-du-Courant où sont détenus les patriotes appréhendés en 1838.
Fils de Roch-Louis dit Charles de Saint-Ours et de Josephte Murray, nièce du gouverneur James Murray. Neveu de Paul-Roch de Saint-Ours. Beau-frère de Pierre-Dominique Debartzch. Beau-père de Joseph-Adolphe Dorion et de Alexandre-Édouard Kierzkowski.
En 1833, il épouse Catherine-Hermine Juchereau Duchesnay, la petite-fille d'Antoine Juchereau Duchesnay et d'Ignace-Michel-Louis-Antoine d'Irumberry de Salaberry. Décès en 1839.

  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (direction de Suzanne Allaire et Dominique Johnson, Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)