Saint-Marc-sur-Richelieu (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 59,51 km2.
  • Gentilé - Saint-Marcois, oise.


  • Éphémérides -


1695 (1 mars) Concession d'une seigneurie (2 lieues de front sur la rivière Richelieu sur 2 lieues de profondeur) par le gouverneur Frontenac et l'intendant Champigny à Jacques Hertel qui la nomme Cournoyer (127) ; la seigneurie est bornée par la seigneurie de Verchères (77) et la seigneurie de Bellevue (78) au nord-ouest, la seigneurie de Beloeil (128) au sud-ouest, et la seigneurie de Contrecoeur (79) au nord-est.
1696 (19 mai) Ratification de l'octroi de la seigneurie à Jacques Hertel de Cournoyer, fils de Jacques Hertel de la Fresnière, seigneur de Chambly.
1730 Premières concessions de terres.
1767 Établissement de Louis Langevin et Angélique Leduc dans la seigneurie de Cournoyer.
1770 (18 septembre) Vente de ses droits dans la seigneurie de Cournoyer (127) par Jacques Lambert Hertel de Cournoyer à Marie-Josephte de Cournoyer et son époux, François Lefebvre de Bellefeuille.
1791 La seigneurie de Cournoyer (127) appartient à Antoine Lefebvre de Bellefeuille, fils de François Lefebvre de Bellefeuille et de Marie-Josephte Cournoyer ; Antoine Lefebvre de Bellefeuille est marié à Louise-Angélique, fille de Eustache-Louis Lambert-Dumont, seigneur des Mille-Îles.
(7 décembre) Achat du terrain (6 arpents) pour la construction d'une église ; le terrain appartenait à monsieur Combe et François Rénaud.
1792 (22 mars) Érection canonique de la paroisse Saint-Marc-de-Cournoyer par détachement de celle de Saint-Charles ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Cournoyer (127) et une partie de la seigneurie de Beloeil (128).
1793 Bénédiction du presbytère chapelle.
1794 Nomination du premier curé résidant
(25 janvier) Ouverture des registres de la paroisse Saint-Marc-de-Cournoyer par l'inscription des baptêmes de Jean Racine et de Joseph Quemeneur
(30 janvier) Service funèbre de Pierre Adam ; premier service funèbre dans la paroisse Saint-Marc-de-Cournoyer
1800 Ouverture de la première école.
1804 Inauguration de l'église paroissiale.
1825 (22 octobre) Vente de la seigneurie par Eustache-Antoine Lefebvre de Bellefeuille au nom des autres héritiers de ses parents à Joseph-Toussaint Drolet.
1841 (10 avril) Au décès de Joseph-Toussaint Drolet, la seigneurie passe à ses créanciers Joseph Masson, Joseph T. Barrett et Benjamin-H. Lemoine qui la vendent à Pierre-Dominique Debartzch.
1845
(8 juin 1845) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Marc-de-Cournoyer.
(23 juin 1845) Donation de la seigneurie par Pierre-Dominique Debartzch et Josephte de Saint-Ours, son épouse, à leurs filles Louise-Aurélie Debartzch (mariée à Alexandre-Édouard Kierzkowski), Josephte-Elmire Debartzch (mariée à Lewis Thomas Drummond), Rosalie-Caroline Debartzch (mariée à Samuel Cornwallis Monk) et Marguerite Cordelia Debartzch (mariée à Édouard Sylvestre de Rottermund).
1847
(1er septembre 1847) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Marc-de-Cournoyer.
1851
La seigneurie passe à John Fraser de Berry qui s'installe dans le manoir seigneurial de Saint-Marc.
1852
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Saint-Marc.
1854
(18 décembre 1854) Abolition du régime seigneurial.
1855
Début de la construction d'un aqueduc.
(1er juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Marc.
Le premier maire d la municipalité est John Fraser de Berry.
1861
La seigneurie appartient à John Fraser de Berry.
1915
(1er septembre 1915) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Marc.
1918
(25 septembre 1918) Au décès d'Étienne Blanchard, la seigneurie passe à sa veuve, Virginie et ses 3 filles, Étiennette, Stella et Marie-Blanche Blanchard
1920
(17 juin 1920) Les trois filles de Virginie Blanchard lui cèdent leur part de la seigneurie de Cournoyer.
1921
Arrivée des Soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie.
1923
La population de la paroisse Saint-Marc est de 906 âmes. Installation d'un réseau d'électricité par la Compagnie La Lampe électrique de Sainte-Julie ; cette compagnie est vendue à La South Shore Light Heat & Power.
1929
Arrivée des Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe qui remplacent les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie.
1936
(24 mai 1936) Liquidation de la Caisse populaire de Saint-Marc.
1938
(25 mai 1938) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Marc-sur-Richelieu.
1945
La municipalité demande à Hydro-Québec de prolonger son réseau dans le territoire de la municipalité
1980
La municipalité de Saint-Marc adopte le nom de Saint-Marc-sur-Richelieu.
1990
La population de Saint-Marc-sur-Richelieu est de 1 641 habitants.
1994
(23 juillet 1994) La municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu abandonne son statut de paroisse.
2000
La population de Saint-Marc-sur-Richelieu est de 1 996 habitants.
2002
(1er juin 2002) Annonce du regroupement des services de police de Beloeil, Calixa-Lavallée, Carignan, Chambly, Contrecoeur, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Amable, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Sainte-Julie, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Mathieu-de-Beloeil, Varennes et Verchères.
2004
(26 août 2004) Alain Saint-Onge, jusque-là directeur adjoint de la sécurité publique de Laval devient le premier directeur de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.
2010
La population de Saint-Marc-sur-Richelieu est de 1 962 habitants.

  • Patrie -


Adrien Beaudry.
Joseph-Toussaint Drolet.
Raymond Gravel.
Marc Janotte dit Lachapelle.
Bernard Loiselle.
Charles-Joseph-Elzéar Mondelet.
Dominique Mondelet.
Joseph-Léonide Perron.

  • Attraits :


Église Saint-Marc (1804) ; plans de l'abbé Conefroy ; décoration (1804-1823) par Louis-Amable Quévillon et Pierre Noiseux ; tableaux (1823) de Louis Dulongpré ; orgue Brodeur (1875).

  • Services -



Traversier Saint-Marc-sur-Richelieu/Saint-Charles-sur-Richelieu.

  • Toponymie -


Cournoyer rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.
Richelieu évoque la rivière qui borde la municipalité.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au nord de Beloeil, sur la rivière Richelieu.
Diocèse de Saint-Hyacinthe.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.
Municipalité régionale de comté de La Vallée-du-Richelieu.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 223 via Autoroute 20.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)