Saint-Laurent (fleuve, estuaire et golfe)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Constitué de trois sections : le fleuve, l'estuaire et le golfe de ce nom. Selon une proclamation royale de 1763, le fleuve finit là où commence le golfe, c'est-à-dire, à la ligne imaginaire qui part de l'embouchure de la rivière Saint-Jean, sur la côte nord, et aboutit au cap des Rosiers près de Gaspé, sur la côte sud, en passant sur la pointe ouest de l'île d'Aticosti ; aujourd'hui, il est reconnu que la ligne imaginaire qui sépare le fleuve du golfe part de Pointe-des-Monts, sur la côte nord, et aboutit à Cap-Chat, sur la côte sud.


  • Fiche technique -


  • Longueur : 3 360 km depuis la tête du lac Supérieur et 1 200 km depuis le lac Ontario (Kingston).

Débit moyen : 6 860 m3 par seconde à la sortie du lac Ontario, 10 000 m3 par seconde à Québec et 10 100 m3 par seconde à l'île d'Anticosti.
Prend sa source dans les Grands Lacs et se déverse dans le golfe du Saint-Laurent.
Longe la faille de Logan
Le début de la salinité de l'eau est situé à la hauteur du centre de l'île d'Orléans.
Les marées de l'Atlantique se font sentir jusqu'à la hauteur de Québec.

Au Québec, le cours d'eau est divisé en trois sections : fleuve, estuaire et golfe.

Section du fleuve -

Partie du Saint-Laurent située de l'entrée du lac Saint-François, à Akwesasne, jusqu'à la sortie du lac Saint-Pierre, à Trois-Rivières ; ses principaux affluents sont, d'amont en aval, provenant du versant gauche, les rivières des Outaouais, Mascouche, L'Assomption, Bayonne, du Chicot, Maskinongé, du Loup, et, provenant du versant droit, les rivières Richelieu, Yamaska, Saint-François et Nicolet.

Section de l'estuaire -

Partie du Saint-Laurent située entre Trois-Rivières et Pointe-des-Monts sur la rive gauche, et Cap-Chat, sur la rive droite ; cette section est subdivisée en 3 parties :

1. l'estuaire fluvial, de Trois-Rivières à l'extrémité nord-est de l'île d'Orléans ; ses principaux affluents sont, d'amont en aval, provenant du versant gauche, les rivières Saint-Maurice, Batiscan, Sainte-Anne, Portneuf, Jacques-Cartier, Saint-Charles, Montmorency, et, provenant du versant droit, les rivières Gentilly, du Creux, du Chêne, Chaudière et Boyer.

2. l'estuaire moyen, de la pointe nord-est de l'île d'Orléans à l'embouchure de la rivière Saguenay ; ses principaux affluents sont, d'amont en aval, provenant du versant gauche, du Sault à la Puce, aux Chiens, Sainte-Anne-du-Nord, Lombrette, du Gouffre, Malbaie, et, provenant du versant droit, les rivières du Sud et du Loup.

3. l'estuaire maritime, de l'embouchure de la rivière Saguenay à Pointe-des-Monts ; ses principaux affluents sont, d'amont en aval, provenant du versant gauche, les rivières Saguenay, Escoumins, Sault au mouton, des Cèdres, Sault au Cochon, Betsiamites, Papinachois, aux Outardes, Manicouagan, Franquelin et Godbout, et, provenant du versant droit, les rivières Trois-Pistoles, Rimouski, Mitis et Matane.

Section du golfe -

Large enfoncement de l'océan Atlantique (150 000 km2) borné par les provinces de Québec, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve.


À la hauteur de l'île d'Aticosti, le golfe prend la forme de détroits : au nord, le détroit de Jacques-Cartier, et, au sud, le détroit d'Honguedo.


Les principaux cours d'eau qui se jettent dans le golfe du Saint-Laurent au Québec sont,

d'ouest en est provenant du versant nord, les rivières Trinité, Pentecôte, aux Rochers, Sainte-Marguerite, Moisie, Pigou, Manitou, Magpie, Saint-Jean, Mingan, Romaine, Nabesipi, Aguanus, Natashquan, Musquaro, Olomane, Etamamiou, Petit-Mécatina, Saint-Augustin et Saint-Paul, et,

d'ouest en est provenant du versant sud, les rivières Cap-Chat, Sainte-Anne, Marsoui, à Claude, Mont-Louis, Madeleine, Grande Vallée ;

sur la côte est : Dartmouth, York, Saint-Jean, de l'Anse à Brillant, Malbaie, La Grande Rivière, du Petit-Pabos et du Grand-Pabos.

  • Toponymie - Son nom a d'abord été donné à une baie par Jacques Cartier qui y arrive le 10 août 1535, le jour de la fête de saint Laurent, diacre martyrisé en 258. Une erreur dans la traduction du Bref récit de 1534-1535 de Jacques Cartier, a pour conséquence que le mot baie en français devient fleuve en espagnol et en italien. Comme les cartographes et les écrivains ont recouru plus souvent aux traductions espagnole et italienne qu'à l'original du Bref récit de 1534-1535, le nom s'imposa autant pour désigner le golfe et le fleuve que la petite baie.


  • Repères géographiques -


Régions touristiques de Duplessis, des Îles-de-la-Madeleine, de la Gaspésie, de la Mauricie, de la Montérégie, de Montréal, de Lanaudière, du Centre-du-Québec, de Québec, de Charlevoix, de Manicouagan, de la Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent.
Carte 1, Carte 2, Carte 3, Carte 4, Carte 5, Carte 6, Carte 7, Carte 9, Carte 10, Carte 12, Carte 16, Carte 17 et Carte 20.

Carte 1 sur Google Maps
Carte 2 sur Google Maps
Carte 3 sur Google Maps
Carte 4 sur Google Maps
Carte 5 sur Google Maps
Carte 6 sur Google Maps
Carte 7 sur Google Maps
Carte 9 sur Google Maps
Carte 10 sur Google Maps
Carte 12 sur Google Maps
Carte 16 sur Google Maps
Carte 17 sur Google Maps
Carte 20 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)