Saint-Constant (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 56,58 km2.
  • Gentilé - Constantin, ine.


  • Éphémérides -


1750
Construction d'une première chapelle.
1752
Nomination du premier curé résidant.
(14 mars) Ouverture des registres de la paroisse Saint-Constant-de-la Prairie-de-la-Madeleine.
1841 (28 octobre) Érection canonique de la paroisse Saint-Constant ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Sault-Saint-Louis (66).
1845
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Constant.
1847
(1er septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Constant.
1855
(1er juillet) Constitution de la municipalité de Saint-Constant.
1882
Inauguration de l'église paroissiale construite selon des plans de Victor Bourgeau.
1918
(4 janvier) Constitution de la municipalité du village de Delson par détachement de celle de la paroisse de Saint-Constant.
1923
La population de la paroisse est de 1 700 habitants.
1924
Incendie de l'église de 1882.
1925
Inauguration de l'église reconstruite selon des plans de Irénée Vautrin à partir des murs restés debout de l'église de 1882.
La population de la paroisse est de 1 700 habitants.
1958
(12 avril) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Constant.
1973
(15 mai) La municipalité de la paroisse de Saint-Constant devient ville.
1986
(15 mars) Fusion des caisses populaires de Candiac et de Saint-Constant sous le nom de Caisse populaire de Roussillon.
1990
La population de Saint-Constant est de 12 508 habitants.
1994
La population de Saint-Constant est de 19 535 habitants.
1999
(1er janvier) Mise en exploitation de la Régie intermunicipale de police de Roussillon qui compte 90 employés et couvre le territoire des municipalités de Candiac, Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine.
2000
La population de Saint-Constant est de 23 271 habitants.
2003
Ouverture du pavillon Angus dont plusieurs objets ont été donnés par la caompagnie Canadien Pacifique en provenance de la Cour Glen de Montréal.
2007
La Cour supérieure du Québec destitue le maire Pepin et son conseil municipal qui ont été trouvés coupables d'avoir dépensé 40 % de plus que la loi le permettait lors des élections municipales.
2008
Le maire Pepin est réélu.
2009
(Novembre) Le maire Pepin et son équipe sont réélus au conseil de la municipalité.
2010
La population de Saint-Constant est de 24 849 habitants.
2012
(29 février) L'Unité permanente anti-corruption-UPAC exécute des mandats de perquisition à l'hôtel de ville et aux domicile de Gilles Pepin, le maire de la municipalité, et au domicile de la compagnie de son fils, Danny Pepin.
(18 décembre) Danny Pepin, le fils du maire Gilles Pepin est reconnu coupable de fraude électorale perpétrée au cours de l'élection partielle de 2008.
Gilles Pepin perd les élections à la mairie de Saint-Constant.
2013
(27 novembre) Gilles Pepin, l'ex-maire de Saint-Constant, est arrêté par l'Unité permanente anti-corruption - UPAC qui recherche André Roy.


Constantins cités dans La Mémoire du Québec -

Laurier Baillargeon, Alphonse Barbeau, Alexis Bouthillier, Joseph-Narcisse Cardinal, Joseph-Médard Émard, Odilon Goyette, Charles-Aimé Kirkland, Gustave Lanctot, Hippolyte Lanctôt, Husmer Lanctôt, Joseph Lanctôt, Magloire Lanctôt, Séverin Létourneau, Maurice Riel, Louis Sainte-Marie.

  • Attraits :


Chapelle du cimetière (1860).
Écomusée de Saint-Constant ; 66, rue Masson ; offre une exposition thématique sur les sciences de la terre.
Église Saint-Constant (1925) ; orgue Casavant (1928).
Exporail - Musée ferroviaire canadien ; 110, rue Saint-Pierre ; la plus importante collection de matériel ferroviaire et de tramways du Canada, dont 145 véhicules ferroviaires dont le premier tramway électrique de Montréal, la locomotive Dorchester (la plus vieille et la plus grosse locomotive à vapeur construite au Canada) mise en service en 1836 entre La Prairie et Saint-Jean-sur-Richelieu, la locomotive Châteaubriand donnée par la Société nationale des chemins de fer de France ; les archives du musée sont conservées dans un édifice donné en 1970 par les descendants de Charles Melville Hays, président du Grand Trunk Railway (1910-1912) ; en 1974, les filles de Hays donnent au musée le wagon qui avait transporté leur père de Halifax à Montréal pour y être inhumé ; il avait perdu la vie au cours du naufrage du Titanic le 14 avril 1912. En 2006, les descendants de Charles Melville Hays lèguent au musée différents objets ayant appartenu à leur ancêtre.
Presbytère (fin du XVIIIe siècle ou vers 1833).

  • Économie-


Ciment Lafarge.

  • Toponymie -


Saint-Constant rappellerait, selon certains, le souvenir de Constant Cartier, un colon de l'endroit ; selon d'autres, il rappellerait le nom de Constant Normanville, capitaine de milice et frère du premier curé de la paroisse ; selon d'autres encore, il rappellerait le souvenir de Constant Le Marchand de Lignery, père du fondateur de la paroisse, l'abbé Jacques Le Marchand de Lignery.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À l'est-nord-est de Salaberry-de-Valleyfield.
Diocèse de Saint-Jean-Longueuil.
Municipalité régionale de comté de Roussillon.
Communauté métropolitaine de Montréal.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 209 via Route 132.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)