Saint-Charles-sur-Richelieu (municipalité de village)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 63,59 km2.
 66,6 km2 (2018)



  • Gentilé - Charlerivain, aine.


  • Éphémérides -


1695 (1 mars) Concession d'une seigneurie (2 lieues de front sur la rivière Richelieu sur 2 lieues de profondeur, y compris l'île aux Cerfs) par le gouverneur Frontenac et l'intendant Champigny à François Hertel de La Fresnière ; traversée par la rivière des Hurons et la petite rivière Le Miot, la seigneurie est bornée par la seigneurie de Rouville (119) au sud-ouest, celle de Saint-Denis (79a) au nord-est, et celle de Saint-Hyacinthe (117) au sud.
1722 (31 mai) La seigneurie est léguée par François Hertel de La Fresnière à son fils aîné, François-Zacharie Hertel de La Fresnière.
1740 Fondation de la paroisse Saint-Louis.
1741 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Charles.
1743 (8 décembre) Vente de la seigneurie par François-Zacharie Hertel de La Fresnière fils, à Joseph Marchand.
1749 Fondation des paroisses Saint-Denis et Saint-Antoine par détachement de celle de Saint-Louis.
1770 (13 juillet) Saisie sur les biens de Joseph Marchand, la seigneurie est adjugée à Jean Jennisson.
1791 La seigneurie appartient aux héritiers de John Jennison.
1792 Fondation de la paroisse Saint-Marc-de-Cournoyer par détachement de celle de Saint-Charles.
1797 Fondation de la paroisse Saint-Jean-Baptiste par détachement de celle de Saint-Charles.
1798 (8 août) Saisie sur les biens de feu Jean Jenisson, la seigneurie est adjugée à James Walker.
1802 (7 février) Saisie sur les biens de Marguerite Hughes, veuve de James Walker, la seigneurie est adjugée à André Winckelfos.
1806 Fondation de la paroisse de La Présentation par détachement de celle de Saint-Charles.
1825 (2 novembre) Érection canonique de la paroisse Saint-Charles sous le nom de Saint-Charles-Borromée ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Saint-Charles (118).
1826 (3 juin) Saisie sur les biens d'André Winckelfos, la seigneurie est adjugée à Pierre-Dominique Debartzch.
1837
Tenue des assises du mouvement patriote.
(23 octobre 1837) Assemblée de Saint-Charles également appelée l'Assemblée des Six Comtés confédérés ; les représentants des comtés de Richelieu, Saint-Hyacinthe, Rouville, Chambly, Verchères et L'Acadie s'y réunissent pour entendre principalement Louis-Joseph Papineau et adopter 13 propositions invitant à la désobéissance civile et à la rébellion ; l'assemblée, présidée par Wolfred Nelson, réunit de 5 000 à 6 000 personnes.
1837 (25 novembre 1837) Tragédie mortelle ; acte de rébellion ; Bataille de Saint-Charles ; oppose le colonel Wetherall, ses 6 compagnies de fusiliers, un détachement de cavalerie et 2 pièces d'artillerie, à Thomas S. Brown, environ 200 patriotes dont une centaine sont armés de fusils et les autres de faux, de piques, de bâtons et de 2 vieux canons rouillés ; bilan : 3 morts chez les Anglais gagnants ; une trentaine de morts chez les patriotes perdants ; en représailles, l'agglomération est incendiée par l'armée anglaise. les corps de Louis-Moïse Dalpé dit Pariseau et de Charles Lavallée sont trouvés dans les ruines d'une des maisons incendiées par Wetherhall après le combat. Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.
1845 (8 juin 1845) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Charles-de-la-Rivière-Chambly.
1846 (6 septembre 1846) Au décès de Pierre-Dominique Debartzch, la seigneurie passe à ses filles, Louise-Aurélie Debartzch, épouse d'Alexandre-Édouard Kierzkowski, Josephte-Elmire Debartzch, épouse de Lewis Thomas Drummond, Rosalie-Caroline Debartzch, épouse de Samuel Cornwallis Monk, et Marguerite Cordelia Debartzch, épouse d'Édouard Sylvestre de Rottermund.
1847 (1 septembre 1847) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Charles-de-la-Rivière-Chambly.
1854 (18 décembre 1854) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet 1855) Constitution de la municipalité de Saint-Charles.
1861 (24 janvier 1861) La seigneurie appartient à Alexandre-Édouard Kierzkowski.
1876 Fondation de la paroisse Sainte-Madeleine par détachement de celle de Saint-Charles.
1923 La population de la paroisse Saint-Charles est de 790 habitants.
1924 (30 avril 1924) Constitution de la municipalité du village de Saint-Charles-sur-Richelieu par détachement de celle de la paroisse Saint-Charles.
1937 (8 novembre 1937) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Charles-sur-le-Richelieu.
1990 La population de Saint-Charles-sur-Richelieu est de 346 habitants, celle de Saint-Charles, 1 106.
1994 (6 juillet 1994) Désastre naturel ; une tornade s'abat sur la municipalité ; bilan : 1 mort, 2 blessés et des dommages à 7 résidences.
1995 (22 mars 1995) Regroupement des municipalités de Saint-Charles et de Saint-Charles-sur-Richelieu sous le nom de cette dernière.
(Mars 1996) le cadavre de Julie Gendron, 29 ans, est trouvé dans une anse de la rivière Richelieu à Saint-Charles-sur-Richelieu
2000 La population de Saint-Charles-sur-Richelieu est de 1 805 habitants.
2002 (1 juin 2002) Annonce du regroupement des services de police de Beloeil, Calixa-Lavallée, Carignan, Chambly, Contrecoeur, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Amable, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Sainte-Julie, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Mathieu-de-Beloeil, Varennes et Verchères.
2004 (26 août 2004) Alain Saint-Onge, jusque-là directeur adjoint de la sécurité publique de Laval devient le premier directeur de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.
2010 La population de Saint-Charles-sur-Richelieu est de 1 737 habitants.

  • Patrie -


Charles Benoît dit Livernois.
Prosper-Alfred Bissonnet.
Pierre-Dominique Debartzch.
Pierre-Émery Coderre.
Gabriel Hamiel.
Adolphe Levêque.
Jean-Marie Mondelet.
Louis Poulin.

  • Attraits :


Église Saint-Charles ; orgue Casavant (1924).
Maison Maurice-Sauvé (1804) ; 255, chemin des Patriotes ; construite par Amable Hébert qui la cède à son fils, aussi appelé Amable, qui la vend en 1836 ; sa propriété aboutit entre les mains de François-Xavier Geoffrion de Varennes ; en 1903 elle passe à Félix Lusignan qui la vend à son frère, Ovila Lusignan ; Simon Lusignan, le fils d'Ovila, en devient propriétaire au cécès de son père, puis la cède à Maurice Sauvé en 1971 ;restaurée entre 1971 et 1976 pour Maurice Sauvé et son épouse, Jeanne-Mathilde Benoit Sauvé ; reconnue monument historique en 1973.

  • Services -


Traversier Saint-Charles-sur-Richelieu-Saint-Marc-sur-Richelieu.

  • Toponymie -


Saint-Charles rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au nord de Beloeil, sur la rivière Richelieu.
Diocèse de Saint-Hyacinthe.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.
Municipalité régionale de comté de La Vallée-du-Richelieu.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 133 via Autoroute 20.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)