Séguin (Yves)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat et fiscaliste) né en 1951 à Val-d'Or.

Études au Cégep de Hull et à l'Université d'Ottawa (Maîtrise en droit, 1975).
Député du Parti libéral du Québec-PLQ de Montmorency à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (1985-1990).
Ministre du Revenu (1986-1990) et ministre du Travail (1988-1990) dans le cabinet de Robert Bourassa.
Démissionne de son poste de ministre en 1990 parce qu'il désapprouve la décision du gouvernement du Québec d'harmoniser la taxe de vente provinciale avec la taxe fédérale sur les produits et services qu'il trouve injuste.
Nommé président d'une commission sur la fiscalité canadienne, son rapport dévoile l'inéquité des fiscalités fédérale et provinciale, le fédéral empochant une partie plus importante que le coût de ses obligations alors que la province ne pouvait collecter de ses contribuables les sommes nécessaires pour rencontrer ses responsabilités constitutionnelles.
Député du Parti libéral du Québec-PLQ d'Outremont à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (2003-2005).
Ministre des Finances (2003-2005) dans le cabinet de Jean Charest ; refuse le poste de ministre de la Justice le 18 février 2005 lors d'un remaniement ministériel à l'issue duquel il perd son poste de ministre des Finances.
Professeur à l'Université du Québec à Montréal-UQÀM (2005-).

Ministre démissionnaire du gouvernement du Parti libéral du Québec-PLQ (1990).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)