Richler (Mordecai)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de lettres (journaliste, satiriste, essayiste, romancier, pamphlétaire, dramaturge et scénariste) né en 1931 à Montréal.

Études à la Baron Byng High School et au Sir-George-Williams' College-SGWC (Concordia University) de Montréal.
Son roman Son of a Smaller Jew publié en 1955 embarrasse et choque profondément la communauté juive de Montréal dont des membres se reconnaissent dans les personnages de roman créés par Richler ; certains y voient un sombre portrait des Juifs de la rue Saint-Laurent de Montréal et une incitation à l'anti-sémitisme.
Séjourne en Angleterre de 1954 à 1972.
En 1974, le film The Apprenticeship of Duddy Karavitz est envoyé au festival international du film de Cannes, mais il est renvoyé ; mis en nomination pour un prix Oscar ; en 2013, le film restauré grâce à un don de 175 000 $ de L'Academy of Canadian Cinéma & Television est de nouveauprésenté de nouveau au Festival international du film de Cannes.
En 1991, il écrit un article de 20 000 mots dans le magazine The New Yorker ; dans cet article, il fustige la classe politique québécoise et le nationalisme au sujet du débat sur l'affichage bilingue et sur les négociations de l'entente du lac Meech. Décès en 2001 (3 juillet).
Inhumé au Mont-Royal Cemetery.

  • Publications - Liste partielle


The Acrobats (roman, Ambassador, 1954) ou Wicked we Love (roman 1955)
Son of a Smaller Hero (roman, Collins, 1955 ; traduit en français par Jean Simard sous le titre Mon père, ce héros, Cercle du livre de France, 1975)
A Choice of Ennemies (roman, Collins, 1959 ; traduit en français par Daniel Apert sous le titre Le Choix des ennemis, Paris Éditions du Seuil, 1959)
The Apprenticeship of Duddy Kravitz (théâtre, Collins, 1959 ; traduit en français par Jean Simard sous le titre L'Apprentissage de Duddy Kravitz, Cercle du livre de France, 1976 ; réédité en 2001 par les Éditions Typo ; réédité par la Bibliothèque québécoise ; mis en film en 1974 par le réalisateur Ted Kotcheff de Toronto ; adapté en comédie musicale en 2015)
The Incomparable Atuk (roman, McClelland and Stewart, 1963)
Cocksure (roman, McClelland and Stewart, 1968, traduit en français sous le titre Un Cas de taille)
Hunting Tigers Under Glass (essais, McClelland and Stewart, 1969)
The Street (nouvelles, McClelland and Stewart, 1969 ; traduit en français par René Chicoine sous le titre Rue Saint-Urbain, Hurtubise HMH, 1969 ; réédité par la Bibliothèque québécoise, 2002)
St. Urbain's Horseman (roman, McClelland and Stewart, 1971 ; traduit en français par Martine Witznitzer et édité sous le titre Le Cavalier de Saint-Urbain, Paris, Buchet-Chastel, 1976 et réédité en 2005)
Shoveling Trouble (essai, McClelland and Stewart, 1972)
Notes on an Endangered Species and Others (essai, 1974)
Jacob Two-Two meets the Hooded Fang (littérature pour enfants, New York, Knopf, 1975 ; traduit en français par Jean Simard sous le titre Jacob Deux-Deux et le Vampire, Cercle du livre de France, 1976, ou Qui a peur de Croquemoutard ?
The Great Comic Book.
Heroes and Other Essays (essai, 1978)
Joshua Then and Now (roman, McClelland and Stewart, 1980 ; traduit en français et publié chez Boréal en 2015)
Home Sweet Home : My Canadian Album (essai, 1984)
Joshua Then and Now (théâtre, McClelland and Stewart, 1985 ; traduit en français chez Boréal 2015)
Jacob Two-Two and the Dynosaur (littérature pour enfants, 1987)
Solomon Gursky Was There (roman, 1989 ; traduit en français par Lori Saint-Martin et Paul Gagné et publié chez Boréal en 2015)
Broadsides (essai, 1991)
Oh Canada ! Oh Québec ! A Requiem for a Divided Country (essai, 1992 ; traduit en français sous le titre : Oh Canada ! Oh Québec ! Requiem pour un pays divisé (essai, 1992)
Jacob Two-Two and the Great Spy Case (littérature pour enfants, 1995)
Barney's Version (roman, 1997 ; mis en film) traduit en français par Lori Saint-Martin et Paul Gagné sous le titre Le Monde selon Barney (Boréal, 2018)
Belling the Cat (essai, 1998)
On Snooker : The Game and the Characters Who Play It (essai, 2001)
Un certain sens du ridicule (recueil de textes choisis par Nadine Bismuth et traduits par Dominique Fortier, Boréal, 2007)
Des nouvelles traductions de Solomon Gursky sont reprises en France aux Éditions du Sous-sol dirigées par le romancier Adrien Bosc (partie des éditions Seuil en France et Boréal au Québec, décembre 2015).


Filmographie :

Mordecai Richler : The last of the Wild Jews (documentaire, Francine pelletier, 2010)


  • Distinctions -


Prix de littérature du Gouverneur général du Canada-GGC (1969) pour Cocksure.
L'un des cinq finalistes pour l'obtention du Booker Prize for British and Commonwealth writers (1971) pour St. Urbain's Horseman.
Prix de littérature du Gouverneur général du Canada-GGC (1972) pour St. Urbain's Horseman.
Prix de la Screen Writers Guild of America (1974) pour le scénario de The Apprenticeship of Duddy Kravitz.
Prix du livre de l'année pour les enfants de la Canadian Library Association (1976) pour Jacob Two-Ewo Meets the Hooded Fang.
Prix Ruth Schwartz du livre d'enfant (1976) pour Jacob Two-Ewo Meets the Hooded Fang.
Prix Hugh-MacLennan (fiction, 1990) décerné par la Quebec Society for the Promotion of English Language Literature (Quebec Writers' Federation).
L'un des cinq finalistes pour l'obtention du Booker Prize for British and Commonwealth writers (1990) pour Solomon Gursky was here.
Scotia Bank Giller Price (1997) pour Barney's Version.
Prix Hugh-MacLennan (fiction, 1998) décerné par la Quebec Society for the Promotion of English Language Literature (Quebec Writers' Federation).
Commonwealth Writers Prize (1998) pour Barney's Version.
Stephen Leacock Memorial Humours Award (1998) pour Barney's Version.
Refuse deux fois l'Ordre du Canada.
Compagnon de l'Ordre du Canada-COC (posthume, 2000).
En 2011, le Conseil de la Ville de Montréal et le conseil de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal décident de donner le nom de Pavillon Mordecai-Richler au gazebo construit dans le parc Jeanne-Mance du mont Royal ; enflammés par l'article écrit en 1991 par Richler dans le New York Times, les citoyens du Plateau-Mont-Royal s'objectent à la réfection du gazebo et au nom qu'on veut lui donner. En 2014, le gazebo demeure sans nom et en état de délabrement avancé.
En 2015, le gazebo est rénové au coût exhorbitant de 600 000 $, le prix d'une grande maison unifamiliale dans l'ouest de l'île de Montréal.

Son nom est inscrit sur la Canada Walk of Fame de Toronto (2011).
En mars 2015, il est nommé citoyen d'honneur de la ville de Montréal par le maire Denis Coderre.

  • Filmographie -


Room at the Top (coscénarisé par Richler, mettant en vedette Laurence Harvey, 1959)
The Apprentiseship of Duddy Kravitz (mettant en vedette Richard Dreyfuss, 1974)
Fun with Dick and Jane (coscénarisé par Richler, mettant en vedette Jane Fonda et George Segal, 1977)
Joshua Then and Now (mettant en vedette James Wood, Gabrielle Lazure, Alan Arkin et Michael Sarrazin, 1985)
St. Urbain's Horseman (minisérie, CBC-TV, 2007-2008)
The Last of the Wild Jews (documentaire de Francine Pelletier, 2010)
En 2010, son roman Barney's Version est la base du scénario d'un film du même titre réalisé par Richard J. Lewis et mettant en vedette Rachelle Lefèvre et Paul Giamatti.

  • Crédits :


Dictionnaire du cinéma québécois (Michel Coulombe et Marcel Jean, Boréal, 1988)
Mordecai and Me : An Appreciation of a Kind (Joel Yanofsky, 2003)
Mordecai Richler : The Last Honest Man ; an Oral Biography : traduit en français sous le titre Mordecai Richler, le franc-tireur (Michael Posner, XYZ Éditeur, 2005)
Mordecai Richler Was Here : Selected Writings (édited by Jonathan Webb, illustration de Terry Mosher, Madison Press, 2006)
Mordecai Richler : Leaving St Urbain (Reinhold Kramer, Mc-Gill-Queen's University Press, 2008)
Mordecai : The Life and Times (biographie, Charles Foran, Knopf Canada, 2010)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)