Régiment de Carignan-Salières (armée)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • 1642 Levé d'un régiment par Thomas-François de Savoie, prince de Carignano,

1665-1667 Le régiment est placé sous le commandement d'Henri de Chastelard, marquis de Salières.
Fort de ses 1 200 soldats répartis en 24 compagnies, il est d'abord incorporé au contingent militaire fourni par le roi Louis XIV pour venir en aide à l'empereur d'Allemagne Léopold sérieusement menacé par les soldats turcs du grand vizir Achmed Kiouprougli après l'éclatante victoire de ces derniers en Transylvanie.
1665 Le régiment est envoyé en Nouvelle-France pour y combattre les Iroquois qui harcèlent les établissements français. ; sa mission est de fortifier la rivière des Iroquois (Richelieu) pour empêcher les Iroquois de pénétrer dans le Saint-Laurent et, si possible, anéantir tous les Mohawks.
1665 (18 et 19 juin 1665) Quatre compagnies arrivent à Québec
2665 (17 août) Huit autres compagnies arrivent à Québec à bord des navires Le Vieux Siméon, L'Aigle d'Or, La Paix, La Justice et Le Saint-Sébastien.
Le gouverneur de Courcelle et l'intendant Talon arrivent avec le régiment sur le Saint-Sébastien.
Les soldats du régiment bâtissent les forts Saint-Louis (Chambly), Sainte-Thérèse et Saint-Jean comme avant-postes du fort Richelieu dans la seigneurie de Saurel (81) (Sorel-Tracy).
1666 L'expédition contre les Mohawks oblige ces derniers à signer le traité de paix de 1667.
1668 le Régiment est rappelé en France ; 400 de ses soldats et 30 de ses officiers décident de demeurer en Nouvelle-France et obtiennent le droit de s'établir sur les rives du Saint-Laurent et de la rivière Richelieu, renforçant ainsi la défense et le génie militaire de la colonie.

Carignan est la forme française de Carignano, une ville de la province de Turin (Italie), berceau d'une branche de la maison de Savoie qui régna sur la Savoie et le Piedmont à partir du XIe siècle, sur la Sicile et la Sardaigne à partir du XVIIIe siècle et sur l'Italie de 1861 à 1946.
Le nom de la rue Carignan de Montréal honore sa mémoire comme ceux du canton de Salières proclamé en 1965 et situé près de Girardville au-delà du lac Saint-Jean dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du canton de Carignan proclamé en 1875 et situé au sud de La Tuque dans la région de la Mauricie.

Source : Saint-Castin - baron français chef amérindien 1652-1707 (Marjolaine Saint-Pierre, Éditions du Septentrion, juin 1999)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)