Québec (province). Scandales. Affaire du canal de Beauharnois. (Gouvernement du Canada)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1925 (29 octobre) Élections générales au Canada ; le Parti conservateur forme un gouvernement minoritaire avec 116 députés élus contre 127 (99 du Parti libéral et 28 députés d'autres partis.
1926 (21 septembre) Élections générales au Canada ; le Parti libéral forme un gouvernement minoritaire avec 116 députés élus contre 127 (91 du Parti conservateur et 38 d'autres partis).
1927 Le gouvernement fédéral de Mackenzie King accorde à la Beauharnois Light, Heat and Power la permission de détourner les eaux du fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Beauharnois.
1928 Le gouvernement du Québec signe un bail emphytéotique de 75 ans pour aménager et exploiter «une partie des ressources hydroélectriques du Saint-Laurent» jusqu'en l'an 2003.
1929 Un scandale politique éclate impliquant le premier ministre, William Lyon Mackenzie King, et deux sénateurs libéraux, W.L. McDougald et Andrew Haydon, ce dernier étant trésorier du Parti libéral ; ils sont accusés d'avoir accepté des cadeaux de la compagnie Beauharnois Light, Heat and Power en échange de l'octroi du permis de détourner les eaux du Saint-Laurent pour leur projet hydroélectrique ; les deux grands partis politiques auraient reçu d'importantes gratifications de la compagnie.
1930 (28 ju
illet) Élections générales au Canada ; le Parti conservateur de Robert B. Bennett prend le pouvoir avec 137 députés élus contre 106 (88 du Parti libéral et 18 députés d'autres partis).
1931 Des comités de la Chambre des communes-Cdesc et du Sénat enquêtent sur de présumées contributions généreuses versées au Parti libéral par la Beauharnois Light, Heat and Power Company en retour de l'autorisation de détourner les eaux du fleuve Saint-Laurent à Beauharnois ; R.O. Sweezey, président de la Beauharnois Light, Heat and Power révèle que sa compagnie a versé des sommes d'argent à titre personnel aux sénateurs libéraux, W.L. McDougald et Andrew Haydon et d'avoir contribué 700 000 $ au Parti libéral fédéral et au Parti libéral provincial ; Mackenzie King nie toute connaissance de l'affaire ; les deux sénateurs démissionnent de leur poste à la demande de King alors que les administrateurs de la Beauharnois Light, Heat and Power Corporation démissionnent à la demande du gouvernement de Robert B. Bennett qui garantit des prêts consentis par les banques pour la poursuite de la construction de la centrale de Beauharnois.
1935 (10 octobre) Élection générale au Canada, le Parti libéral dirigé par Mackenzie King forme un gouvernement majoritaire avec 171 députés élus contre 74 pour tous les autres partis.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)