Québec (province). Meurtres, homicides et autres méfaits : (2000)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Voir également Guerres des gangs.


  • Éphémérides -


2000


En 2000, Sylvia Branco est abattue dans une van à Dollard-des-Ormeaux ; Ernesto Crescenza se suicide après le meurtre.

Le 3 janvier 2000, à Laval, Josette Duchesne, 45 ans, décède de blessures infligées le 3 décembre 1999 par Joseph Lubisa, 44 ans.

Le 6 janvier 2000, à Léry, Pauline Bourrelle, 39 ans, est tuée ; en novembre 2000, son mari, Guy Rufiange, 39 ans, reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'homicide involontaire relativement à ce décès et il est condamné à 10 ans de prison.

Le 12 janvier 2000, Mercedez Bondu, 64 ans, est abattue d'une balles derrière la tête alors qu'elle essayait d'échapper à un voleur dans son dépanneur de Cap-de-la-Madeleine ; Dominic Noël, 25 ans, un détenu en maison de transition, est reconnu coupable de meurtre prémédité relativement à ce décès et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d,avoir purgé 25 ans de sa peine derrière des barreaux ; en février 2004, la Cour suprême refuse d'entendre son appel.

Le 12 janvier 2000, à Sainte-Rose-de-Laval, Johanne Guay, 41 ans, est abattue par son conjoint, Pierre Prénoveau, 50 ans, qui se suicide par la suite.

Le 12 janvier 2000, Gilles Nolet, 36 ans, et Normand Barolet, 37 ans, sont assassinés par balles au Bar Adulte, au 2075, rue de l'Église, dans le quartier Côte-Saint-Paul à Montréal ; Jimmy Larivée, 22 ans et Pascal Conway, 26 ans, 2 prospects des Rock-Machine, sont soupçonnés dans cette affaire ; Pascal Conway, 26 ans, est arrêté le 12 mai suivant ; accusé de ces meurtres, Conway est reconnu coupable, puis condamné à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 13 ans de sa peine derrière les barreaux ; Jimmy Larivée, 22 ans, qui accompagnait Conway le soir du crime, avait reçu un contrat de Peter Paradis, leader des Rock-Machine de Verdun, pour collecter 15 000 $ en dettes de drogue de Gilles Nolet.

Le 16 janvier 2000, Sébastien Garneau, une relation des Hells-Angels, est assassiné dans un bar de la rue Notre-Dame Ouest, à Montréal.

Le 21 janvier 2000, à Saint-Hyacinthe, Nadia Marion, 2 ans, est tuée à coups de pied par son père, André Marion, 41 ans, qui était impatienté par ses pleurs alors qu'il regardait la télévision dans une pièce adjacente ; le père a été condamné à 42 mois de prison relativement à ce décès.

Le 26 janvier 2000, Charles-Édouard Ménard et son frère, Daniel Ménard, sont assassinés par arme à feu devant un magasin IGA dans le quartier Hochelaga de Montréal.

Le 27 janvier 2000, début d'après-midi, Israël Meyer Randolph, 46 ans, est tué par 3 balles tirées d'un magnum .357 dans le restaurant Côte-Saint-Luc Bar-B-Q à Côte-Saint-Luc ; la police croit à un règlement de compte, Randolph étant un parieur compulsif qui avait de grosses dettes de jeu ; comme il avait été condamné à 24 mois de prison en 1991 pour sa participation au trafic de 44 kg de haschish, la police n'écarte pas la possibilité que sa mort soit reliée à ce genre de commerce ; l'arme du crime enregistrée à Chicago en 1964 est laissée sur les lieux et ne porte aucune empreinte digitale, ni trace d'ADN ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Randolph.

Le 28 janvier 2000, Marius Poulin est abattu par balles dans la cour de l'école Jean-Baptiste-Meilleur, rue Fullum, près de la rue de Rouen à Montréal.

Le 1 février 2000, Daniel Savard, 43 ans, un petit trafiquant de drogues à la solde des Rock-Machine est assassiné dans sa résidence de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

Le 3 février 2000, Claude De Serres, 31 ans, une relation du gang des Hells-Angels est assassiné à Notre-Dame-de-la-Merci ; il était un informateur de la Gendarmerie royale du Canada-GRC infiltré dans le milieu des motards criminels ; les Hells Angels ont appris le jeu de De Serres lorsqu'ils ont mis la main sur l'ordinateur d'un policier dans une chambre d'hôtel de Sherbrooke. Serge Boutin reçut l'ordre d'amener De Serres dans un chalet où le Nomad René Baloune Charlebois l'a assassiné ; des proches du gang des Hells-Angels : Serge Boutin, 33 ans, de Saint-Norbert, un membre du gang des Rockers, et Mario Barriault, 34 ans, de Tracy une relation des Rockers sont accsés du meurtre prémédité de De Serres.
Le 16 février 2000, le cadavre de Claude De Serres est trouvé pieds et poings liés, un sac de plastique sur la tête transpercée d'une balle ; lorsque la police a perdu sa trace le 3 février précédent, De Serres était porteur d'un émetteur radio ; le 17 février 2000, Serge Boutin et Mario Barriault sont appréhendés ; en 2001, la Couronne retire l'accusation de meurtre prémédité et, en échange, Serge Boutin plaide alors coupable aux accusations de complot pour meurtre et d'homicide involontaire, puis signe un contrat de délateur en vertu duquel il témoignera contre ses anciens associés.
Le 27 février 2015, Boutin jouit d'une libération conditionnelle.

Le 6 février 2000, à Montréal, Seneca Lapointe, 17 ans, est abattu d'une décharge de fusil de chasse de calibre .12 par son père, Jean Lapointe, 41 ans, qu'il venait d'aviser de son intention d'aller rejoindre sa mère au Chili où elle vivait depuis son divorce ; le père se suicide après le meurtre.

Le 7 février 2000, à Montréal, Kennedy Alcius, dans un excès de rage, secoue à mort Lee Brejnev Mayard, 3 ans, le fils de sa conjointe, Belinda Mayard, qu'il gardait pendant l'absence de cette dernière ; en juin 2004, Alcius, un étudiant au doctorat en administration qui avait emménagé avec Belinda Mayard en 1999, est reconnu coupable d'homicide involontaire relativement au décès de Lee Brejnev Mayard.

Le 7 février 2000, Christian Fontaine, 27 ans, une relation des Hells-Angels, est assassiné par projectiles d'arme à feu dans sa maison de Saint-Élie-d'Orford.

Le 9 février 2000, à Sherbrooke, un père de 42 ans assassine son fils de 17 ans avec une arme à feu, puis se suicide avec la même arme.

Le 9 février 2000, Denis Hunault, 42 ans, un apprenti du chapitre des Nomads des Hells-Angels, se suicide alors qu'il tenait en otage une employée du bureau de poste qu'il venait de tenter de cambrioler à Mont-Saint-Grégoire.

Le 10 février 2000, Daniel Savard, une relation des Rock-Machine, est assassiné par projectiles d'arme à feu alors qu'il se trouve chez sa conjointe à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

Le 12 février 2000, Roger «Gros Minet» Morin, 38 ans, une relation des Hells-Angels, est assassiné par projectiles d'arme à feu à sa sortie d'un bar de Saint-Georges.

Le 13 février 2000, Andrew Robitaille, un trafiquant indépendant, est assassiné par projectiles d'arme à feu à son domicile de Delisle dans la région du Lac-Saint-Jean.

Le 15 février 2000, Philippe Côté, Alain Dubuc, Mario Filion, François Laporte, Simon Lambert, Éric Leclerc, Daniel «Poutine» Leclerc, Peter Paradis et Sylvie Landry sont accusés à Montréal d'avoir, d'octobre 1998 à mars 1999, été trafiquants de cocaïne, de marijuana et de PCP, d'avoir comploté avec les coaccusés et d'avoir participé aux activités d'une association de criminels ; Peter Paradis, le seul membre des Rock-Machine, reconnaît sa culpabilité à ces accusations, puis devient délateur contre ses coaccusés ; le 15 mars 2000, Peter Paradis est condamné à 12 ans de prison.

Le 1er mars 2000, Jean-Marc Savard, 43 ans, une relation des Hells-Angels, est assassiné par projectiles d'arme à feu dans le centre commercial Les Galeries Charlesbourg à Charlebourg (Québec) ; le ou les tueurs laissent tomber leur arme près du corps de leur victime, puis mettent le feu à leur véhicule de fuite à moins d'un kilomètre des Galeries ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Savard. Jean-Marc Savard était le frère de Roch Savard qui a été l'objet d'une tentative de meurtre le 29 février 1999 à Trois-Rivières par Gérald Gallant. Voir également Guerres des gangs.

Le 14 mars 2000, Pierre Leclerc est tué par balles tirées d'une automobile sur l'autoroute 440 à Laval ; arrêté pour 4 vols qualifiés en avril 2005, Christian Dumont Lambert avoue, le 23 novembre suivant, avoir participé le 14 mars 2000, au meurtre de Pierre Leclerc, l'innocent passager d'une automobile jugée suspecte par Lambert qui escortait alors un membre des Rock-Machine.

Le 16 mars 2000, Charles «Cash» Filteau, l'un des fondateurs du chapitre de Sherbrooke des Hells-Angels, se suicide dans le garage de sa maison de Sherbrooke.

Le 22 mars 2000, à Arundel, un adolescent de 17 ans et 51 semaines assassine son père, un sculpteur, à l'aide d'une carabine de calibre .303, et sa mère, une peintre, à l'aide d'un fusil de calibre .410 ; ses parents avait refusé de lui donner une somme d'argent à laquelle il prétendait avoir droit au moment d'atteindre l'âge de 18 ans ; reconnu coupable d'homicide involontaire, le jeune homme est condamné le 22 octobre 2001 à 3 ans de garde fermée ; le fait qu'il n'avait pas 18 ans au moment du crime empêche de révéler son nom et le nom de ses victimes.

Le 26 mars 2000, vers 12 h 30, à Saint-Nicéphore, une automobile de marque Chevrolet Cavalier conduite à 153 km/h change de voie sur la route 55, près de la route 139, puis se retrouve face à face avec une automobile Jeep Cherokee venant en sens inverse ; bilan : 5 morts, Michel Beaudoin, 30 ans, et Maryse Côté, 31 ans, tous deux de Drummondville qui prenaient place dans la Cavalier, Robert Guay, 54 ans, sa femme, Solange Bérubé, 55 ans, et leur gendre, Martin Bousquet, 31 ans, qui voyageaient dans la Cherokee ; le coroner, Gilles Campeau, déclare le 20 septembre 2000 que la mort de Michel Beaudoin est un suicide, que celle de Maryse Côté est un meurtre et que celles de Robert Guay, Solange Bérubé et Martin Bousquet sont des homicides involontaires causés par le geste intentionnel de Michel Beaudoin de qui la conjointe, Maryse Côté, s'apprêtaient à se séparer.

Le 29 mars 2000, à Québec, Jacques Quirion, un planificateur financier, est porté disparu ; Yannick Berthiaume, 29 ans, de Sainte-Foy, son associé dans la mise sur pied d'un casino virtuel frauduleux, et Simon Hétu, 29 ans, de Stoneham, sont accusés de meurtre prémédité relativement au décès de Quirion.

Le 29 mars 2000, Caroline Veilleux est tuée en face de la résidence de sa mère et de son beau-frère ; elle était l'ancien amie de coeur de François Binette et son nouvel ami de coeur était une relation des Rock-Machine/Bandidos* ; Binette conduisait la Jeep dans laquelle prenait place Yvon Labbé qui tira 3 balles en direction du véhicule appartenant à Mélanie Boucher ; Caroline Veilleux est atteinte dans le dos et meurt alors que Mélanie Boucher est atteinte au crâne, mais survit ; accusé de meurtre non prémédité, Labbé est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux ; accusé de meurtre non prémédité, Binette est reconnu coupable le 7 juillet 2002 par un jury présidé par le juge François Tremblay qui le condamne à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 1 avril 2000, à Saint-Élie-de-Caxton, Pauline Duval, 70 ans meurt asphyxiée dans son lit après que son mari, Guy Lavergne, 69 ans, eut mit le feu à la maison en laissant un message sur son automobile qui disait «Au revoir dans l'autre monde».

Le 6 avril 2000, Mario Roy, 37 ans, un travailleur agricole, est abattu dans un rang de Saint--Valérien (Saint-Valérien-de-Milton), près de Granby.

Le 7 avril 2000, à L'Ancienne-Lorette, Tanya Pinette, 15 ans, une Amérindienne, est poignardée de plusieurs coups de couteau et son cadavre jeté dans un ruisseau par son amant, Jessy Ali Bahrawy, 20 ans ; ce dernier est accusé de meurtre non prémédité relativement à ce décès.

Le 12 avril 2000, le cadavre criblé de balles et calciné de Ronald Leduc, 51 ans, de Repentigny, un collaborateur du gang des Hells-Angels, est découvert à Wotton ; il avait été porté disparu le 6 avril précédent.

Le 17 avril 2000, Normand «Biff» Hamel, 44 ans, l'un des fondateurs du chapitre des Nomads du gang des Hells-Angels, est assassiné par balles dans le stationnement du Centre pédiatrique Val-des-Arbres, au 1600, boulevard Saint-Martin à Laval ; arrêté pour 4 vols qualifiés en avril 2005, le Rock-Machine, Christian Dumont Lambert avoue, le 23 novembre 2005, avoir comploté pour tuer Normand «Biff» Hamel avec les Rock-Machine, Tony Marault, Tony Duguay et Michel Gauthier et avoir participé le 14 mars 2000, au meurtre de Pierre Leclerc, l'innocent passager d'une automobile jugée suspecte par Lambert qui escortait alors un membre des Rock-Machine ; Michel Gauthier a été tué dans les Laurentides en février 2001, Tony Duguay, devenu Bandidos en 2001, a été condamné en 2004 à 8 ans de prison pour tentative de meurtre perpétrée le 24 août 2001 contre Gaétan Bradette, un ami de Maurice «Mom» Boucher et il est accusé du meurtre de Hamel commis en 2000 ; Tony Marault est arrêté à Laval le 30 octobre 2005 et accusé du même meurtre ; le procès de Duguay pour le meurtre de Normand «Biff» Hamel est basé sur le témoignage de Sylvain Beaudry, un allié des Bandidos.

Le 17 avril 2000, Dany Beaudin, 28 ans, est abattu près d'un centre de désintoxication de Saint-Frédéric-de-Beauce. Le 12 septembre 2011, Dayle Fredette reconnaît sa culpabilité à l'accusation du meurtre de Danny Beaudin et est condamné à la prison à perpétuité ; avec Steve Duquette et Gaétan David, ils devait abattre Yannick Beauregard qui était en cure de désintoxication ; Fredette devait l'identifier ; il s'est trompé et c'est Danny Beaudin qui a été abattu ; les tueurs ont fini de décharger leur arme sur Beaudin ; ce dernier n'avait rien à voir avec les affaires de Beauregard.

Le 19 avril 2000, le cadavre de Francis Carrière, 31 ans, un collaborateur de la section des Rockers North des Hells-Angels, est trouvé à côté d'un conteneur à déchets, au pied du mont Avila à Saint-Sauveur-des-Monts.

Le 21 avril 2000, le cadavre de Salvatore Gervasi, 31 ans, est retrouvé enveloppé dans un tapis et la tête dans un sac de plastique, dans le coffre arrière de son automobile Porsche, en face de la résidence de son père, Paolo Gervasi, dans l'arrondissement de Saint-Léonard ; Salvatore Gervasi est relié au gang des Hells-Angels, au gang des Rock-Machine et à la mafia sicilienne.

Le 23 avril 2000, une tentative des détenus sympathisants des Hells-Angels de s'en prendre à des détenus sympathisants des Rock-Machine cause des dommages importants au Centre de prévention de Rivière-des-Prairies.
Le 25 avril 2004,

Le 27 avril 2000, André «Dédé» Desjardins, 69 ans, ancien directeur général du local 144 de l'Association internationale des plombiers et tuyauteurs d'Amérique et ancien vice-président de la Fédération des travailleurs du Québec, est assassiné dans le stationnement du restaurant où il venait de déjeuner ; il avait eu, la veille, un tête-à-tête avec Maurice «Mom» Boucher, le chef du chapitre des Nomads des Hells-Angels.

Le 27 avril 2000, Cindy Bouchard, une secrétaire juridique, 43 ans, est étranglée dans les locaux de l'entreprise qu'elle dirige avec son mari à l'angle des rues Jarry et Parkway à Anjou ; Robert Gaudette, 43 ans, un spécialiste des arts martiaux, alerte la police en prétendant que sa femme avait été kidnappée par un gang d'Asiatiques ; le cadavre est découvert le 30 avril suivant enveloppé dans une boîte de carton jetée dans un conteneur à déchet ; c'est Gaudette qui a indiqué aux policiers l'endroit où se trouvait le cadavre ; en mai 2002, il est reconnu coupable du meurtre non prémédité de son épouse, Cindy Bouchard et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 16 août 2006 rejette sa demande d'appel. Le 29 juillet 2014, il s'évade de la prison de la Montée Saint-François de Laval, mais il est repris alors qu'il se trouvait sur la Grande-Allée à Québec le 6 août 2014 ; il aurait été admissible à une libération conditionnelle au cours de 2014.

Le 27 avril 2000, Francine Lacroix, 49 ans, est abattue de plusieurs balles à son domicile de Henriville ; elle avait divorcé un an plus tôt ; en 2000, aucune accusation n'avait encore été portée relativement à ce décès.

Le 28 avril 2000, le cadavre nu de Guylaine Potvin, une cégépienne âgée de 19 ans, est découvert dans son lit à Jonquière ; la jeune fille avait été violée, puis étranglée. En 2015, ce meurtre n'est toujours pas résolu.

Le 1er mai 2000, Patrick Turcotte, 25 ans, un trafiquant de drogues et sympathisant du gang des Rock-Machine est assassiné en pleine rue à Verdun (Montréal). Laurin avait été admis dans la section Rockers du gang des Hells Angels en 1999. Deux hommes dans une camionnette Plymouth Voyageur circulant sur la Verdun s'approchèrent de Turcotte qui venait de sortir d'un club de Video et l'un des deux l'abattit à l'aide d'une arme de poing munie d'un silencieux de fabrication artisanale ; la camionnette volée est retrouvée incendiée quelques blocs plus loin. La police réussit cependant à trouver des traces d'ADN de Laurin et d'un certain Paul «Sthroomph» Brisebois, un autre membre des Rockers. Arrêté lors de l'Opération Printemps 2001* (mars 2001). Le 12 janvier 2004, Pierre «Peanut» Laurin et Paul «Schtrumph» Brisebois se reconnaissent coupables du meurtre au second degré de Patrick Turcotte et sont condamnés à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de leur peine derrière les barreaux.

Le 3 mai 2000, à La Pêche, Sylvie Lamarche, 38 ans, est abattue en forêt par son mari, Jacques Bernier, 38 ans, qui se suicide après le meurtre.

Le 9 mai 2000, Gilles Lesage, un membre du gang des Rock-Machine de 50 ans, est assassiné par projectiles d'arme à feu et son cadavre calciné dans l'incendie d'une camionnette volée dans lequel les tueurs l'ont caché.

Le 11 mai 2000, peu avant minuit, Christian Vézina, 34 ans, est battu à mort dans une ruelle entre la rue Clark et le boulevard Saint-Laurent, au sud de la rue Saint-Viateur à Montréal ; la police croit à un règlement de compte relié à la drogue ; en avril 2003, aucun indice n'avait été trouvé pour permettre l'identification du ou des assassins.

Le 12 mai 2000, Simon Tremblay, 19 ans, et Robert Blais, 17 ans, poignardent mortellement Patrick MacNicoll, 19 ans, à l'arrière de l'Auditorium de Verdun ; appréhendés un mois plus tard, ils sont tous deux accusés de meurtre ; Blais, qui était mineur au moment du crime, reconnaît sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire et est condamné à 12 ans de prison sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 6 ans de sa peine derrière les barreaux ; Tremblay, qui était sous l'influence de l'alcool et de drogues au moment du crime, est reconnu coupable de meurtre non prémédité et est condamné le 14 janvier 2003 à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 13 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 12 mai 2000, Raymond Perrier, un alcoolique notoire, est abattu d'une décharge de carabine .303 tirée à travers la porte de la résidence de Luciane Boudrias à Mont-Laurier ; reconnue coupable de meurtre non prémédité, Luciane Boudrias est condamnée le 17 octobre 2001, à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 2 juin 2003, la Cour d'appel du Québec ordonne la tenue d'un nouveau procès, décision que la Couronne conteste en Cour suprême qui indique son refus de l'entendre le 22 décembre 2003 ; le 10 janvier 2005, Lucianne Boudrias reconnaît sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire par arme à feu et est condamnée à 18 mois de prison supplémentaires aux 27 mois passés en détention depuis son arrestation.

Le 30 mai 2000, à Saint-Hubert (Longueuil), Ginette Gauthier, 32 ans, est abattue dans sa voiture par son conjoint, Stéphane Samuel, 33 ans dont elle venait de se séparer ; réfugiée chez sa soeur, Ginette Gauthier venait de reconduire ses enfants à l'école lorsque le tueur l'a prise en embuscade.

Le 31 mai 2000, Aylin Otano Garcia, une jeune fille âgée de 15 ans d'origine cubaine, est trouvée morte dans une carrière de sable à Lachute ; deux jeunes également âgés de 15 ans sont accusé de meurtre prémédité dans cette affaire ; l'un d'eux aurait amenée la jeune fille à la carrière alors que l'autre l'aurait tuée à coup de baton de baseball ; ce meurtre de nature raciste mérite à son auteur une peine de prison de 10 ans en 2001 ; en 2002, son complice est reconnu coupable de meurtre prémédité et est condamné le 30 janvier 2003 à 4 ans de prison en plus des 30 mois qu'il a déjà passés en détention depuis son arrestation.

En Juin 2000, George O'Hara, 55 ans, est tué par balles dans un bar de la rue Prince-Arthur à Montréal et un employé du bar, agé de 32 ans, est blessé grièvement au cours de cette tentative de vol à main armée avortée ; en 2001, Jean-Guy Pontbriand, 32 ans, est reconnu coupable de meurtre prémédité relativement à ce décès et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 3 mars 2005, la Cour suprême du Canada refuse de lui accorder la permission d'appeler du verdict et de la sentence ; le 31 août suivant, il est trouvé mort dans sa cellule du pénitencier de Donnacona ; il s'était suicidé.

Le 6 juin 2000, François Gagnon est assassiné à Montréal.

Le 8 juin 2000, Philippe Bellefeuille, un bûcheron résidant au 903, rue du Bord-de-l'eau à Grande-Île, est battu à mort par 2 hommes qui voulaient voler la marijuana qu'un de ses locataires cultivait dans et à l'extérieur de sa maison ; le 11 juin 2000, Ménard révèle le meurtre à un ami qui avise la police ; Daniel Ménard et Jean-Guy Ouellette, 48 ans, sont accusés de meurtre prémédité relativement à ce décès ; le 29 janvier 2001, Ménard et Ouellette sont reconnus coupables à Salaberry-de-Valleyfield de meurtre prémédité et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de leur peine derrière les barreaux ; en 2003, la Cour d'appel remplace le verdict de culpabilité de meurtre prémédité prononcé à l'endroit de Ménard en meurtre non prémédité ; Ouellette décède en prison en 2004 ; le 27 janvier 2005, la Cour suprême ordonne la tenue d'un nouveau procès estimant que le juge de première instance avait donné des directives erronnées au jury ; le 15 juin 2005, Ménard est de nouveau reconnu coupable de meurtre prémédité par un jury présidé par le juge Fraser Martin et condamné comme la première fois ; le 30 mars 2007, la Cour d'appel annule le verdict et la sentence du 15 juin 2005 et ordonne un nouveau procès parce que les déclarations du prévenu ont été obtenues sans qu'il ait pu exercer son droit constitutionnel à un avocat avant d'être interrogé par la police ; le 13 décembre 2007, le juge Claude Champagne de la Cour supérieur rejette l'accusation parce qu'il juge que la preuve circonstancielle sommaire présentée par la Couronne est insuffisante pour prouver même la présence de Ménard sur les lieux du crime ; il acquitte ce dernier sans permettre à la poursuite de présenter sa preuve au jury.

Le 8 juin 2000, Jeannette Fradette, 64 ans, est poignardée à mort dans une chambre de motel de Mont-Saint-Hilaire par Gaétan Deslauriers, 35 ans ; prétendant qu'il était un ange, Deslauriers est acquitté pour cause d'aliénation mentale et gardé en prison jusqu'à ce qu'il soit guéri de sa folie.

Le 16 juin 2000, Natasha Desbiens, 30 ans, l'amie de coeur de Stéphane Hilareguy, 27 ans, membre de la section des Rockers du gang des Hells-Angels, est abattue d'une balle à la tête à sa résidence de Saint-Roch-de-Richelieu ; les tueurs mettent le feu à la maison après avoir mis l'enfant du couple sur la pelouse. Absent lors de l'Opération Printemps 2001, le 26 mars 2001, Hilareguy est l'objet d'un mandat d'arrestation pour répondre à l'accusation du meurtre de François Gagnon ; le 6 avril 2002, des ossements humains sont découverts à Potton par des résidants de l'endroit qui effectuaient des travaux sur leur terrain ; le crâne et la machoire indiquent aux anthropologues qu'il s'agit d'un homme âgé entre 25 et 35 ans ; le 23 août 2003, la police annonce que ces ossements sont ceux d'Hilareguy ; selon la police, Hilareguy aurait été tué parce qu'il aurait négligé de brouiller les pistes après avoir tué Gagnon ; le 18 juillet 2006, Louis Cartier, 39 ans, un tueur à gages et bras droit de Louis «Melou» Roy, l'un des membres du chapitre Nomads du gang des Hells-Angels, est arrêté et condamné à la prison pour vol à Québec et à fournir un échantillon d'ADN à la police ; il disparaît peu après avoir donné son échantillon d'ADN ; le 2 février 2006, il est arrêté par la Gendarmerie royale du Canada-GRC à Kelowna, Colombie-Britannique, des traces d'ADN ayant permis de le relier au meurtre de Hervieux et à celui de François Gagnon. Éric Fournier et Louis Cartier sont accusés de ces deux meurtres en 2012, des traces de l'ADN d'Éric Fournier ayant été découverte dans la voiture qui avait servi de fuite aux tueurs et des traces d'ADN de Cartier ayant été trouvées dans la même voiture, sur une cagoule après le meurtre de Hervieux puis, sur un sac de sport et sur un gant après le meurtre de François Gagnon.
Le 7 juillet 2000, le cadavre de Denise Duquette, 36 ans, ligoté, enveloppé dans une bâche retenue par 2 pneus, puis jeté dans la rivière du Nord est trouvé par des kayakistes à Saint-Canut (Mirabel) ; il y aurait été jeté le 19 mars précédent, mais la jeune femme n'avait été portée disparue que le 30 mars ; 5 ans après le meurtre, Sylvain Godon, 54 ans, l'ami de coeur de Denise Duquette, qui était soupçonné de ce meurtre, avait tout raconté à 2 agents de la Sûreté du Québec qui s'étaient fait passer pour des bandits à la recherche d'une maison isolée ; le 7 novembre 2007, un jury présidé par le juge Guy Cournoyer déclare Godon coupable de meurtre prémédité et il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 7 juillet 2000, Robert «Bob» Savard, 53 ans, de Pointe-aux-Trembles (Montréal), un prêteur usuraire proche de Maurice «Mom» Boucher, est assassiné alors qu'il prend son petit-déjeuner avec son associé, Normand Descôteaux, dans le restaurant Eggstral situé sur le boulevard Henri-Bourassa Est à Montréal-Nord ; Descôteaux est grièvement blessé même s'il utilise Héléne Brunet, 33 ans, une serveuse du restaurant, comme bouclier ; celle-ci est atteinte de 3 balles aux jambes et une au bras ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Savard et tenté de tuer Descoteaux et avoir blessé Hélène Brunet.

Le 7 juillet 2000, à Trois-Rivières, Joëlle Delage, 19 ans, est battue à mort et son cadavre est jeté d'une falaise par son ex-amant, Éric Néron, 20 ans, dont elle s'était séparée la veille ; Néron qui avait été reconnu coupable de voies de fait à une dizaine de reprises est reconnu coupable de meurtre non prémédité et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 14 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 7 juillet 2000, Martin Bourget, 35 ans, une relation des Rock-Machine, est assassiné dans un camping de la région de Granby.

Le 14 juillet 2000, Herbert Lerner, 77 ans, étrangle son épouse, Geni Lerner, 73 ans et tente de suicider dans une chambre de l'hôtel Château Vaudreuil, à Vaudreuil-Dorion ; le juge n'accepte pas que son geste ait été posé par compassion pour sa femme souffrant de la maladie d'Alzheimer et il est condamné pour homicide involontaire ; alors qu'il est en liberté de jour il réussit à se suicider en juillet 2002.

Le 14 juillet 2000, le cadavre de Bianca Caron, 17 ans, est découvert dans un boisé de Mont-Saint-Grégoire par un homme qui alerte la police ; il dit qu'il a découvert le cadavre alors qu'il avait arrêté son automobile sur la route pour aller uriner dans le boisé.

Le 26 juillet 2000, le cadavre de Marie-Paule Gagné, 52 ans, est trouvé dans un bois de Montbeillard ; elle avait été tuée le 4 mai par un homme qui, vraisemblablement, l'avait prise en auto-stop.

Le 30 juillet 2000, le cadavre de Vivien Morzush, 15 ans, est découvert dans ravin près de la ville de Savona, près de Vancouver, Colombie-Britannique ; trois mois auparavant, ses parents ayant refusé qu'il se joignent à des amis plus âgés que lui, l'adolescent, qui était sous probation pour possession de drogues, s'était enfui de leur résidence de Montréal pour aller participer à la cueillette de fruits dans la vallée de l'Okanagan, B.C. La police régionale de York, près de Toronto, l'avait détenu parce qu'il était soupçonné de trafic de drogues, mais il avait été relâché quelques jours plus tard avec de l'argent pour acheter un billet de retour à Montréal ; au lieu de revenir à Montréal, il avait continué sa route vers l'Ouest ; ses parents avaient averti la police que s'il était libéré, il fuguerait encore ; un certain Brian Townsend, résident de Maple Ridge, près de Vancouver, révèle à un agent de la GRC comment il en était venu à tuer Morzuch ; celui-ci aurait offert une fellation en échange d'argent, mais au lieu de cela, aurait brandi un couteau menaçant ; Townsend aurait alors saisi une batte de baseball et en aurait asséné 5 coups sur la tête de l'adolescent, puis l'aurait déshabillé et l'aurait ensuite jeté dans un ravin à Savona ; le 26 octobre 2008, un jury de 11 personnes siégeant à Kamloops, B.C. trouve Townsend coupable de meurtre non prémédité ; le 23 janvier 2009, le juge Robert Powers le condamne à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 14 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 4 août 2000, à Sorel, Alexandre Livernoche, 13 ans, est enlevé, agressé sexuellement, assassiné, puis enterré dans une sablière ; Mario Bastien est accusé de meurtre prémédité relativement à ce décès ; condamné en 1995 à 3 ans de pénitencier pour menaces, harcellement téléphoniques et agression armée, Bastien s'était vu refuser une libération conditionnelle au 2/3 de sa peine en 1997, les psychiatres qui l'avaient examiné ayant conclu qu'il était un pédophile dangereux ; remis en liberté en 1998, il est de nouveau arrêté le 21 janvier 2000 et condamné à un an de prison pour fraudes, menaces et introductions par effraction ; emprisonné à Trois-Rivières, le directeur de la prison provinciale, ignorant la décision de la Commission fédérale des libérations conditionnelles de 1997, le libère le 21 mars 2000 ; le 30 mai suivant, la Commission provinciale des libérations conditionnelles apprenant qu'il a été vu par des psychiatres demande cependant de prendre connaissance de leur évaluation ; ces évaluations ne sont pas parvenues aux commissaires ; Bastien était en absence temporaire de la prison lorsqu'il fut arrêté pour le meurtre du jeune Livernoche.

Le 8 août 2000, à Laval, à l'angle des boulevards Curé-Labelle et Saint-Martin, Richard Germain, 20 ans, tue Christelle Lavigne Gagnon, 15 ans, de 8 coups de couteau ; il avait fréquenté l'adolescente pendant quelques mois ; après son crime, il se sauve et tente de se suicider en se tranchant les poignets, puis en se jetant dans la rivière des Prairies ; rescapé, il est détenu en attendant son procès et il tente vainement de se pendre dans sa cellule et demeure dans le coma durant plusieurs jours ; d'abord accusé de meurtre prémédité, il reconnaît sa culpabilité le 6 juin 2002 à une accusation réduite de meurtre non prémédité et est condamné par le juge Pierre Tessier à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 11 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 9 août 2000, à Saint-Georges, France Roy, 44 ans, est ligotée puis battue à mort à l'aide d'un baton de baseball par son ex-mari, Richard Mathieu, 42 ans, dont elle venait de se séparer ; en 1994 et en 1995 il avait été reconnu coupable de voies de fait à l'endroit de sa femme.

Le 23 août 2000, vers 23 h 30, à Montréal, Idrissa N'Diaye, un ressortissant sénégalais de 35 ans, est tué d'un coup de couteau dans le dos alors qu'il discute avec un ami à l'intersection de l'avenue Mont-Royal et de la rue Saint-Denis ; Alassane Seck, 28 ans, un compatriote et ami de la victime est appréhendé le 29 avril 2003 et accusé de meurtre en relation avec ce décès.

Le 21 août 2000, Jean Champagne, un trafiquant de drogues indépendant, est assassiné à Saint-Jean-sur-Richelieu; on retrouve l'arme du crime dans un véhicule incendié.

Le 25 août 2000, Pikogan, Éliane Hervieux, 36 ans, une Algonquine employée dans un centre de rétablissement d'enfants victime d'agression sexuelle, est poignardée à mort par son mari, Allan Kistabish, 38 ans ; ce dernier est accusé de meurtre non prémédité relativement à ce décès.

Le 28 août 2000, à la suite d'un vol à main armée commis à la Caisse populaire de la rue Grande-Allée à Longueuil, les braqueurs s'enfuient dans une camionnette qui est immédiatement poursuivie par des policiers alertés par des employés de la Caisse ; une auto-patrouille appelée en renfort bloque le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier sur laquelle la camionnette circule; la camionnette fonce à toute allure dans l'auto-patrouille qui est projetée sur l'agent Alain Forget posté à l'arrière ; ce dernier décède plus tard des suites de ses blessures à l'hôpital Charles-Lemoyne où il avait été transporté ; Nicolas Kurt Rougie est accusé de meurtre prémédité dans cette affaire.

Le 29 août 2000, Raymond Craig, un trafiquant de drogues, est abattu de plusieurs balles à Sainte-Adèle ; il était le mari de Sandra Antelo qui travaillait avec les Nomads Michel Rose et André Chouinard à l'importation de cocaïne en provenance de Colombie.

Le 31 août 2000, à Sainte-Marie-Salomé, Colette Rondeau, 35 ans, est battue à mort par Michel Meziani, 42 ans, son ex-concubin et proxénète dont elle s'était séparée pour se marier avec un autre homme ; Meziani se suicide après le meurtre.

Le 5 septembre 2000, Marc-André Thibault, 43 ans, est abattu dans un garage de l'immeuble où il vivait à Charlesbourg.

Le 10 septembre 2000, Jean-Marc Dufour, un prêteur sur gages et une relation des Hells-Angels, est assassiné à L'Ascension ; Yannick Chagnon, 25 ans, une relation des Rock-Machine, sera accusé de ce meurtre le 3 novembre 2000.

Le 14 septembre 2000, un gardien du Centre de détention de Rivière-des-Prairies est l'objet d'une tentative de meurtre à 500 m des portes du centre.

Le 14 septembre 2000, Sylvain Payant, 32 ans, un trafiquant de drogues indépendant, est assassiné en face d'une épicerie de Saint-Jean-sur-Richelieu par des tueurs à bord d'une camionnette bleue retrouvée incendiée dans le rang du Coteaux-du Trèfle, à Carignan.

Le 16 septembre 2000, Aldéo Therrien, un revendeur de drogues de 51 ans, est poignardé à mort au cours d'une bagarre dans son appartement de la rue Larivière, près du parc Lafontaine à Montréal ; Daniel Quirion, 41 ans, en état d'ébriété et les vêtements souillés de sang, est arrêté sur les lieux, puis accusé de meurtre prémédité ; en mars 2003, Quirion reconnaît sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire et est condamné à 14 ans de pénitencier y compris les 2 1/2 années passées en détention préventive qui comptent pour 5 ans.

Le 18 septembre 2000, à Chicoutimi-Nord (Saguenay), Samuel Thompson, 23 mois, est tué à coups de boing par l'amant de sa mère, Éric Savard, 22 ans ; accusé de voies de fait contre la mère et d'homicide involontaire du bébé, Savard est condamné à 9 ans de pénitencier en 2003.

Le 18 septembre 2000, le cadavre de Yannick Girard, membre des Rockers North affilié aux Hells-Angels, est découvert dans une automobile incendiée à Saint-Hippolyte (la police n'établit pas de lien entre ce décès et l'attentat contre Michel Auger).

Le 28 août 2000, Alain Forget, un policier de la ville de Saint-Hubert, est blessé mortellement ; à la suite d'une tentative de vol à main armée commis à la Caisse populaire de la rue Grande-Allée à Saint-Hubert, trois braqueurs s'enfuient dans une camionnette conduite par Kurt Nicolas Rougier ; cette camionnette est immédiatement poursuivie par des policiers alertés par des employés de la Caisse ; une auto-patrouille appelée en renfort bloque le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier sur lequel la camionnette circule ; la camionnette fonce à toute allure dans l'auto-patrouille qui est projetée sur l'agent Forget posté à l'arrière ; ce dernier décède plus tard des suites de ses blessures à l'hôpital Charles-Lemoyne où il avait été transporté. Nicolas Kurt Rougier est accusé de meurtre prémédité relativement à ce décès mais le 5 février 2001, il admet sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire et est condamné à 18 ans de prison.

À la fin de l'été 2000, Jean Champagne, 42 ans, un trafiquant de drogues indépendant de la région de Saint-Jean-sur-Richelieu est assassiné.

Le 27 septembre 2000, à LaSalle. le cadavre transpercé de 8 coups de couteau de Robert Clément, 42 ans, est découvert enveloppé dans du plastique au sous-sol de sa maison au 142, 7e Avenue ; Clément était un employé de la ville de Verdun ; la police de Montréal recherchait un homme de race noire dans la trentaine soupçonné d'avoir commis un vol par effraction dans une maison située sur une rue voisine de la 7e Avenue et qui y avait laissé des effets personnels ; la police qui guettait son retour, aperçut un homme répondant au signalement au volant de l'automobile de Clément ; il s'agissait de Robert Ivey qui était en possession de cartes de crédit, de cartes bancaires et de pièces d'identité de Clément, en plus de 1 400 $ en argent comptant ; ayant mis Ivey sous arrêt, la police se rendit au domicile de Clément pour lui remettre ses effets et son automobile et c'est ainsi que n'ayant pas eu de réponse les agents pénétrèrent dans la maison en utilisant le trousseau de clés du propriétaire, puis découvrirent son cadavre ; Robert Ivey est accusé de meurtre non prémédité relativement à ce décès ; le 16 décembre 2003, un jury le déclare coupable de meurtre non prémédité et il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 18 ans de sa peine derrières les barreaux.

Le 10 octobre 2000, Rosiana Poucachishe, 17 ans, est trouvée morte assassinée (traumatisme crânien ; trois profondes lacérations à la tête, du sang et des ecchimoses partout sur le corps) dans son domicile de la réserve amérindienne de Lac-Rapide. L'autopsie révèle qu'elle avait eu une relation sexuelle. Le 6 juillet 2017, grâce à des avancées dans le domaine de la preuve par l'ADN, la Sûreté du Québec-SQ arrête un homme de 33 ans de la communauté de Lac-Rapide ; ce serait cet homme qui aurait eu une relation sexuelle avec la victime ; comme cet homme était mineur au moment des faits, son nom ne peut être révélé.

Le 10 octobre 2000, à Saint-Eustache, Anita Lelièvre, 81 ans, est étouffée à l'aide d'un manteau alors qu'elle est étendue sur son lit de l'Hôpital de Saint-Eustache ; son mari, Michel Ouellet, 52 ans, prétend l'avoir euthanasié ; il avait falsifié le testament de sa victime avant de la tuer ; reconnu coupable de meurtre non prémédité, Ouellet est condamné à la prison à perpétuité.

Le 12 octobre 2000, à Omerville, Céline Carrière, 35 ans, la mère de deux enfants, est assassinée par pendaison dans sont lit ; son conjoint, Pierre Larochelle, 36 ans, est accusé de meurtre prémédité relativement à ce décès ; il est reconnu coupable d'homicide involontaire et condamné à 3 ans de prison.

Le 13 octobre 2000, à Verdun, Maryse Levac, 31 ans, est poignardée à mort par son amant, Éric Senez, 27 ans ; ce dernier est accusé de meurtre prémédité.

Le 15 octobre 2000, Michel Jarry, abat Jean Patenaude d'une balle qui le blesse, puis tire une autre balle à la tête de la victime pour l'achever ; Patenaude et sa conjointe, Mélanie Côté, s'étaient présentés sur un terrain de Saint-Hyacinthe qu'ils voulaient acquérir ; ce terrain était voisin de celui de Jarry ; devant leur refus de s'identifier formellement à la demande de Jarry, ce dernier va chercher une carabine .308 et tire en direction des visiteurs ; le 10 avril 2002, un jury déclare Jarry non criminellement responsable en raison de la psychose paranoïde qui l'affligeait au moment de l'homicide ; Jarry, un ancien agent de la Gendarmerie royale du Canada-GRC, avait été mis à la retraite en 1984 après une hospitalisation de 79 jours pour des problèmes psychiatriques en Saskatchewan.

Le 17 octobre 2000, Francis Laforest est battu à mort à coups de bâton de baseball à Terrebonne pour avoir refusé l'accès à son bar à des revendeurs de drogues ; le meurtre serait le fait de 6 à 9 membres des Iron Soul, une clique créée par les Rowdy Crew de Lavaltrie, un club paraîné par le Hells Angel Marcellin Marsouin Morin de la section de Trois-Rivières. Jacques Bazinet, Yvan Bazinet, Martin Bélair, Stéphane Brien, Michael Cordeiro, Patrick Leduc, Patric Longpré, Pierre Caron, Yannick Gagné-Perreault, Stéphane Mirandette, Patrick Noël, Daniel Pellerin et Stéphane Samson, sont les membres ou proches des Iron Soul. En octobre 2012, Yannick Larose, qui a été arrêté lors de l'opération Dictature de la SQ, est accusé du meurtre de Laforest. Marcellin Morin aurait fermé le local des Iron Soul situé au 469, rue Notre-Dame à Joliette et démantelé la clique ; 2 membres des Iron Soul sont portés disparus

Le 28 octobre 2000, à Saint-Léonard (Montréal), Mohammad Reza Dadgar, 33 ans, assassine Maria Giuseppina Siracusa, 32 ans, son ex-épouse, de 60 coups de couteau en présence de leur enfant de 6 ans ; ce dernier est blessé d'un coup de couteau en tentant de défendre sa mère ; accusé de meurtre prémédité, il est reconnu coupable, le 1 juillet 2002, d'homicide involontaire par un jury présidé par le juge Fraser Martin ; le 30 mai 2003, il est condamné à 16 ans de prison en plus des 2 ans et demi comptant pour 4 ans passés en détention préventive ; il ne sera éligible à une libération conditionnelle qu'après avoir purgé la moitié de sa peine ; déclaré schizophrène paranoïaque, il est de plus déclaré délinquant à contrôler ; en 2004, la Cour d'appel confirme la condamnation et en 2005, la Cour suprême refuse d'entendre sa cause.

En novembre 2000, Jessica Urbina, une jeune Montréalaise visite Hawaï. En 2001, ses parents étant sans nouvelle de Jessica Urbina, celle-ci est portée disparue ; le 18 juillet 2016, des chasseurs d'Hawaï découvrent des ossements humains et des effets personnels dans un coin reculé du Hawaiian Paradise Park dans l'est de Big Island. Le dernier appel de la jeune femme à sa mère provenait de Pahoa.

Le 1 novembre 2000, à Montréal, Mathieu Charbonneau, 21 ans, Luc Fournier, 22 ans, et Joselyn Lemire, 22 ans, les colocataires du 1430, rue Préfontaine, sont impliqués dans le trafic de drogues ; le 1 novembre 2000, au cours d'une dispute, Charbonneau tue Lemire à coups de couteau dans leur appartement ; avec l'aide de Fournier, il nettoye l'appartement, puis les deux vont enterrer le cadavre de Lemire sous un tas de pierre dans un champ de Saint-Hugues ; Fournier, devenu agressif sous l'effet de la cocaïne, attaque Charbonneau avec une pierre, mais ce dernier réplique et tue Fournier ; Charbonneau monte dans son automobile et fuit à toute vitesse à l'arrivée de la police alertée par des voisins ; appréhendé, Charbonneau est reconnu coupable de meurtre prémédité et de meurtre non prémédité relativement aux 2 décès, puis il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 20 juillet 2005, la Cour d'appel, estimant que le juge de première instance avait erré dans son adresse aux jurés, annule le verdict et la sentence et ordonne la tenue d'un nouveau procès.

Le 3 novembre 2000, à Thetford-Mines, Bertrand Gagné conduisant son automobile, omet un arrêt obligatoire sur la rue Labbé au centre-ville et heurte mortellement Mathieu Roy, 9 ans, et sa soeur, Marie-Pier Roy, 12 ans, qui retournaient à l'école après le dîner ; Bertrand Gagné est arrêté chez-lui quelques minutes plus tard, puis est accusé de négligence criminelle, de conduite dangereuse, de conduite en état d'ébriété et de délit de fuite ; reconnu coupable, Bertrand Gagné est condamné à 9 ans de prison le 30 mars 2001.

En décembre 2000, Marcel Savard, 69 ans, est atteint mortellement à la tête à la tête par un jeune chasseur de 13 ans ; ce dernier écope d'une période de probation de 12 mois et de 50 heures de travaux communautaires.
Le 7 décembre 2000, le cadavre de Paul-Henri Laliberté, 72 ans, est trouvé attaché sur une chaise renversée sur le plancher du salon d'un appartement de la rue Bélair à Montréal ; Michel Couture, 30 ans, un récidiviste, et Robert Lamothe, 50 ans, tous deux propriétaire d'une agence d'escortes, avaient été informés par une prostituée que le propriétaire de l'appartement y conservait une importante somme d'argent ; les deux comparses voulurent s'en emparer et se rendirent à l'appartement qu'ils croyaient désert ; Couture entra dans la maison, mais y trouva Paul-Henri Laliberté qu'il a cru erronément être le propriétaire ; après l'avoir battu à mort pour qu'il révèle l'endroit où il cachait son argent, Couture retourna à l'automobile couvert de sang et sans l'argent ; Robert Lamothe conduisait l'automobile mais n'en est pas descendu ; Laliberté avait été chargé par le propriétaire de surveiller son domicile pendant qu'il séjournait à l'hôpital ; en mai 2002, Couture est arrêté alors qu'il est en cure de désintoxication à Marieville, et Lamothe alors qu'il est déjà en prison ; en juillet 2003, Lamothe reconnaît sa culpabilité à une accusation d'homicide involontaire et est condamné à 7 ans de pénitencier ; en septembre 2005, Couture reconnaît sa culpabilité à une accusation d'homicide involontaire et est condamné à 15 ans de prison.

Le 8 décembre 2000, à Montréal, Michel Verreault assassine Bruno Mrozinski en mettant le feu à son appartement.

En 2000, 51 homicides et 146 tentatives de meurtre ont été commis à Montréal.


  • Bibliographie -


Allô Police (Hebdomadaire de Montréal)
Death Dealers (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1999)
Hells-Angels at War (Yves Lavigne, Harper-Collins Publishers, 1999)
Hells-Angels: Into the Abyss (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1996)
Hell's Angels: Taking Care of Business (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1987).
La Filière canadienne (Jean-Pierre Charbonneau, Les Éditions de l'homme, 1975).
La Petite histoire du crime au Québec (Hélène Andrée Bizier. Éditions internationales Alain Stanké, 1981).
Meurtres en série et de masse - Dynamique sociale et politique (Richard Poulin et Uanick Dulong. Éditions Sisyphe, 2009).
Iced: A History of Organized Crime in Canada (Stephen Schneider).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)