Québec (province). Crises. Bataille d'Odelltown le 9 novembre 1838

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides :


(9 novembre 1838) Bataille d'Odelltown; la dernière bataille de l'insurrection; 500 à 600 Patriotes conduits par Robert Nelson, Médard Hébert et Charles Hindelang s'opposent à 1 000 Volontaires loyalistes dirigés par Lewis Odell et Charles McAllister; 200 hommes de troupe de l'armée régulière prêtent main-forte aux Volontaires. Défaits, les Patriotes dénombrent une douzaine de tués et une quinzaine de blessés. Les vainqueurs perdent 8 des leurs et comptent 15 hommes blessés gravement. Repliés à Napierville, les Patriotes apprennent que Colborne se dirige vers eux avec 2 000 hommes de troupe
(9 novembre 1838, vers 20 h) Craignant que leurs troupes les livrent à Colborne, les officiers généraux des Patriotes quittent secrètement Napierville vers 20 h.
(10 novembre 1838) Ne trouvant pas leurs chefs, les Patriotes réunis à Napierville se dispersent. Édouard-Élisée Malhiot qui avait réuni près de 1 000 Frères Chasseurs à Saint-Bruno-de-Montarville décide de ne pas attaquer Sorel comme il devait le faire selon le plan d'invasion ; il ordonne la dispersion de ses hommes lorsqu'il apprend celle des autres groupes. Vainqueurs, les Volontaires loyalistes incendient les maisons et les bâtiments de ferme de ceux qu'ils soupçonnent d'être des Frères Chasseurs à L'Acadie, Saint-Athanase, Saint-Édouard, Lacolle, Saint-Valentin et Napierville.
(27 novembre) Colborne forme une Cour martiale pour juger les personnes accusées de participation à l'insurrection; les accusés n'ont pas droit aux services d'avocat devant cette cour qui doit prononcer la culpabilité ou l'acquittement ; la sentence du coupable est automatiquement la pendaison que le gouverneur peut exécuter ou commuer selon son bon vouloir ; à la suite de protestations, deux avocats anglophones, Louis Thomas Drummond et Charles Hart, sont assignés d'office à la défense des accusés.
(28 novembre 1838) Début des audiences de la Cour martiale.
(21 décembre 1838) Joseph-Narcisse Cardinal et Joseph Duquette sont pendus à la prison du Pied-du-Courant à Montréal.

Patriotes tués à la bataille d'Odelltown (9 novembre 1838)

Une douzaine de Patriotes dont

Beloin dit Fortier, François-Xavier
Boyer, Constant
Cusson, Joseph
Granger, Jean-Baptiste
Joubert, Pierre
Lanctôt, Jean-Baptiste
Mailloux, Pierre
Ménard, Joseph
Robert, Albert

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)