Québec (province). (histoire), (1931 - 1999)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • 1931

La population du Québec est de 2 874 662 habitants, celle de l'Ontario est de 3 431 683 habitants ; la population rurale du Québec est de 1 061 056 habitants et sa population urbaine est de 1 813 606 habitants ; parmi ces habitants, 429 613 ont l'anglais comme langue maternelle et 2 292 193, le français.
Entrée en vigueur du Statut de Westminster établissant une complète égalité législative entre le Parlement du Canada et celui du Royaume-Uni ; en vertu de ce statut le Canada accède à une certaine indépendance par rapport au Parlement britannique.
Adoption de la loi du Secours direct pour l'alimentation, l'habillement et le loyer des indigents.
Les Unités sanitaires commencent à remplacer les bureaux d'hygiène ; il s'agit des premiers organismes de santé publique et de médecine préventive au Québec.
La Cour suprême confirme la compétence de Parlement canadien sur la radio.

1931 (11 mars) Sanction de la Loi amendant le Code civil du Québec et reconnaissant à la femme mariée le droit conserver le contrôle de l'argent qu'elle gagne par son travail.
1931 (24 août) Élection générales au Québec :

  • Résultats -

Circonscriptions électorales : 90

Électeurs inscrits : 641 324
Votes déposés : 493 885
Votes annulés : 4 190
Parti libéral79 députés
 268 732 votes
Parti conservateur11 députés
 213 223 votes
Autres aucun député
 7 740 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Louis-Alexandre Taschereau qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1931
(4 octobre) Début de diffusion de la première émission de L'Heure catholique à la radio par la station radiophonique CKAC de Montréal.
1932
Le Parlement de Québec impose un impôt sur le revenu des compagnies.
Création de la Commission municipale du Québec.
1933
Fondation de la Société CBC/Radio-Canada.
1934
Fondation de la Société des concerts symphoniques de Montréal (Orchestre symphonique de Montréal).
Ouverture de l'Hôpital général juif de Montréal, à l'angle des rues Côte-des-Neiges et Côte-Sainte-Catherine.
Les médecins de l'Hôpital Notre-Dame font la grève pour protester contre l'embauche d'un médecin juif.
Adoption de la Loi de l'extension des conventions collectives de travail.
1935
Adoption de la Loi favorisant la colonisation et le retour à la terre (plan Vautrin).
Abolition des rentes seigneuriales. L'image du Sacré-Coeur est supprimé du drapeau fleurdelisé.
Fondation du Parti de l'Union nationale-UN par Maurice Duplessis.
(14 janvier) Concert inaugural de l'orchestre de la Société des concerts symphoniques de Montréal dirigé par Rosario Bourdon.

1935 (14 octobre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 245

Parti libéral 171 députés
Parti conservateur 39 députés
Parti du crédit social17 députés
Commonwealth Cooperative Federation7 députés
Indépendants7 députés
Parti progressiste2 députés
Parti Ouvrier 1 député
Reconstructionniste 1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65.

Parti libéral 55 députés
Parti conservateur5 députés
Indépendants 5 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par William Lyon Mackenzie King qui redevient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1935
(1er novembre) Catastrophe naturelle ; tremblement de terre (magnitude 6,2 à l'échelle de Richter) à la frontière entre Québec et Ontario ; légers dégâts à Témiscaming (Québec), et à North Bay et Mattawa, Ontario.

1935 (25 novembre) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 90

Électeurs inscrits : 739 300
Votes déposés : 551 593
Votes annulés : 15 232
Parti libéral47 députés dont 3 élus sans opposition
 249 586 votes
Action libérale nationale25 députés
 158 130 votes
Parti conservateur17 députés
 101 544 votes
Autres1 député
 27 101 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Louis-Alexandre Taschereau qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1936
Le Parlement fédéral décrète le bilinguisme dans la monnaie canadienne.
Création du premier ministère de la santé et du Bien-être social dans la province de Québec.
Adoption de la Loi sur les pensions de vieillesse par le Parlement du Canada.
(11 juin) Démission du premier ministre et chef du Parti libéral du Québec, Louis-Alexandre Taschereau, qui est remplacé par Joseph-Adélard Godbout.

1936 (17 août) Élections générales au Québec :

Le Parti de l'Union nationale-UN est dirigé par Maurice Duplessis qui devient premier ministre du Québec.

1937
Grève dans l'industrie des textiles.
Adoption de la Loi des salaires raisonnables.
Le Parlement du Canada fait émettre des billets de banque bilingues (anglais, français).
Fondation de Marine Industries Ltd à Sorel par les frères Joseph, Édouard et Ludger Simard.
(11 décembre 1937) Inauguration du poste de radio CBF de la société Radio-Canada à Montréal ; diffusion d'un concert et de discours des ministres et de sketches folkloriques.

1938
Invasion de l'insecte appelé Légionnaire qui ravage 45 000 acres en culture de toutes sortes au Québec.
Un feu de forêt rase 6 200 hectares dans les environ de la rivière York en Gaspésie.

1939
Parution du premier tome de l'Histoire de la province de Québec par Robert Rumilly.
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscriptions passe de 90 à 86.
Trans-Canada Airlines commence à transporter des passagers.
(3 septembre) La France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l'Allemagne.
(Vers 7 h 30) Le liner SS Athenia de la Cunard Lines se dirigeants de Liverpool (Angleterre) à Montréal, Québec, est coulé dans l'Atlantique à environ 400 km de l'Irlande par le sous-marin allemand U-30 commandé par le lieutenant Fritz-Julius Lemp qui avait pris le liner pour un navire marchand armé ; le paquebot transportait 1 100 passagers et membres de l'équipage ; 118 personnes perdent la vie lors de cet attaque ; elles sont les premières victimes de la Deuxième Guerre mondiale - 1939-1945.
(10 septembre) Le Canada déclare la guerre à l'Allemagne.

1939 (25 octobre) Élection générales au Québec :

  • Résultats -

Circonscriptions électorales : 86

Électeurs inscrits : 753 310
Votes déposés : 570 631
Votes annulés : 7 334
Parti libéral69 députés dont 1 élu sans opposition
 301 382 votes
Union nationale14 députés
 217 413 votes
Parti nationaliste1 député
 3 074 votes
Parti conservateur1 député
 2 989 votes
Autres1 député
 38 280 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Joseph-Adélard Godbout qui redevient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1940

Disparition des derniers vestiges du régime seigneurial ; dernière perception des rentes seigneuriales.
Le Parlement de Québec décrète l'impôt sur le revenu des particuliers.
Ouverture du bureau de la délégation générale du Québec à New York.
Invasion de la tordeuse des bourgeons de l'épinette.

1940 (26 mars) Élections générales au Canada :

  • Résultats -

Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 251

Parti libéral 184 députés
Parti conservateur 39 députés
Parti du crédit social10 députés
Commonwealth Cooperative Federation8 députés
Indépendants 5 députés
Parti progressiste 3 députés
Parti Unité 2 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65

Parti libéral 61 députés
Indépendants4 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par William Lyon Mackenzie King qui demeure premier ministre à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1940
(12 avril) L'Assemblée législative de la province de Québec adopte la loi accordant le droit de vote aux femmes aux élections provinciales.
(25 avril) Sanction de la loi accordant le droit de vote aux femmes aux élections provinciales.

1941
La population du Québec est de 3 331 382 habitants, celle de l'Ontario est de 3 787 655 habitants ; la population rurale du Québec est de 1 222 198 habitants et sa population urbaine est de 2 109 684 habitants ; parmi ces habitants, 468 996 ont l'anglais comme langue maternelle et 2 717 287, le français. Nombreux incendies de forêt ; bilan : 550 000 hectares détruits.
(1 août) Mise en exploitation de l'oléoduc entre Portland (Maine) et Montréal.

1942 Fondation de l'Opera Guild of Montreal par Pauline Donalda.
(27 avril) Référendum (plébiscite) sur la conscription ; 63 % des Canadiens l'acceptent ; 72,9 % des Québécois dont 85 % des Francophones s'y opposent alors que 80 % des autres Canadiens l'approuvent.
(12 mai) Le sous-marin allemand U-553 torpille le navire marchand hollandais Leto dans le golfe du Saint-Laurent au large de Rivière-Madeleine ; le capitaine Willem Koning est blessé mortellement et meurt sur le pont du Titus venu recueillir les survivants, et 10 de ses marins manquent à l'appel ; quelques minutes plus tard, le navire Nikoya est torpillé par le même sous-marin et presque au même endroit ; 6 de ses marins manquent à l'appel ; c'est au début de ce que l'histoire appellera la Bataille du Saint-Laurent.
(28 juillet) La loi sur la conscription est adoptée par le Parlement du Canada.
(27-30 décembre) Tempête de verglas (42 à 53 mm) sur les régions de l' Outaouais , de Montréal, de la Montérégie et des Cantons-de-l'Est.

1943
Fondation du Conservatoire de musique et d'art dramatique de Québec.
(Février) Catastrophe naturelle ; une tempête de verglas s'abat pendant 5 jours sur la province accompagnée de vents violents ; la température descend jusqu'à -30· C.
(26 mai) Sanction de la loi sur l'instruction obligatoire qui oblige les parents du Québec à envoyer à l'école leurs enfants âgés de 6 à 14 ans.

1944
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscriptions passe de 86 à 91.
Fondation de la Société d'assurance des Caisses populaires.
Adoption d'une nouvelle loi des relations ouvrières.
Vol inaugural de Trans Canada Airlines entre Montréal et Toronto.
(14 avril 1944) Adoption de la loi créant la Commission hydroélectrique du Québec (voir Hydro-Québec).

1944 (8 août 1944) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptins électorales : 91

Électeurs inscrits : 1 865 396
Votes déposés : 1 345 511
Votes annulés : 15 552
Union nationale48 députés
 505 661 votes
Parti libéral37 députés
 523 316 votes
Bloc populaire4 députés
 191 564 votes
Cooperative Commonwealth
Federation1 député
 33 986 votes
Parti nationaliste1 député
 8 711 votes
Autresaucun député
 66 600 votes




Le Parti de l'Union nationale est dirigé par Maurice Le Noblet Duplessis qui redevient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1945
Fondation de la Corporation des institutrices catholiques du Québec-CIC.
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscriptions passe de 91 à 92.
Le premier ministre refuse de renouveler les ententes fédérales-provinciales et reprend le droit de taxer le revenu des personnes et des corporations, les successions et l'essence qui avait été cédé au fédéral en temps de guerre.
Création du ministère des Ressources hydrauliques de la province de Québec.
(19 avril) L'Assemblée législative adopte la Loi créant l'Office de la radio de Québec.

1945
(8 mai 1945) Signature de l'armistice mettant fin à la guerre de 1939-1945.
(11 juin) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 244

Parti libéral 125 députés
Parti progressiste-conservateur 67 députés
Commonwealth Cooperative Federation 28 députés
Crédit social13 députés
Indépendants8 députés
Parti du bloc populaire2 députés
Parti ouvrier progressiste1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 64.

Parti libéral 54 députés
Indépendants 6 députés
Bloc populaire2 députés
Parti progressiste-conservateur1 député
Parti ouvrier progressiste 1 député




Le Parti libéral du Canada est dirigé par William Lyon Mackenzie King qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1946
Le député René Chaloult propose le fleurdelisé pour drapeau de la province de Québec.

1947
(3 décembre) Sur l'ordre de Maurice Le Noblet Duplessis, le drapeau à fleurs de lys est hissé pour la première fois sur la tour du Parlement de Québec.

1948
Publication du Refus global rédigé par le peintre Paul-Émile Borduas et signé par des intellectuels québécois.
Démission de William Lyon Mackenzie King comme chef du Parti libéral du Canada et premier ministre du Canada ; Louis Stephen Saint-Laurent lui succède dans les deux postes.
(21 janvier) Un arrêté en conseil consacre le fleurdelisé comme drapeau du Québec.
(27 mars) Tempête de verglas qui cause le bris de 800 poteaux entre Québec et Montréal.

1948
(28 juillet) Élection générales au Québec :

  • Résultats -

Circonscriptions électorales : 92

Électeurs inscrits : 2 036 576
Votes déposés : 1 531 899
Votes annulés : 17 928
Union nationale82 députés
 775 747 votes
Parti libéral8 députés
 547 478 votes
Indépendants2 députés
 23 956 votes
Union des électeursaucun député
 140 050 votes
Autresaucun député
 26 630 votes




Le Parti de l'Union nationale est dirigé par Maurice Le Noblet Duplessis qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1949
Le gouvernement du Canada et celui de Terre-Neuve signent une entente en vertu de laquelle le territoire, comprenant l'île de ce nom et le Labrador, devient une province du Canada ; la décision du Conseil privé de Londres (1927) concernant les frontières entre Québec et Newfoundland est ainsi confirmée.
Fondation des Jeunesses musicales du Canada par Gilles Lefebvre.
Grève des 5 000 travailleurs de l'amiante à Asbestos.
Adoption de la Loi prohibant la vente d'oléo-margarine au Québec.

(27 juin 1949) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 262

Parti libéral190 députés
Parti progressiste-conservateur 41 députés
Commonwealth Cooperative Federation 13 députés
Parti du crédit social10 députés
Indépendants 8 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 73

Parti libéral 66 députés
Indépendants 5 députés
Parti progressiste-conservateur:2 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Louis Stephen Saint-Laurent qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1950

Incendie majeur à Rimouski et Cabano ; bilan : 317 immeubles brûlés et 3 000 personnes sans logement.
(9 mars) Adoption de la Loi du drapeau officiel du Québec par l'Assemblée législative.

1951
La population du Québec est de 4 055 681 habitants, celle de l'Ontario est de 4 597 542 habitants ; la population rurale du Québec est de 1 358 363 habitants et sa population urbaine est de 2 697 318 habitants ; parmi ces habitants, 558 256 ont l'anglais comme langue maternelle et 3 347 030, le français.
Adoption de la Loi sur la protection de la jeunesse.
Adoption de la loi créant la Commission des loyers (plus tard appelée Régie des loyers).
(9 octobre 1951) Ouverture du Théâtre du Nouveau-Monde, rue Sainte-Catherine-Ouest à Montréal ; la première production du Théâtre du Nouveau Monde est L'Avare de Molière ; mise en scène par Jean Gascon qui joue aussi le rôle d'Harpagon.

1952
Naissance de la télévision canadienne de langue française à Montréal.
Fondation de la faculté de Musique de l'Université de Montréal-UdeM.
Grève des tisserands de Louiseville.
Création du ministère des Transports et Communications du Québec.

1952
(16 juillet) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 92

Électeurs inscrits : 2 247 008
Votes déposés : 1 704 911
Votes annulés : 25 648
Union nationale68 députés
 847 983 votes
Parti libéral23 députés
 768 539 votes
Autres1 député
 62 761 votes




Le Parti de l'Union nationale est dirigé par Maurice Le Noblet Duplessis qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1953
(10 août) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 265

Parti libéral 170 députés
Parti progressiste-conservateur 51 députés
Parti du crédit social15 députés
Commonwealth Cooperative Federation23 députés
Indépendants 5 députés
Parti ouvrier1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti libéral 66 députés
Indépendants 5 députés
Parti progressiste-conservateur4 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Louis Stephen Saint-Laurent qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1953-1956
Commission royale d'enquête sur les problèmes constitutionnels au Canada.

1954
Adoption de la Loi de l'impôt provincial sur le revenu des particuliers.
Fondation de l'Université de Sherbrooke.
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscriptions passe de 92 à 93 par la création de la circonscription de Jonquière-Kénogami.

1955
(17 mars) Émeute à Montréal à la suite de la suspension de Maurice Richard par le président de la Ligue nationale de hockey-LNH.
(1er février) Le brise glace Lady Grey coulke en face de Beauport après avoir été heurté par le traversier Cité-de-Lévis ; bilan : 6 marins tués.

1956
(20 juin) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 93

Électeurs inscrits : 2 393 350
Votes déposés : 1 874 510
Votes annulés : 28 781
Union nationale72 députés
 956 082 votes
Parti libéral20 députés
 828 264 votes
Autres1 député
 60 774 votes




Le Parti de l'Union nationale est dirigé par Maurice Le Noblet Duplessis qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1957
Fondation de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ).
Le nombre de permis de conduire délivrés au Québec atteint le million.
Èpidémie de rougeole au Québec.
Raymond Barbeau fonde l'Alliance laurentienne, un mouvement prônant l'indépendance du Québec.

1957
(10 juin) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 265

Parti progressiste-conservateur 112 députés
Parti libéral 105 députés
Commonwealth Cooperative Federation 25 députés
Parti du crédit social19 députés
Indépendants3 députés
Parti ouvrier1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec: 75

Parti libéral 63 députés
Parti progressiste-conservateur9 députés
Indépendants3 députés




Le Parti progressiste conservateur du Canada est dirigé par John Diefenbaker qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement minoritaire.

1958
Le nombre de permis de conduire délivrés au Québec atteint le million.
Ouverture de l'autoroute des Laurentides.

1958
(31 mars) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 265

Parti progressiste-conservateur208 députés
Parti libéral 48 députés
Commonwealth Cooperative Federation8 députés
Parti ouvrier1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti progressiste-conservateur 50 députés
Parti libéral 25 députés




Le Parti progressiste conservateur du Canada est dirigé par John Diefenbaker qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1959
Inauguration de la voie maritime du Saint-Laurent. Grève des réalisateurs de la Société CBC/Radio-Canada.
(7 septembre) Décès à Schefferville du premier ministre et chef de l'Union nationale, Maurice Le Noblet Duplessis, qui est remplacé par Paul Sauvé.

1960
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscription passe de 93 à 95.
(2 janvier) Décès du premier ministre et chef de l'Union nationale Paul Sauvé qui est remplacé par Antonio Barrette.

1960
(22 juin) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 95

Électeurs inscrits : 2 608 439
Votes déposés : 2 130 107
Votes annulés : 33 510
Parti libéral 51 députés
 1 077 135 votes
Union nationale43 députés
 977 318 votes
Autres1 député
 41 187 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Jean Lesage qui devient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1960
Ouverture de la route au transport par camion jusqu'à Sept-Îles.
Le gouvernement du Québec et celui du Canada s'entendent sur le financement de l'autoroute trans-canadienne (autoroute 20)
(6 septembre) Parution du livre Les Insolences du Frère Untel écrit par le frère des écoles chrétiennes Jean-Paul Desbiens.
(10 septembre) Marcel Chaput et André d'Allemagne fondent le Rassemblement pour l'indépendance nationale-RIN.
(29 septembre) La Confédération des travailleurs catoliques du Canada-CTCC devient la Confédération des syndicats nationaux-CSN.

1961
La population du Québec est de 5 259 211 habitants, celle de l'Ontario est de 6 236 092 habitants ; la population rurale du Québec est de 1 352 807 habitants et sa population urbaine est de 3 906 404 habitants ; parmi ces habitants, 697 402 ont l'anglais comme langue maternelle et 4 269 689, le français.
Création de la Société générale de financement du Québec-SGF, société à capital public et privé destinée à investir dans des entreprises et à leur prêter du capital.
Entrée en ondes du poste de télévision CFTM, propriété de la Compagnie Télémétropole.
Adoption de l'Agricultural Rehabilitation and Development Act par le Parlement du Canada.
Création de la Régie d'épuration des eaux du Québec.
Décision de construire un nouveau pont à Québec.
(1 janvier) Mise en vigueur de la Loi de l'assurance hospitalisation.
(23-25 février) Tempête de verglas (20 à 40 mm) sur les régions de l' Outaouais, de Montréal et tout le sud du Québec jusqu'aux Cantons-de-l'Est qui sont de plus balayés par des vents violents.
(2 mars) Création du ministère des Affaires fédérales-provinciales du Québec par le Gouvernement Lesage.
(24 mars) Création du ministère des Affaires culturelles du Québec par le Governement Lesage. Institution de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec ; cette commission prendra le nom de Commission Parent du nom de son président, Mgr Alphonse-Marie Parent.
(28 mars) René Lévesque est nommé ministre des Richesses naturelles.
(10 juin) Un sondage effectué pour le compte du journal Le Devoir indique que 15,2 % des Québécois sont favorables à l'indépendance du Québec.
(4 octobre) Le premier ministre Jean Lesage ouvre les bureaux de la délégation générale du Québec à Paris.
(14 décembre) Claire Kirkland est élue dans la circonscription provinciale de Jacques-Cartier à l'Assemblée législative du Québec-ALQ ; élue à une élection partielle, elle est la première femme à être élue députée au Québec.
1962
Ouverture des bureaux de la délégation générale du Québec à Londres.

  • Tragédie mortelle ; catastrophe naturelle et accident de travail ; un dynamitage produit une coulée d'argile marine dans la rivière Toulnustouc ; bilan : 8 morts (des travailleurs).

Le gouvernement fédéral de John Diefenbaker impose le bilinguisme sur tous les chèques émis par le gouvernement fédéral.
Incendie des forêts situées entre le lac Saint-Jean et la tête de la rivière Saint-Maurice.
Montréal est choisie comme site de l'Exposition universelle et internationale de 1967.

1962
(18 juin 1962) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 265

Parti progressiste-conservateur 116 députés
Parti libéral 99 députés
Parti du crédit social30 députés
Nouveau Parti démocratique 19 députés
Ouvrier1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti libéral35 députés
Parti du crédit social26 députés
Parti progressiste-conservateur 14 députés




Le Parti progressiste-conservateur du Canada est dirigé par John Diefenbaker qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement minoritaire.

1962
(14 novembre 1962) Élection générales au Québec :

  • Résultats -

Circonscriptions électorales : 95

Électeurs inscrits : 2 721 933
Votes déposés : 2 166 476 (79,6 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 29 509 (1,1 % des électeurs inscrits)
Parti libéral63 députés
 1 205 253 votes (44,3 % des électeurs inscrits)
Union nationale31 députés
 900 817 votes (33,1 % des électeurs inscrits)
Autres1 député
 30 836 votes (1,2 % des électeurs inscrits)




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Jean Lesage qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1962
Début des travaux de construction du Métro de Montréal.
(20 novembre) Interrogé en commission parlementaire fédérale sur le fait qu'il n'y avait pas de canadiens français parmi les hauts cadres du Canadian National Railways, son président, Donald Gordon réplique qu'il n'y en a aucun qui soit qualifié pour ce genre de postes. Gordon sera brûlé en effigie devant le siège social de la compagnie quelques jours plus tard.

1963
Le lis est désigné emblème floral du Québec.
L'âge légal pour voter est réduit de 21 à 18 ans.
Création de l'Agence de développement régional par le Gouvernement du Canada.
Adoption de la Loi de l'aménagement rural et du développement régional par le Parlement de Québec.
(Février) Le Front de libération du Québec-FLQ entre en action. Voir Québec (province). Crises. Crise d'octobre 1970.
(23 février) Un cocktail Molotov est lancé à travers la fenêtre de CKGM, une station de radio anglophone de Montréal.
(7 mars) Le FLQ attaque 3 casernes militaires de Montréal au cocktail Molotov.
(29 mars) Le monument à James Wolfe sur les Plaines-d'Abraham à Québec est renversé.
(21 avril) Le gardien de nuit Wilfred O'Neil est tué par l'explosion d'une bombe posée dans un centre de recrutement de l'armée à Montréal.
(1 mai) Nationalisation de 10 compagnies privées d'électricité par Hydro-Québec au prix de 604 M $.
(17 mai) 17 bombes sont découvertes à différents endroit de Westmount dont 12 exploseront. Walter Leja, un expert en explosif, perd un bras lorsqu'il tente de désamorcer l'une de ces bombes.
(Octobre) Lancement du magazine Parti Pris favorable à l'indépendance du Québec.
(1er octobre 1963) Les infirmières de l'hôpital Sainte-Justine votent la grève presque à l'unanimité. Le salaire mensuel des infirmières était alors de 70 $.
(16 novembre 1963) Les infirmières de Sainte-Justine rentrent au travail.

1963-1965 Sessions de la Commission royale d'enquête sur la fiscalité.

1963 (8 avril) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 265

Parti libéral 129 députés
Parti progressiste-conservateur 95 députés
Parti du crédit social24 députés
Nouveau Parti démocratique 17 députés
Parti ouvrier1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti libéral 47 députés
Parti du crédit social20 députés
Parti progressiste-conservateur 8 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Lester Bowles Pearson qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement minoritaire.

1964
Création du Régime de retraite du Québec-RRQ.
Création par le Gouvernement du Québec de Sidbec (Sidérurgie du Québec) avec mission de construire un complexe sidérurgique à Bécancour.
Le Canada adopte son drapeau distinctif (feuille d'érable rouge sur fond blanc et bordures verticales rouges).
Début de la construction du pont Laviolette à Trois-Rivières.
(19 mars) Création du ministère de l'Éducation du Québec ; son premier titulaire est Paul Gérin Lajoie ; ce ministère remplace le Conseil de l'instruction publique et ses 2 Comités catholique et protestant.
(10 octobre 1964) Visite de la reine Elizabeth II à Québec qui vient commémorer le 10e anniversaire de la Conférence de Québec ; les nationalistes québécois avec à leur tête Pierre Bourgault président du Raliement pour l'indépendance nationale-RIN sont furieux ; les affrontements ddes manifestants avec la police provinciale sont violents et les ploliciers utilisent leurs matraques ; on a appelé ce jour le «samedi de la matraque».
(27 novembre) Ouverture du tronçon de l'autoroute 20 entre Montréal et Québec sur la rive sud du Saint-Laurent.
1965
Adoption de l'unifolié comme drapeau du Canada.
Mise en service de la première ligne de transport d'électricité au monde à 735 kv par Hydro-Québec.
Création de la Société québécoise d'exploration minière- SOQUEM.
Création de la Caisse de dépôt et placement du Québec-CDPQ avec mission de gérer et faire fructifier le produit des contributions des Québécois au Régime de rentes du Québec-RRQ et les fonds de pension des employés de l'État et de contribuer au développement du Québec ; l'accumulation de ces fonds devait permettre au Gouvernement du Québec de se libérer de l'emprise de syndicats financiers canadiens-anglais dirigés par A.E. Ames & Co qui contrôlait alors les émissions d'obligations du gouvernement du Québec.
Le Gouvernement du Québec signe sa première entente internationale avec la France ; elle porte sur la coopération en matière d'éducation.
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscriptions passe de 95 à 108.
Adoption de la Loi des fusions volontaires des municipalités par le Parlement de Québec.
Début de la construction de l'Autoroute de la rive-nord (Autoroute 40) du Saint-Laurent entre Montréal et Québec.
(1er janvier) Ouverture de l'autoroute à péage des Cantons-de-l'Est
(24 mai) Violente manifestation ; bilan : 13 policiers blessés et 203 personnes détenues, dont 131 seront accusées.

1965
(8 novembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 265

Parti libéral 131 députés
Parti progressiste-conservateur 97 députés
Nouveau Parti démocratique 9 députés
Parti du ralliement de créditiste9 députés
Parti du crédit social5 députés
Indépendant 2 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti libéral56 députés
Parti du ralliement créditiste9 députés
Parti progressiste-conservateur 8 députés
Indépendants2 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Lester Bowles Pearson qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1965 (16 décembre, 12 h 50) Une section de coffrage de l'une des voûtes en construction de l'échangeur Turcot qui venait de recevoir 1 600 tonnes de béton liquide cède et engloutit des travailleurs dans le béton ; bilan : 7 morts (6 d'origine italienne et 1 d'origine polonaise) et 6 blessés, tous des ouvriers de la construction employés par la compagnie Dominic Supports & Forms spécialisée dans la fourniture et l'installation de coffrages à béton ; l'enquête du coroner présidée par le juge Jacques Trahan conclut à des décès accidentels sans responsabilité criminelle ; le coroner conclut cependant que l'entrepreneur n'a pas assumé ses responsabilités alors qu'une personne non identifiée avait modifié sur le chantier le plan de travail approuvé au préalable et que le gestionnaire n'avait pris aucune mesure pour rectifier la situation.
1966
Inauguration du Métro de Montréal.
Adoption du régime universel d'assurance-maladie par le Parlement du Canada.
Création de la Commission d'enquête sur la santé et le bien-être social par le gouvernement du Québec (Commission Castonguay-Neveu).
Début de construction de l'autoroute 40 sur le côté nord du Saint-Laurent entre Montréal et Québec.
Début du creusage de l'Autoroute Décarie et début de la construction de l'échangeur Turcot.

1966
(5 juin) Élection générales au Québec :

  • Résultats -

Circonscriptions électorales : 108

Électeurs inscrits : 3 222 302
Votes déposés : 2 370 510 (73,6 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 45 681 (1,4 % des électeurs inscrits)
Union nationale56 députés
 948 928 votes (29,4 % des électeurs inscrits)
Parti libéral50 députés
 1 099 435 votes (34,1 % des électeurs inscrits)
Rassemblement pour l'indépendance
*nationaleaucun député
 129 045 votes (4,0 % des électeurs inscrits)
Ralliement national aucun député
 74 670 votes (2,3 % des électeurs inscrits)
Autres2 députés
 72 351 votes (2,2 % des électeurs inscrits)




Le Parti de l'Union nationale est dirigé par Daniel Johnson qui devient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1966
Inauguration du pont Laviolette à Trois-Rivières.
(18 juillet-4 août) Grève des 32 500 employés de 138 hôpitaux du Québec ; le gouvernement met les administration hospitalières sous tutelle et nomme Yves Pratte administrateur de chacun des hôpitaux avec mandat de signer pour chacun d'eux la première convention collective négociée à l'échelle du Québec dans ce domaine.
1966 (30 septembre) Tragédie mortelle ; accident maritime en face de Cap-Rouge ; la drague Manseau 101 de Marine Industries se dirigeant vers Québec pour participer à la construction du pont Pierre-Laporte fait naufrage avec 23 hommes à bord ; bilan 10 morts.
1966-1969 Tenue des États généraux du Canada français (1966-1969).
1967
Fondation du mouvement Souveraineté-Association par René Lévesque qui quitte les rangs du Parti libéral du Québec.
Ouverture des 12 premiers collèges d'enseignement général et professionnel (cégeps) au Québec.
Adoption de l'Ô Canada comme hymne national du Canada.
Fondation de l'Université du Québec et ouverture de succursales à Montréal, Trois-Rivières et Chicoutimi.
Fondation de Radio-Québec.
Création de la Société d'habitation du Québec.
Création du ministère des Affaires intergouvernementale du Québec.
(13 janvier) Début d'une grève générale des enseignants du Québec ; 217 000 enfants prennent congé.
(17 février) L'Assemblée nationale adopte le Bill 25 qui ordonne le retour au travail des enseignants en grève et institue un nouveau régime de négociation des conventions collectives dans les secteurs élémentaires et secondaires de la province.
(11 mars) Inauguration du pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine par le premier ministre Daniel Johnson, père.
(20 avril) Pierre Elliott Trudeau devient premier ministre du Canada.
(27 avril) Cérémonie officielle d'ouverture de l' Exposition universelle et internationale de Montréal (Expo 67).
(28 avril) Les portes d' Expo 67 sont ouvertes au public.
(25 juin) Inauguration du tronçon Montréal-Berthier de l'autoroute 40.
(24 juillet) À la fin d'une allocution prononcée sur le balcon de l'hôtel de ville de Montréal dans le cadre de sa visite de l'Expo 67, le général Charles de Gaulle, président de la France, s'écrie «Vive le Québec, vive le Québec libre et, vive la France!» ; ces mots lui attirent les foudres du premier ministre du Canada, Lester B. Pearson, et le général quitte le Canada, le 26 juillet, sans passer par Ottawa comme originellement prévu.

1968
(25 juin) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 264

Parti libéral155 députés
 45,5 % des votes
Parti progressiste-conservateur72 députés
 31,4 % des votes
Nouveau Parti démocratique22 députés
 17 % des votes
Parti du ralliement créditiste14 députés
 5,2 % des votes
Indépendant 1 députés
 0,9 % des votes




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 74

Parti libéral 56 députés
Parti du ralliement créditiste4 députés
Parti progressiste-conservateur 4 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Pierre Elliott Trudeau qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1968
Fondation de Radio-Québec (Télé-Québec).
Création de la direction de l'état civil à qui est confiée la gestion de tous les actes d'état civils du Québec (actes de naissance, mariage et décès) ; avant cette direction, les paroisses catholiques ou protestantes jouaient ce rôle pour leurs adhérants et les autres passaient par l'hôtel de ville.
La compagnie d'état Sidbec, crée en 1964 pour construire un complexe sidérurgique à Bécancour, est autorisée à abandonner ce projet et à acquérir l'acierie de la Compagnie Dominion Steel & Coal (Dosco) de Contrecoeur ; ce complexe sera dès lors connu sous le nom de Sidbec-Dosco.
(Mars) Adoption de la Loi du Protecteur du citoyen par l'Assemblée législative.
(24 juin) Échauffourées à l'occasion du défilé de la Saint-Jean-Baptiste à Montréal ; bilan : 135 personnes blessées et près de 300 arrestations dont 81 d'âge mineur ; parmi les personnes arrêtées on trouve Pierre Bourgault et Jacques Couture.
(25 septembre) Inauguration du barrage Manic 5.
(26 septembre) Le premier ministre et chef du Parti de l'Union nationale, Daniel Johnson (père), décède à Manic-5 ; il est remplacé par Jean-Jacques Bertrand.
(28 novembre) Le Conseil législatif de la province est aboli et l'Assemblée législative du Québec-ALQ devient l'Assemblée nationale du Québec.

1969
Création de la Société d'exploitation des loteries et courses (Loto-Québec).
Création de la Société québécoise d'initiatives pétrolières (SOQUIP) ; son président fondateur est Bernard Cloutier (1933-2011).
Création du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ).
Création de la Société de récupération, d'exploitation et de développement forestier (REXFOR).
Création de la Communauté urbaine de Québec-CUQ.
Création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM.
Création de la Communauté régionale de l'Outaouais-CRO.
Création des Conseils régionaux de développement-CRD.
Création du ministère de l'Expansion économique régionale par le Parlement du Canada.
Création du ministère de l'Immigration du Québec.
Création du ministère des Communications du Québec.
Manifestation pour la protection des droits linguistiques des francophones qui réclament que la McGill University devienne une institution francophone et que la langue d'enseignement dans toutes les écoles soit le français ; échauffourée à Saint-Léonard sur le même sujet.
Adoption de la Loi 63 par le gouvernement de l'Union nationale qui reconnaît aux parents le droit de choisir la langue d'enseignement pour leurs enfants ; cette loi provoque de graves remous chez les francophone en ce sens qu'elle permet aux immigrants d'envoyer leurs enfants à l'école anglaise.
Le droit de vote est accordé aux Amérindiennes.
(24 juin 1969) Lors du traditionnel défilé de la Saint-Jean sur la rue Sherbrooke des agitateurs s'en prennent au char allégorique qui représente le patron du Canada français ; la statue de Saint-Jean-Baptiste est décapitée et l'émeute éclate.
(20 juillet 1969) Un homme marche sur la lune filmé en direct par la NASA.
(10 septembre 1969) La Loi de l'émeute est proclamée à Saint-Léonard lorsque la violence colore une manifestation contre la loi 63. La Ligue de l'intégration scolaire réclame que les enfants des ressortissants de langue italienne étudient dans les écoles francophones ; on dénombre 18 blessés et une quarantaine d'arrestations.
(7 octobre 1969) Les policiers de Montréal déclenchent une grève illégale. Des agents de la Sûreté du Québec-SQ sont dép^chés à Montréal, mais els ne peuevent être adéquats ; le désordre s'installe ; Des chauffeurs de taxi envahissent les terrains de la Murray Hill et mettent le feu à l'établissement ; des coups de feu sont tirés ; le maire Jean Drapeau demande l'intervention de l'armée.
(6-13 novembre) Tempête de verglas sur les régions de la Côte-Nord et du Coeur-du-Québec.

1970
Adoption de la Loi instituant le Régime universel d'assurance-maladie par l'Assemblée nationale du Québec.
Création du ministère des Affaires sociales du Québec.

1970
(29 avril) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 108

Électeurs inscrits : 3 478 578
Votes déposés : 2 929 999 (84,2 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 57 029 (1,6 % des électeurs inscrits)
Parti libéral72 députés
 1 304 341 votes (37,5 % des électeurs inscrits)
Parti québécois7 députés
 662 404 votes (19,0 % des électeurs inscrits)
Union nationale17 députés
 564 544 votes (16,2 % des électeurs inscrits)
Ralliement créditiste12 députés
 321 370 votes (9,2 % des électeurs inscrits)
Autresaucun député
 20 098 votes (0,6 % des électeurs inscrits)




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Robert Bourassa qui devient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1970
(10 août 1970) Une loi spéciale met fin à la grève des travailleurs de la construction du Québec.
(Jeudi, 8 octobre 1970) La Fédération des médecins spécialistes présidée par le docteur Raymond Robillard déclare la grève de tous ses membres.
(Jeudi, 15 octobre 1970) L'Assemblée nationale est convoquée pour mettre en vigueur le régime de l'Assurance maladie, modifier la loi en ce qui concerne le contrôle de l'acte médical et le désengagement, fixer les tarifs des médecins et ordonner aux médecins spécialistes de retourner au travail.
(6 novembre 1970) Inauguration du pot Pierre-Laporte entre Lévis et Québec.
(Octobre) Voir Québec (province). Crises. Crise d'octobre 1970.

1971
Création de la Société de développement industriel-SDI qui prend charge de l'activité de prêteur assumée jusque-là par la Société générale de financement-SGF.
Création du Bureau de révision de l'évaluation foncière du Québec.
Création du ministère des Affaires sociales et mise sur pied des Centres locaux de services communautaires-CLSC.
Adoption de la Loi relative aux regroupements municipaux par l'Assemblée nationale du Québec-ANQ.
Québec obtient le statut de participant dans L'Organisation internationale de la Francophonie-OIF.
(6 janvier 1971) Paul Rose, Jacques Rose, Francis Simard et Bernard Lortie sont accusés du meurtre de Pierre Laporte.
(3 février 1971) Les membres de l'Alliance des professeurs de Montréal quittent leur poste.
(4 mars 1971) Catastrophe naturelle. Une tempête accompagnée de vents violents laisse 47 cm de neige au sol faisant de ce mois, le mois de mars le plus enneigé de l'histoire du Canada.
(30 avril 1971) Le premier ministre Robert Bourassa annonce le développement du potentiel hydroélectrique de la baie James.
(4 ma 1971, 23 h 05) Tragédie mortelle ; catastrophe naturelle ; engloutissement d'une partie du village de Saint-Jean-Vianney lors d'une coulée rétrogressive de sept millions de mètres cubes d'argile à Leda dans la rivière Shipshaw jusqu'à la rivière Saguenay ; bilan : 31 morts et destructions de 42 des 70 maisons du village.
(15 juin 1971) Échec de la Conférence constitutionnelle de Victoria ; le premier ministre du Québec, Robert Bourassa refuse d'accepter le fait que le fédéral veuille conserver le pouvoir de dépenser dans des domaines de compétence provinciale.
(14 juilet 1971) Présentation du projet de loi 50 créant de la Société de dévloppement de la baie James.
(25 au 28 septembre) Trois journées d'étude à Drummondville par les policiers provinciaux qui réclament le paiement des heures supplémentaires travaillées durant la crise d'octobre 1970 (voir Québec (province). Crises. Crise d'octobre 1970) ; le ministre du Travail, Jean Cournoyer, mandaté par le premier ministre, se présente à l'assemblée tenue à Drummondville par les grévistes de toute la province et leur demande de retourner au travail en échange de la promesse qu'il leur fait de régler leur conflit à l'intérieur d'une semaine ; les grévistes retournent au travail le lendemain matin ; le conflit est réglé le vendredi suivant.
(29 octobre 1971) Une manifestation en faveur des travailleurs de La Presse en lockout dégénére en une sanglante émeute.
1972
Début des travaux d'aménagement des rivières du bassin de la baie James.
Redistribution de la carte électorale provinciale; le nombre de circonscriptions passe de 108 à 110.
Ouverture des bureaux de la délégation générale du Québec à Bruxelles.
Le Gouvernement du Québec rachète la part du privé dans la Société générale de financement-SGF qu'il rend société d'État à part entière.
Construction de l'autoroute de la Beauce.
(Janvier 1972) Création d'un front commun par la Confédération des syndicats nationaux, la Fédération des travailleurs du Québec et la Corporation des enseignants du Québec pour négocier ensemble les conventions collectives des secteurs public et parapublic impliquant directement ou indirectement le gouvernement du Québec.
(22-23 mars 1972) Tempête de verglas (15 à 40 mm) sur les régions de l' Outaouais, des Basses-Laurentides et de Laval.
(11 avril 1972) Début d'une grève des 210 000 membres syndiqués des secteurs public et parapublic du Québec.
(14 avril 1972) La Cour supérieure émet des injonctions demandées par le gouvernement pour forcer le retour au travail des 12 000 grévistes d'Hydro-Québec, et des 14 000 grévistes à l'emploi de 71 hôpitaux ; des dirigeants syndicaux dont les présidents de la FTQ, Louis Laberge, celui de la CSN, Marcel Pepin, et celui de la CEQ, Yvon Charbonneau incitent les grévistes à ne pas obéir à ces injonctions.
(21 avril 1972) L'Assemblée nationale adopte la Loi ordonnant le retour au travail (Bill 19) proposé par le premier ministre Bourassa ; les dirigeants syndicaux recommandent encore de défier la nouvelle loi malgré la menace d'amendes et de peines d'emprisonnement qu'elle prévoit ; un faible nombre de membres (80 000 sur 210 000) votent à 55 % de défier a loi ; les dirigeants jugeant ce résultat trop faible, recommandent enfin le retour au travail.
(8 mai 1972) Accusés de mépris de cour pour avoir incité leurs membres à passer outre aux injonctions de la Cour supérieure en avril, Louis Laberge, Marcel Pepin et Yvon Charbonneau sont condamnés à un an de prison, la peine maximale prévue pour ces cas par le Code de procédure civile du Québec.
(9 mai 1972) Les trois présidents et d'autres dirigeants syndicaux sont incarcérés à la prison de Orsainville ; 300 000 syndiqués de tous les secteurs se mettent spontanément en grève et exigent la libération de leurs dirigeants.
(21 mai 1972) Le premier ministre, Robert Bourassa, nomme son ministre du Travail, Jean Cournoyer, pour remplacer son ministre de la Fonction publique, Jean-Paul L'Allier.
(23 mai 1972) Le changement de ministre, interprété comme un signe de changement de politique de la part du gouvernement, incite les dirigeants syndicaux à porter leur cause en appel et ainsi, obtenir leur libération de prison.
(Juin 1972) Des fédérations et des syndicats représentant 72 000 membres insatisfaits de la politisation de la Confédération des syndicats nationaux, s'en dissocient ; des syndicats représentant 30 000 membres dans les secteurs du bâtiment et du vêtement, les syndicats représentant 9 000 travailleurs de l'aluminium, 30 000 fonctionnaires provinciaux et 3 000 chauffeurs d'autobus de Montréal se dissocient de la CSN, deviennent d'abord indépendants, puis fondent la Centrale des syndicats démocratiques (CSD).

1972
(30 octobre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 264

Parti libéral109 députés
 39,4 % des votes
Parti progressiste-conservateurs107 députés
 35,2 % des votes
Nouveau Parti démocratique 31 députés
 16,4 % des votes
Parti du Crédit social15 députés
 7,7 % des votes
Indépendant 2 députés
 1,3 % des votes




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 74

Parti libéral 56 députés
Parti du crédit social15 députés
Parti progressiste-conservateur2 députés
Indépendant1 député




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Pierre Elliott Trudeau qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement minoritaire.

1972
(Septembre 1972) Le Gouvernement de Robert Bourassa institue une Commission d'enquête sur le crime organisé au Québec.
(Novembre 1972) Tragédie mortelle ; accident de travail au chantier du mont Wright ; un échafaud s'effondre à l'intérieur d'un silo ; bilan : 7 morts, des travailleurs de la construction qui étaient sur l'échafaud.
1973
Inauguration de la maison de CBC/Radio-Canada à Montréal.
Ouverture des bureaux de la délégation générale du Québec à Tokyo.
Rapport de la Commission Gendron sur la situation de la langue française et sur les droits linguistiques. Adoption du Code des professions.
(1 février 1973) Première journée d'audience de la Commission d'enquête sur le crime organisé CECO.
(2 février 1973) La Cour d'appel du Québec ayant maintenu la sentence d'emprisonnement imposée par la Cour supérieure du Québec et la Cour suprême du Canada ayant refusé d'intervenir, Yvon Charbonneau, Louis Laberge, Marcel Pepin et autres dirigeants syndicaux sont de nouveau incarcérés à la prison de Orsainville pour la purger comme n'importe quel autre condamné.
(Mai 1973) Adoption de la Loi 9 par l'Assemblée nationale qui établit la représentativité des syndicats de la construction en fonction du nombre de leurs membres et en tenant compte du nombre d'heures travaillées par ceux-ci. Le Gouvernement maintient ainsi l'existence de tous les syndicats tout en enlevant le pouvoir de veto que la Loi 290 avait accordé à chacun d'eux ; le ministre du Travail sera blâmé par les éditorialistes du Québec pour avoir ainsi donné force de loi à une entente entre la FTQ et les plus gros employeurs du Québec et qui s'appliquait à 70 % des travailleurs de la construction.
(16 mai 1973) Les dirigeants syndicaux bénéficient d'une libération conditionnelle comme n'importe quel autre détenu de droit commun.
(27 octobre 1973) Le Royal Trust effectue un transfert de fonds de Montréal vers Toronto. Un appel anonyme prévient la presse que des camions blindés dla compagnie de transporteurs de valeurs Brink's allaient traverser la frontière de l'Ontario, des photographes du journal anglophone The Gazette photographient et filmés alors qu'ils franchissaient la frontière. Cet événement qui allait avoir un effet de peur sur la conscience collective des Québécois fut appelé le coup de la Brink's.
(29 octobre 1973) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 110

Électeurs inscrits : 3 764 111
Votes déposés : 3 025 738 (80,4 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 54 760 (1,5 % des électeurs inscrits)
Parti libéral102 députés
 1 623 734 votes (43,1 % des électeurs inscrits)
Parti québécois6 députés
 897 809 votes (23,9 % des électeurs inscrits)
Ralliement créditiste2 députés
 294 706 votes (7,8 % des électeurs inscrits)
Union nationale aucun député
 146 209 votes (3,9 % des électeurs inscrits)
Autresaucun député
 8 500 votes (0,2 % des électeurs inscrits)




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Robert Bourassa qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

(21-26 décembre 1973) Tempête de neige et de verglas sur les villes de Québec et de Trois-Rivières.

1974
Catastrophe naturelle ; importantes inondations printanières ; la vallée de l'Outaouais et la région de Montréal sont particulièrement frappées ; bilan : 169 M $ de dommage.
Adoption de la Loi 22 proclamant le français langue officielle du Québec et restreignant la liberté de choix de la langue d'enseignement dans les écoles primaires et secondaires du Québec.
(Janvier 1974) Tempête de verglas sur 1 300 km2 de forêts dans la région de la Côte-Nord.
(22 mars 1974) Saccage des installations de la baie James par des membres de la FTQ-Construction.
(3 mai 1974) Constitution de la Commission d'enquête sur l'exercice de la liberté syndicale sur les chantiers de construction présidée par Robert Cliche assisté de Brian Mulroney et Guy Chevrette.


1974
(8 juillet 1974) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 264

Parti libéral141 députés
Parti progressiste-conservateur95 députés
Nouveau Parti démocratique16 députés
Parti du crédit social11 députés
Indépendant 1 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 74

Parti libéral 60 députés
Parti du crédit social11 députés
Parti progressiste-conservateur 3 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Pierre Elliott Trudeau qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

(fin d'octobre 1974) Les 2 400 pompiers de Montréal quittent leurs casernes et cessent d'éteindre les incendies ; en deux jours,des citoyens tentent d'éteindre 25 incendies importants ; l'incendie détruit la plus grande partie du quadrilatère Amherst, Sherbrooke, Wolfe et Ontario ; la grève a duré 60 heures.
(1er-3 novembre 1974) Grève des pompiers de Montréal : weekend rouge ; des incendies éclatent ; des citoyens s'emparent des boyaux du service d'incendies et tentent d'éteindre les feux. Une entente entre le maire Drapeaupoussé par le premier ministre Bourassa et inspirée par le ministre du Travail Jean Cournoyer est signée le dimanche 3 novembre 1974.
1975
Signature de la Convention de la baie James par les Cris, les Inuits et les gouvernements du Canada et du Québec.

Inauguration de l'aéroport de Mirabel.
(2 mai) Dépôt du Rapport de la Commission Cliche.
(9 janvier) Inauguration de la station de télévision de Radio-Québec.
(20 mai) Début des audiences publiques de la Commission d'enquête sur le crime organisé (CECO) présidée par le juge Jean-L. Dutil.
(27 juin) Adoption de la Charte des droits et libertés de la personne par l'Assemblée nationale du Québec-ANQ.
(24 juillet) Catastrophe naturelle ; une tornade détruit une partie de la municipalité de Saint-Bonaventure ; bilan : 4 morts.

1976
Catastrophe naturelle ; importantes inondations causées par la crue des eaux du Saint-Laurent ; plus de 600 municipalités sont affectées.
(30 mars) Le vol de la Brink's. Des voleurs s'emparent du contenu d'un camion transporteur de valeurs entre un club de tennis et un chemin de fer sur l'île des Soeurs. Gilles Lachapelle. Arrêté pour trafic de drogues, Bernard Provençal décide de collaborer avec la police dans le but d'obtenir une sentence réduite. Il déclare au détective André Savard que les auteurs du vol de la Brink's étaient Roger Provençal, son frère, Gilles Lachapelle, Roch Carignan, John Sheppard et Julius Alter;

(17 juillet 1976) Ouverture des Jeux olympiques à Montréal.

(15 novembre 1976) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 110

Électeurs inscrits : 4 023 743
Votes déposés : 3 430 952 (85,3 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 70 446 (1,8 % des électeurs inscrits)
Parti québécois71 députés
 1 390 351 votes (34,6 % des électeurs inscrits)
Parti libéral26 députés
 1 135 056 votes (28,2 % des électeurs inscrits)
Union nationale11 députés
 611 666 votes (15,2 % des électeurs inscrits)
Ralliement créditiste1 député
 155 451 (3,9 % des électeurs inscrits)
Parti national populaire1 député
 31 043 votes (0,8 % des électeurs inscrits)
Autresaucun député
 36 939 votes (1,0 % des électeurs inscrits)




Le Parti québécois est dirigé par René Lévesque qui devient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.


1977
(26 août 1977) Adoption la charte de la langue française qui fait du français la seule langue officielle et la langue de travail prioritaire au Québec (Loi 101) ; elle prévoit l'usage exclusif du français dans l'affichage public et la publicité commerciale ; seuls les enfants dont l'un des parents a étudié au primaire en anglais au Québec pourront fréquenter l'école anglaise. Adoption de la Loi sur le financement démocratique des partis politiques québécois ; défense est faite aux entreprises et aux syndicats de contribuer financièrement aux caisses électorales des partis politiques.
(11 mai 1977) Le Gouvernement du Québec décrète que le 24 juin de chaque année, la fête de la Saint-Jean-Baptiste sera désormais la Fête nationale du Québec.
1978
Déménagement à Toronto du siège social de la Compagnie d'assurances Sun Life qui proteste ainsi conte la Loi 101.
Adoption de la Loi de la Protection du territoire agricole du Québec (zonage agricole) par l'Assemblée nationale du Québec-ANQ.
Adoption de la Loi de l'Assurance automobile du Québec par l'Assemblée nationale du Québec-ANQ.
Création du ministère de l'Environnement.
Adoption d'une loi qui reconnaît les partis politiques municipaux.
Le droit de vote est accordé aux juges.
Début de la diffusion des débats de l'Assemblée nationale-ANQ.
1979
Mise en service de la centrale LG-2. Le droit de vote est accordé aux détenus.
Adoption de la Loi sur les ententes inter-municipales.
Adoption de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme.
Adoption de la Loi sur la fiscalité municipale.

1979 (22 mai) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 282

Parti progressiste-conservateur 136 députés
Parti libéral 114 députés
Nouveau Parti démocratique 26 députés
Parti du crédit social6 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti libéral 67 députés
Parti du crédit social6 députés
Parti progressiste-conservateur 2 députés




Le Parti progressiste conservateur du Canada est dirigé par Joe Clark qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement minoritaire.Le parti libéral est dirigé par Pierre Elliott Trudeau.

(13 ctobre 1979) Le club de hockey des Canadiens de Montréal l'emporte 3 à 1 contre les Nordiques de Québec lors du premier match de la saison au Forum de Montréal.

(13 décembre 1979) La Cour suprême du Canada invalide 7 articles de la Charte de la langue française (Loi 101) dont ceux qui faisaient du français la seule langue des tribunaux et de l'Assemblée nationale.
1980
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscriptions passe de 108 à 122.
Fondation de l'Opéra de Montréal.
Ouverture des bureaux de la délégation générale du Québec à Mexico.
Adoption de la Loi sur la démocratie municipale.

1980 (18 février 1980) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 282

Parti libéral 147 députés
Parti progressiste-conservateur103 députés
Nouveau Parti démocratique 32 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti libéral 74 députés
Parti progressiste-conservateur1 député




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Pierre Elliott Trudeau qui redevient premier ministre à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1980 (20 mai 1980) Référendum sur la souveraineté du Québec ; la question posée aux Québécois est la suivante :

«Le gouvernement du Québec a fait connaître sa proposition d'en arriver, avec le reste du Canada, à une nouvelle entente fondée sur le principe de l'égalité des peuples ;

cette entente permettrait au Québec d'acquérir le pouvoir exclusif de faire ses lois, de percevoir ses impôts et d'établir ses relations extérieures - ce qui est la souveraineté - et en même temps de maintenir avec le Canada une association économique comportant l'utilisation de la même monnaie ;

tout changement de statut politique résultant de ces négociations sera soumis à la population par référendum ;

en conséquence, accordez-vous au gouvernement du Québec le mandat de négocier l'entente proposée entre le Québec et le Canada ?»

  • Résultats -


Électeurs inscrits4 367 134
Votes déposés3 738 854 (85,60 % des électeurs inscrits)
Votes rejetés 65 012 (1,74 % des votes déposés)
Votes valides3 673 842




Réponse

Non2 187 991 (59,56 % des votes valides)
Oui1 485 851(40,44 % des votes valides)
Majorité en faveur du non 702 140(19,11 % des votes valides)




(3 décembre 1980) Tempête de neige et de verglas sur le parc de La Vérendrye jusqu'à l'est du Québec.

1981
Adoption de la Loi constitutionnelle de 1981 par le Parlement fédéral et les parlements de toutes les provinces sauf celle de Québec. Voir Canada (histoire).

1981 (13 avril 1981) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 122

Électeurs inscrits : 4 409 276
Votes déposés : 3 638 620 (82,5 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 38 523 (0,9 % des électeurs inscrits)
Parti québécois80 députés
 1 773 237 votes (40,2 % des électeurs inscrits)
Parti libéral42 députés
 1 658 753 votes (37,6 % des électeurs inscrits)
Union nationaleaucun député
 144 070 votes (3,3 % des électeurs inscrits)
Autresaucun député
 20 760 votes (5,2 % des électeurs inscrits)




Le Parti québécois est dirigé par René Lévesque qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1982
Le Parlement canadien et le Parlement britannique adoptent l'Acte constitutionnel de 1982 en vertu du quel le Canada devient totalement indépendant du Parlement britannique dans la conduite de ses affaires.
L'Assemblée nationale fixe les conditions de travail des employés syndiqués des secteurs publics et para-publics du Québec.
Création du ministère du Commerce extérieur par le Gouvernement du Québec.
(29-30 avril 1982) Tempête de verglas (20 mm) sur la région de la Côte-Nord et sur l'île d'Aticosti.
(Septembre 1982) La Cour suprême du Canada déclar que le rapatriement de la Constitution canadienne par le Gouvernement du Canada serait légal mais inconventionnel), c'est-à-dire «faisable, mais qui ne se fait pas entre personnes polies» «doable but not done in polite company».
(3 novembre 1982) Échec de la conférence fédérale provinciale ; Pierre Trudeau avise le gouvernement qu'il est prêt à accepter une formule d'égalisation (equalisation) en échange d'une entente sur la constitution.
(4 novembre 1982) Pierre Trudeau énonce l'idée de procéder par un référendum national pour mettre fin à l'impasse. La réunion cesse et seul René Lévesque s'entend avec Trudeau ; la charte des droits sera rapatriée et le Québec pourra utiliser la phrase «Nonobstant la Charte des droits et libertés..etc.etc.» au préambule de ses lois qui autrement pourraient être invalidées.
(5 novembre 1982) Lévesque, qui arrive une heure en retard pour le déjeuner commun, est informé du fait que lee fédéral et les autres provinces se sont entendus sur une constitution et sur son rapatriement sans l'accord de Québec. Dépité, Lévesque rentre à Québec où il ordonne que le drapeau du Québec soit descendu à mi-mat.
La reine signe la Loi britannique qui remet la destin.e de la Constitution du Canada entre les mains des Canadiens.

1983
(2 février 1983) Tempête de verglas sur le sud du Québec. L'Assemblée nationale fixe les conditions de travail des employés syndiqués des secteurs publics et para-publics du Québec.
(16 novembre 1983) Tempête de neige et de verglas sur le sud du Québec.
(12-14 décembre 1983) Tempête de verglas (30 à 50 mm) sur les Basses Laurentides et le sud du Québec.

1984
Visite du pape Jean-Paul II au Québec.
(8 mai 1984) Tragédie mortelle ; le caporal Denis Lortie de l'armée canadienne, armé d'une arme à feu automatique, fait irruption dans le salon bleu de l'Assemblée nationale et tire des raffales ; bilan : 3 morts, Camille Lepage, Georges Boyer et Roger Lefrançois, et 13 blessés, qui s'affairaient à leur travail , le drame est filmé par les caméras qui était déjà en opération en attendant des députés qui venaient siéger en commission parlementaire sur la réforme électorale ; Lortie voulait tuer les ministres, mais il est arrivé trop tôt pour en voir un seul ; il aura fallu 5 heures pour que Lortie soit désarmé.
(26 juillet 1984) La Cour suprême du Canada déclare inconstitutionnelle la «clause Québec» qui réservait l'école anglaise aux seuls enfants dont les parents avaient fréquenté l'école anglaise au Québec ; désormais, les parents ayant fait leur primaire dans une école anglaise dans n'importe quelle province canadienne pourront envoyer leurs enfants dans une école anglaise au Québec.
(Été 1984) Tenue du premier Festival de jazz de Montréal.
(1er septembre 1984) Une bombe explose à la gare Centrale de Montréal et tue 3 touristes français et blesse 47 autres personnes ; un citoyen américain, Thomas Brigham est reconnu coupable de cett attentat.

1984
(4 septembre 1984) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 282

Parti progressiste-conservateur 211 députés
Parti libéral 40 députés
Nouveau Parti démocratique 30 députés
Indépendant1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti progressiste-conservateur 58 députés
Parti libéral 17 députés




Le Parti progressiste-conservateur du Canada est dirigé par Brian Mulroney qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1985
Remaniement de la carte électorale de la province.
(13 février 1985) Le caporal Denis Lortie est reconnu coupable du meurtre prémédité de 3 personnes lors de la fusillade survenue à l'Assemblée nationale le 8 mai 1984.et il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux. La Cour d'appel ayant déterminé que le juge avait erré dans son adresse aux jurés ordonne la tenue d'un nouveau procès.
En 1986, Lortie reconnaît sa culpabilité à l'accusation des meurtres non prémédités et il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux.
En 1995, Lortie est libéré sous conditions.
Le 24 mai 2007, la Commission des libérations conditionnelles retire les conditions imposées à Lortie.
(20 juin 1985) Démission du premier ministre et chef du Parti québécois, René Lévesque, qui est remplacé par Pierre-Marc Johnson.
(23 juin 1985) Un avion Boeing 747 de la Compagnie Air India parti de Montréal en direction de Londres (Angleterre) explose au dessus des côtes d'Ireland ; les 329 personnes à bord sont tuées.
(2 décembre 1985) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 122

Électeurs inscrits : 4 576 600
Votes déposés : 3 464 232 (75,7 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 52 625 (1,1 % des électeurs inscrits)
Parti libéral99 députés
 1 910 307 votes (41,7 % des électeurs inscrits)
Parti québécois23 députés
 1 320 008 votes (28,8 % des électeurs inscrits)
Autresaucun député
 179 642 (4,0 % des électeurs inscrits)




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Robert Bourassa qui redevient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1986
L'Assemblée nationale fixe les conditions de travail des employés syndiqués des secteurs publics et para-publics du Québec.
(7 septembre 1986) Inauguration du réseau de télévision Quatre Saisons propriété de la famille Pouliot.
(24 décembre 1986) Tempête de verglas (30 mm) sur la région de l' Outaouais et sur le sud du Québec.

1987
(3 juin 1987) Signature de l'entente du lac Meech par le premier ministre du Canada, Brian Mulroney et les premiers ministres des dix provinces canadiennes ; pour entrer en vigueur, cet accord doit être approuvé par les législatures de toutes les provinces avant le 23 juin 1990.
(14 juillet 1987) Quatre orages successifs laissent 100 mm d'eau en deux heures ; les égouts débordent et plus de 40 000 habitations sont inondées ; le boulevard Décarie est rempli d'eau ; les automobiles sont y immobilisées dans plusieurs centimètres d'eau et les pompiers doivent utiliser leurs échelles pour évacuer les automobilistes en détresse.

1988
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscriptions passe de 122 à 125.

1988
(21 novembre 1988) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 295

Parti progressiste-conservateur 169 députés
Parti libéral 82 députés
Nouveau Parti démocratique 43 députés
Vacant1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti progressiste-conservateur63 députés
Parti libéral12 députés




Le Parti progressiste-conservateur du Canada est dirigé par Brian Mulroney qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1988
Adoption de la Loi modifiant la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme, la Loi des cités et villes et le Code municipal du Québec.
(25 novembre 1988) Catastrophe naturelle ; tremblement de terre dans la région du Saguenay (magnitude 5,9 à l'échelle de Richter) ; ressenti dans un rayon de 1 000 km de l'épicentre ; dégâts mineurs à Jonquière, Chicoutimi, La Baie, Québec et Montréal.
(15 décembre 1988) La Cour suprême du Canada conclut que l'interdiction de toute autre langue que le français dans l'affichage public et la publicité commerciale va à l'encontre de la liberté d'expression.
(22 décembre 1988) Le Gouvernement libéral de Robert Bourassa fait appel à la clause dérogatoire inscrite dans la Constitution de 1982 et promulgue la Loi 178 qui maintient l'usage exclusif du français dans l'affichage extérieur.

1989
Le droit de vote est accordé aux Québécois résidant temporairement à l'extérieur de la province.

1989
(12 mars 1989) 60 000 personnes envahissent les rues de Montréal et marchent derrière le chef de l'opposition officielle, Jacques Parizeau et quelques leaders syndicaux. Elles réclament le maintien intégral de la Loi 101 qu'elles jugent amoindrie par des compromis consentis par le gouvernement libéral en vertu du projet de loi 178.
(25 septembre 1989) Élection générales au Québec :

Circonscriptions électorales : 125

Électeurs inscrits : 4 670 690
Votes déposés : 3 501 068 (74,95 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 92 159 (2,63 % des votes déposés)
Votes valides : 3 408 909
Parti libéral92 députés
 1 702 808 votes (49,95 % des votes valides)
Parti québécois29 députés
 1 369 067 votes (40,16 % des votes valides)
Equality Party4 députés
 125 726 votes (3,69 % des votes valides)
Autresaucun député
 179 642 (4,0 % des votes valides)




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Robert Bourassa qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1989
(25 décembre 1989) Catastrophe naturelle ; tremblement de terre (magnitude 6,3 à l'échelle de Richter) dans la péninsule de Ungava (entre la baie d'Ungava et la baie d'Hudson) ; premier tremblement de terre dans l'est de l'Amérique du Nord à produire des failles dconfirmées de surface.

1990
La province compte 1 645 municipalités.
Outré par l'échec de l'entente du lac Meech, Lucien Bouchard, démissionne comme ministre de l'Environnement et lieutenant du Parti conservayteur au Québec et joint un groupe de députés fédéraux pour former le Parti du Bloc québécois-BQ dont il est élu chef ; dans une violente lettre de démission, Bouchard accuse Mulroney de faire alliance avec ceux qui souhaite que Québec continue à être humilié.
Travaux de la Commission Bélanger-Campeau ou Commission sur l'avenir politique et constitutionnel du Québec co-présidée par Michel Bélanger et Jean Campeau.
(23 juin 1990) Les parlements des provinces du Manitoba et de Terre-Neuve sont incapables d'approuver l'accord du lac Meech qui devient alors caduc.
Crises
Voir Québec (province). Crises. Crise d'Oka.
(11 septembre 1990) Des malfaiteurs font une razzia dans la basilique de Québec et s'emparent de 7 peintures, mais ne peuvent voler la peinture peinte par David, le grand peintre du Premier Empire napoléonien et représentant saint Jérôme puisque cette peinture est alors chez les Ursulines.

1991
Tenue des États généraux du monde rural.
Adoption de la réforme proposée par Claude Ryan, ministre des Affaires municipales.
(8 juillet 1991) Prohibée jusque là, l'ouverture des magasins des grandes chaînes d'alimentation les dimanche devient légale.

1992
(28 août) Entente de Charlottetown. Projet d'amendement à la constitution du Canada convenu entre le premier ministre du Canada, tous les premiers ministres provinciaux, les autorités des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon et les représentants des premières nations ; comporte des dispositions sur les sujets suivants :

I Unité et diversité

a) Les citoyens et les collectivités (la clause Canada, les peuples autochtones et la charte canadienne des droits et libertés, et les communautés linguistiques du Nouveau-Brunswick),

b) L'union sociale et économique du Canada (l'union sociale et économique, les inégalités économiques, la péréquation et le développement régional, et le marché commun).

II Les institutions

a) Le Sénat (sénat élu, sénat égal, représentation des peuples autochtones au Sénat, les rapports avec la Chambre des communes-Cdesc, catégories de mesures législatives, adoption de mesures législatives, les projets de loi traitant des recettes et des dépenses, la double majorité, la ratification des nominations, l'admissibilité au cabinet),

b) La Cour suprême (inscription dans la constitution, la composition, les nominations, le rôle des Autochtones),

c) La Chambre des communes-Cdesc (la composition de la Chambre des communes, la représentation des Autochtones),

d) Les conférences des premiers ministres (inscription dans la constitution),

e) La Banque du Canada (sans modification).

III Les rôles et responsabilités

a) Le pouvoir fédéral de dépenser,

b) La protection des ententes intergouvernementales,

c) L'immigration,

d) La formation et le perfectionnement de la main-d'oeuvre,

e) La culture,

f) Les forêts,

g) Les mines,

h) Le tourisme,

i) Le logement,

j) Les loisirs

k) Les affaires municipales et urbaines,

l) Le développement régional,

m) Les télécommunications,

n) Le pouvoir fédéral de désaveu et de réserve,

o) Le pouvoir déclaratoire fédéral.

IV Les premières nations

a) droit inhérent à l'autonomie gouvernementale (le droit inhérent à l'autonomie gouvernementale, le report de la justiciabilité, les questions relatives à la charte, les terres),

b) méthode d'exercice du droit (l'engagement de négocier, le processus de négociation, la transition juridique et la compatibilité des lois, et les traités),

c) questions liées à l'exercice du droit (l'égalité d'accès aux droits ancestraux et aux droits issus de traités, le financement, les programmes d'action positive, l'égalité des sexes, le processus constitutionnel autochtone futur, les Métis de l'Alberta, l'accord relatif à la nation métisse),

V La formule de modification

Les changements aux institutions nationales, création de nouvelles provinces, compensation dans les cas des modifications transférant des compétences, et consentement des autochtones.

1991
(29 août) Une tornade d'une rare puissance frappe le village de Maskinongé et la municipalité de Notre-Dame-de-Pierreville ; 60 % des maisons de ces localités sont endommagées.
1992
(26 octobre) Référendum sur l'entente de Charlottetown.

La question posée aux Canadiens est la suivante :

Acceptez-vous que la Constitution du Canada soit renouvelée sur la base de l'entente intervenue le 22 août 1992?.

L'entente intervenue le 22 août 1992 est celle qui a été signée par les premiers ministres des provinces et le premier ministre du Canada à Charlottetown à la suite de négociations qui avaient suivi l'échec de l'entente du lac Meech.

  • Résultats au Québec


Électeurs inscrits4 872 965
Votes déposés4 033 021 (82,76 % des électeurs inscrits)
Votes rejetés87 832 (2,18 % des votes déposés)
Votes valides3 945 189
Non2 236 114 (56,68 % des votes valides)
Oui1 709 075 (43,32 % des votes valides)
Majorité pour le non 527 039 (13,36 % des votes valides)




  • Résultats au Canada


54 % des électeurs canadiens votent non, alors que 45 % votent oui ; le vote est affirmatif dans les provinces de l'Île-du-Prince-Edward, du Nouveau-Brunswick, de l'Ontario et de Terre-Neuve, alors qu'il est négatif dans les provinces de Alberta, de Colombie britannique, du Manitoba, de Nouvelle-Écosse, de Québec et de Saskatchewan.

1992
(18 décembre) Une loi de l'Assemblée nationale permet l'ouverture des magasins le dimanche 12 mois par année.

1993
L'Assemblée nationale fixe les conditions de travail des employés syndiqués des secteurs publics et para-publics du Québec.
(9 juin) Adoption de la loi 86 qui remplace la loi 178 de 1988 et permet l'utilisation d'une autre langue que le français dans l'affichage public et la publicité commerciale à la condition que le français soit nettement prédominant.

1993
(25 octobre 1993) Un hélicoptère de la Sûreté du Québec s'écrase après avoir heurté un câble du téléphérique près des chutes Montmorency à Québec : bilan quatre morts : les agents de la Sûreté municipale de Québec, Yvan Filteau, 46 ans, et Paule Simard, 33 ans, l'agent de la Sûreté du Québec, Gaston Paradis, 44 ans et le pilote de l'hélicoptère Georges Doneys, 58 ans.
(25 octobre) Élections générales au Canada :

  • Résultats


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 295

Parti libéral 177 députés
Parti du bloc québécois 54 députés
Reform Party 52 députés
Nouveau Parti démocratique 9 députés
Parti progressiste-conservateur 2 députés
Indépendant 1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti du bloc québécois:54 députés
Parti libéral:19 députés
Parti progressiste-conservateur:1 député
Indépendant:1 député




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Jean Chrétien qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1994
Inauguration du Réseau d'information continue (RDI) francophone par la Société CBC/Radio-Canada.
(11 janvier) Démission du premier ministre et chef du Parti libéral du Québec, Robert Bourassa, qui est remplacé par Daniel Johnson (fils).

1994
(12 septembre) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 125

Électeurs inscrits : 4 893 465
Votes déposés : 3 992 028 (81,58 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 78 239 (1,96 % des votes déposés)
Votes valides : 3 913 789
Parti libéral47 députés
 1 737 698 votes (44,40 % des votes valides)
Parti québécois77 députés
 1 751 442 votes (44,75 % des votes valides)
Action démocratique
du Québec1 député
 252 721 votes (6,46 % des votes valides)
Autresaucun député
 179 642 (4,0 % des votes valides)




Le Parti québécois est dirigé par Jacques Parizeau qui devient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1994
(30 octobre) Formation du groupe Radio-Média par Télémédia et Radio-Mutuel ; la nouvelle entreprise ferme 5 stations de radio dans la province, dont CJMS à Montréal.
(6 décembre) Le premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, dépose un projet de loi à l'Assemblée nationale sur l'avenir du Québec ; il trace les grandes lignes du pays après un OUI au référendum.

1995
La province compte 1602 municipalités.
(12 juin) Signature d'une entente entre le Parti québécois-PQ, le Bloc québécois-BQ et le Parti de l'action démocratique du Québec-ADQ sur un projet commun de souveraineté pour le Québec.
(7 septembre) Dépôt du projet de loi sur la souveraineté du Québec par Jacques Parizeau.
(7 octobre) Jacques Parizeau cède le devant de la scène à Lucien Bouchard qu'il désigne comme négociateur en chef advenant la victoire du OUI au référendum.
(27 octobre) Des dizaine de milliers de Canadiens déferlent sur Montréal afin de convaincre les Québécois de rester dans la Confédération canadienne.

1995
(30 octobre) Référendum sur la souveraineté du Québec. La question posée aux Québécois est la suivante :

Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau Partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l'avenir du Québec et de l'entente signée le 12 juin 1995 ?

L'entente du 12 juin est celle qui était intervenue entre Lucien Bouchard, chef du Bloc québécois, Mario Dumont, chef du parti de L'Action démocratique du Québec et Jacques Parizeau, chef du Parti québécois et premier ministre du Québec.

  • Résultats -


Électeurs inscrits5 086 980
Votes déposés4 668 980 (93,48 % des électeurs inscrits)
Votes rejetés 86 338(01,82 % des votes déposés)
Votes valides4 582 642




Réponse

Non 2 360 714 (50,56 % des votes valides)
Oui 2 308 266 (49,44 % des votes valides)
Majorité pour le non 52 448 (01,12 % des votes valides)




Vu le résultat du référendum, le premier ministre, Jacques Parizeau, démissionne de ses postes de député, de président du Parti québécois et de premier ministre.

1996
Adoption de la Loi instituant le régime d'assurance médicaments.
(19 et 20 juillet) Tragédie mortelle ; catastrophe naturelle ; bilan : 10 morts ; une violente tempête (jusqu'à 155 mm d'une pluie diluvienne) balaie la région de la Haute-Mauricie, la région du Saguenay, de Chicoutimi à Tadoussac, et la région de la Basse-Côte-Nord, de Baie-Saint-Paul à Port-Cartier, causant des inondations et des glissements de terrains et forçant l'évacuation de 8 000 à 10 000 sinistrés. Deux enfants (Andréa et Mathieu Paquet-Garceau, respectivement agés de 10 et 8 ans) sont emportés par les eaux à La Baie, une femme (Murielle Paquet, 48 ans, de Pointe-aux-Anglais) périt dans les eaux en essayant de traverser une crevasse à Petit-Calumet ; trois amateurs de voile (Denis Samson et Hélène Racine de Saint-Romuald et Guy Bégin de Breakeyville) disparaissent avec leur embarcation à l'embouchure du Saguenay ; quatre occupants de deux automobiles (Éloi Méthot, son épouse Carole Gagnon et sa fille Johannie de Sept-Îles, et Tony de Champlain de Saint-Rémi-de-Napierville) périssent à Baie-Trinité ; des centaines de maisons sont inondées et emportées à Chicoutimi, Jonquière, La Baie et Laterrière ; cinq des six ponts sont fermés à Jonquière où une résidence pour personnes agées glisse dans la rivière aux Sables et l'usine de filtration de la cartonnerie Cascades disparaît forçant la fermeture de la cartonnerie ; 6 000 des 7 000 résidents du quartier Saint-Philippe doivent être évacués ; une digue, érigée au lac des Ha! Ha! et appartenant à la Stone-Consolidated, cède, et les eaux du lac grossissent soudainement les rivières à Mars et des Ha! Ha! emportant tout sur leur passage dont une caisse populaire, une succursale de la Banque Nationale, une pharmacie, une salle de quilles, un garage et au moins 200 maisons à La Baie ; les trois secteurs de La Baie sont coupés les uns des autres à cause de la fermeture des ponts jugés partiellement détruits ou jugés dangereux ; 14 000 personnes ne peuvent quitter leur quartier ni par la route ni par bateau ; les glissements de terrains rendent la route 138 impraticable en plusieurs endroits entre Baie-Saint-Paul et Port-Cartier ; les dommages dépassent le milliard $.
(31 août) Tragédie mortelle ; incendie d'un foyer pour personnes agées, la Villa Sainte-Geneviève, 5002, boulevard Saint-Charles à Sainte-Geneviève ; bilan : 7 morts (Juliette Beaulieu-Saulnier, 79 ans, épouse de Lucien Saulnier, Lynsie Gouw, 85 ans, Lyse Longpré, 82 ans, Helen Hague, 90 ans, et Kathleen Whyte, 83 ans, et 2 hommes, Marcel Cardinal, 74 ans, et Thomas Cox, 76 ans) parmi les pensionnaires.
1997
L'Assemblée nationale fixe les conditions de travail des employés syndiqués des secteurs publics et para-publics du Québec.
Création par le Gouvernement du Québec d'un système subventionné de garde d'enfants à prix abordable afin de permettre une plus grande participation des femmes au marché du travail et à favoriser le développement de tous les enfants, qu'ils soient de milieux favorisés ou de milieux défavorisé.
Québecor devient propriétaire de Télévision Quatre-Saisons. Radio-Québec devient Télé-Québec.
(4-6 janvier 1997) Tempête de verglas (20 à 40 mm) sur les régions des Laurentides et de Lanaudière et sur Trois-Rivières.

1997
(2 juin) Élections générales au Canada:

  • Résultats -


Participation : 67 % des électeurs inscrits.

Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 301

Parti libéral:155 députés
Reform Party58 députés
Parti du bloc québécois:44 députés
Nouveau parti démocratique:21 députés
Parti progressiste conservateur:20 députés
Indépendant1 député




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 75

Parti du bloc québécois:44 députés
Parti libéral:26 députés
Parti progressiste-conservateur:5 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Jean Chrétien qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.
1997
(11 octobre) Tragédie mortelle ; accident de la route ; collision d'une automobile Hyunday Accent avec une automobile Chevrolet Beretta qui effectuait un dépassement illégal sur la route Laurentienne, à quelques kilomètres au sud du village de Stoneham ; bilan : 3 morts, Claude Moreau, 52 ans, de Montréal, conducteur de la Hyunday, Jacques Dubé, 42 ans, de Montréal, passager de la Hyunday, et Mario Huot, 26 ans, de Vanier, conducteur de la Chevrolet.
(Décembre) Tempête de verglas (30 à 35 mm) de verglas sur le Labrador et sur la région du Saguenay.

1998
(5 janvier) Tempête de verglas (pluie verglaçante) sur le Québec. Voir Québec (province). Crises. Tempêtes de verglas.(18 mai, 7 h 35) Tragédie mortelle ; accident aérien ; un avion Swearingen SA-226TC Metro II de la Compagnie Propair qui venait de quitter l'aéroport de Dorval, prend feu et est forcé d'atterrir d'urgence à celui de Mirabel ; il s'écrase à l'atterrissage ; bilan : 11 morts ; toutes les victimes, à l'exception du pilote et du co-pilote étaient des ingénieurs à l'emploi de la Compagnie Général Électrique-Hydro de Lachine.
(2 octobre) Tragédie mortelle ; accident aérien ; bilan : 6 morts ; un hélicoptère Labrador des Forces armées canadiennes s'écrase dans la forêt à Marsoui ; il venait d'effectuer une mission d'évacuation médicale à Sept-Îles.

1998
Décision de la Cour suprême du Canada dans le Renvoi relatif à la Sécession du Québec ; La Cour dit que le gouvernement du Québec qui voudrait la séparation du Québec devrait compter sur une majorité claire au sens qualitatif.
1er juillet 1998, La Commission scolaire de Montréal-CSM remplace la Commission des Écoles catholiques de Montréal -CÉCM la prosédente de la Commission est Diane De Courcy


(30 novembre) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 124

Électeurs inscrits : 5 208 533
Votes déposés : 4 089 012 (78,51 % des électeurs inscrits)
Votes annulés : 47 541 (1,16 % des électeurs inscrits)
Parti libéral46 députés
 1 766 680 votes (43,22 % des votes valides)
Parti québécois77 députés
 1 746 008 votes (42,70 % des votes valides)
Action démocratique
du Québec1 député
 475 958 votes (11,78 % des votes valides)
Autresaucun député
 73 085 (1,443 % des votes valides)




L'élection dans la circonscription de Masson est reportée au 14 décembre, vu le décès de l'un des candidats.
Le Parti québécois est dirigé par Lucien Bouchard qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

(7 décembre, après 11 h 09) Tragédie mortelle ; accident aérien ; un avion Britten-Norman Islander de la Compagnie Air Satellite s'abîme dans le Saint-Laurent quelques minutes après son décolage de l'aéroport de Baie-Comeau, à Pointe-Lebel ; bilan: 7 morts et 3 blessés.

1999
L'Assemblée nationale adopte une loi spéciale qui fixe les conditions de travail des employés syndiqués des secteurs publics et para-publics du Québec.
(1er janvier 1999) Tragédie mortelle à Kangiqsualujjuaq ; une avalanche de neige provenant de la colline déferle sur l'école Satuumavik de la Commission scolaire Kativik au cours du réveillon du jour de l'an : bilan : 9 morts et 25 blessés.
(Juillet 1999) L'Assemblée nationale adopte une loi spéciale qui met fin à une grève illégale d'une semaine des infirmières ; le gouvernement est dirigé par Lucien Bouchard. Jean Charest et les députés du Parti libéral du Québec votent contre cette loi.
(20 août 1999) La Compagnie Eaton annonce la fermeture de ses 9 magasins et la mise à pied de 2 000 de ses employés.

2017

(1er juin 2017) Le premier ministre Philippe Couillard indique qu'il souhaite rouvrir les discussions sur la Constitution du Canada et qu'il va parcourir le Canada dans l'espoir de convaincre le reste du Canada que le caractère distinct du Québec soit formellement reconnu Par sa démarche, Monsieur Couillard espère créer les conditions favorables qui pourraient mener à une réouverture du dossier constitutionnel afin que Québec puisse finalement approuver la constitution de 1982. Le premier ministre Justin Trudeau, le fils de Pierre Elliott Trudeau maintenant premier ministre du Canada,déclare qu'il ne rouvrira pas des discussions sur la constitution À CBC, Justin Trudeau a déclaré à un journaliste de Radio-Canada «You know my opinion on the constitution, You don't reopen the Constitution». (The Gazette, 2 juin 2017, page A9)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)