Perrot (Nicolas)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Explorateur, interprète, trafiquant de fourrures et mémorialiste né vers 1644 à Darcey (Côte-d'Or, Bourgogne, France).

Serait arrivé en Nouvelle-France en 1660.
S'établit dans la seigneurie de Bécancour (95).
Père de la lignée Perrault/Raclos d'Amérique.
Épouse Madeleine Raclos dans la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine (29) en 1671 ; de cette union sont issus François Perrault (marié à Marie-Louise Massé), Nicolas Perrault (marié à Marguerite Bourbeau), Marie-Clémence Perrault (mariée à François Delpêche), Michel Perrault (marié à Jeanne Beaudry), Marie-Françoise Perrault (mariée à François Dufault), Marie-Anne Perrault (mariée à François Bigot), Pierre Perrault (marié à Marie Champoux), Claude Perrault (marié à Marie Goulet) et Jean (marié à Marie Quintin).
En 1677, il obtient une concession du seigneur Charles-Pierre Legardeur de Villiers sur la rivière Saint-Michel dans la seigneurie de Bécancour.
En 1685, il est nommé commandant en chef de la baie des Puants et des pays voisins.
En 1688, il achète de Jean Lechasseur, la seigneurie de Rivière-du-Loup-en-Haut (21) qu'il remettra à son ancien propriétaire quelques années plus tard, n'ayant pas pu en effectuer les paiements.
En 1689, il construit le fort Saint-Nicolas à l'embouchure de la rivière Wisconsin et, au nom du roi Louis XIV , il prend possession «de la baie des Puants, lac et rivières des Outaganis et Maskoutins, rivière de Ouiskouche et celle de Mississipi, pays des Nadoesioux, Rivière-Sainte-Croix et Saint-Pierre et autres lieux plus éloignés».
En 1701, lors de la Grande Paix de Montréal, il sert d'interprète aux nations amérindiennes de l'Ouest.
Décès en 1717 dans la seigneurie de Bécancour (95).
En 1729, il avait 62 descendants.

  • Publications - Liste partielle


Mémoire sur les moeurs, coustumes et relligion des Sauvages de l'Amérique septentrionnale (édité à Paris en 1864 par le Jésuite Tailhan. Librairie A Franck ; fac-similé de l'édition de 1864 édité en 1968 à New York par The Johnson Reprint Corporation ; fac-similé de l'édition de 1864 édité en 1973 à Montréal aux Éditions Élysée ; édité à Montréal par Comeau et Nadeau et à Paris par Agone).

  • Distinctions -


Le nom de la rue Nicolas-Perrot de Montréal honore sa mémoire.

  • Crédits :


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Les rues de Montréal - Répertoire historique (Ville de Montréal, éditions du Méridien, 1995)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)