Outlaws Motorcycle Club (organisation criminelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1978 (Février) Les Rockers de Montréal deviennent le chapitre de Montréal du Outlaws Motorcycle Club. (15 février) Yves «Apache» Trudeau abat Robert Côté, un membre du Outlaws Motorcycle Club, à la brasserie Joey, à l'angle des rues Saint-Hubert et de Castelneau à Montréal ; c'est le début de la guerre entre les Outlaws et les Hells-Angels au Québec. (21 mars) Une bombe placée sous l'automobile de Gilles Cadorette, chef du Outlaws Motorcycle Club de Montréal, explose en face d'un bar de la rue Bordeaux à Montréal ; Cadorette est tué sur le coup. (26 avril) Athanase «Tom Thumb» Markopoulos, un membre du Outlaws Motorcycle Club, est assassiné par 2 tueurs. (26 mai) Jean Gonthier, une relation du Outlaws Motorcycle Club, est battu à mort par Paul Ringuette, une relation des Hells-Angels ; ils étaient tous deux détenus au pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul (Laval). (12 octobre) Les membres des Hells-Angels, Georges Mousseau et Jean Brochu, de même que Guy «Gator» Davies, un membre des Wild Ones de Hamilton, sont assassinés au café Tourbillon, rue Beaubien, à Montréal, par des tueurs américains à la solde du Outlaws Motorcycle Club. Les membres Hells-Angels Louis «Ti-Oui» Lapierre et Bruno Coulombe sont blessés au cours du même événement. (10 novembre) Yves «Apache» Trudeau abat Brian Powers, ancien président du Outlaws Motorcycle Club, au domicile de ce dernier dans l'Ouest de Montréal. (25 novembre) La police de Montréal abat Jean-Marc Patenaude, un membre du Outlaws Motorcycle Club, garde du corp de «Ziggy» Wiseman, le roi des salons de massage. (8 décembre) À Greenfield-Park, Yves «Apache» Trudeau abat le motard William Weichold qu'il méprend pour un Outlaw.
1979 (29 mars) À Longueuil, Yves «Apache» Trudeau fait sauter la voiture de Roland Dutemple, un indicateur du Outlaws Motorcycle Club. (3 avril) Yves «Apache» Trudeau abat Robert Labelle, importateur de vêtements, trafiquant de drogues et ancien président des Huns intégrés au gang des Outlaws, au domicile de ce dernier à Fabreville (Laval).
1979 (9 mai) Avec Yves «Le Boss» Buteau et Jean-Pierre «Matt le Crosseur» Mathieu, Yves «Apache» Trudeau assassine Donald McLean, membre du Outlaws Motorcycle Club, et sa petite amie, Carmen Piché; une bombe explose lorsque McLean fait démarrer sa moto.
1984 (22 mars) Bernard Savoie, un membre du Outlaws Motorcycle Club, est assassiné par l'explosion d'une bombe posée sous son automobile. (Avril) Robert Savoie, un membre du Outlaws Motorcycle Club, est assassiné par projectiles d'arme à feu. (21 mai) Daniel Savoie, président du Outlaws Motorcycle Club, et John Galipeau, un membre de ce gang, sont assassinés près de Saint-Norbert par deux membres des Hells-Angels.
1985 Construction d'un bunker à Danville par le gang des Outlaws.
1989 (15 septembre) Bombardement du repaire fortifié du Outlaws Motorcycle Club à Danville.
1990 (Avril) La ville de Danville détruit le bunker du Outlaws Motorcycle Club qu'elle a acheté. (Septembre) Claude Meunier, le leader du Outlaws Motorcycle Club, est assassiné par projectiles d'arme à feu tirées d'une automobile en marche dans le quartier Côte-Saint-Paul de Montréal ; la police trouve l'arme du crime dans un égoût pluvial à proximité de l'endroit du (Octobre) Tony Mentore, un ami de Claude Meunier, leader du Outlaws Motorcycle Club assassiné le mois précédent, est assassiné à son tour en face du commerce familial d'équipement de cuisine, dans le quartier Park Extension de Montréal.
1991 (20 février) Darquis Leblanc, un ancien membre du Outlaws Motorcycle Club devenu associé des Hells-Angels, est assassiné en même temps que son bras droit et beau-frère, Yvan Martel ; leurs cadavres sont découverts dans une ruelle près du boulevard Taschereau à Longueuil.
1992 (26 mars) Fondation des Rockers de Montréal, un club-école des Hells-Angels parrainé par Maurice «Mom» Boucher (distinguer ces Rockers de ceux qui étaient devenus les Outlaws en 1978).
1997 (29 janvier) Les Hells-Angels, les Outlaws et les Bandidos conviennent d'un traité de paix international pour mettre fin à la guerre qui sévit entre les trois grandes organisations criminelles internationales. Une quarantaine de policiers de l'escouade Carcajou font une descentes au repère des Rock-Machine à Beauport, mais ne trouvent rien qui vaille.
2000 (Juin) Le gang des Rock-Machine s'implante en Ontario et recrute d'anciens membres du Outlaws Motorcycle Club.
2001 (27 juillet) Harry «Taco» Bowman, devenu leader mondial du Outlaws Motorcycle Club au cours des années 1980 et détenant depuis lors un pouvoir absolu en vertu duquel il aurait ordonné l'exécution de membres de gangs rivaux, appréhendé en août 1997, est condamné aux États-Unis à 2 peines d'emprisonnement à perpétuité et à 83 ans de prison pour une série de crimes (meurtres, trafic de stupéfiants et attentats à la bombe).
2008 (28 mai) Les Outlaws Roy Haynes Jr, 34 ans, (alias Capone, The Boss, et Fat Boy), chef présumé des Outlaws opérant dans le Centre-ville et dans les quartiers Pointe-Saint-Charles, Verdun et Saint-Henri de Montréal, Mlle Kaila Squires (Mocha), Jason Fraser, Marvin Corbin (alias Joe Black) Randall Riley (alias Breezee) et Keiths Samuels (alias Dreads) sont arrêtés à la suite de l'Opération Satellites entreprise 2 ans auparavant ; le gang écoulait de 1 à 2 kg de cocaïne et de crack par mois ; en plus des accusations de trafic de drogues et de gangsterisme, Haynes est accusé de proxénétisme ; il se serait servi des revenus tirés du travail de ses prostituées pour acheter de la drogue.
2015 (19 mai) La Presse indique que le gang des Outlaws compte plus de 1 700 membres répartis dans 176 chapitres aux États-Unis surtout dans la région des Grands Lacs. (La Presse, 19 mai 2015, page A16)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)