Mulcair (Thomas J. dit Tom)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1954 (24 octobre 1954) à Ottawa.

Son père, Harry Donnely Mulcair, était un Canadien Irlandais et sa mère, Jeanne Hurtubise, était une Canadienne française. Par sa mère, il est un arrière-arrière-petit-fils d'Honoré Mercier.
Études au Catholic High School de Laval, au Collège Vanier et à la McGill University (droit, 1976).
Président du English Speaking Catholic Schools Council (1983-1987).
Directeur des affaires légales du mouvement anglophone Alliance Quebec.
Commissaire à la Commission d'appel sur la langue d'enseignement (1986-1987).
Président de l'Office des professions du Québec (1987-1993).
Député du Parti libéral du Québec-PLQ de Chomedey à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (1994-2007).
Ministre de l'Environnement et whip adjoint du Parti libéral du Québec à l'Assemblée nationale (2003-2006).
Ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (2005-2006) dans le cabinet de Jean Charest. À cause d'un différent concernant le parc du mont Orford que M. Charest voulait céder à une entreprise privée, Monsieur Charest décide de le muter au ministère des Services gouvernementaux, Il refuse également qu'Hydro-Québec installe une centrale au gaz dans la région de Salaberry-de-Valleyfield.
Le 27 février 2006, il refuse d'être muté à ce poste et est invité à quitter le cabinet de Jean Charest.
Député du Nouveau Parti Démocratique-NPD d'Outremont à la Chambre des communes-Cdesc (2007- 2018) ; il est alors le deuxième député de ce parti dans l'histoire du Québec après Philip Edmonston.
Le 25 mars 2012, il est élu chef du Nouveau Parti démocratique du Canada.
Le 16 mai 2013, Monsieur Mulcair déclare que le maire de Laval, Gilles Vaillancourt, avait tenté de le corrompre en 1994 ; Vaillancourt aurait montré une enveloppe à Mulcair qui avait dès lors a mis fin à la conversation.
En novembre 2010, Mulcair avait assuré n'avoir jamais reçu d'argent ou s'être fait offrir une enveloppe par Gilles Vaillancourt.
En 2013, il explique qu'il n'a pas porté plainte à la police parce qu'il ne croyait pas que, selon lui, il y avait matière à poursuite criminelle, puisqu'il n'était pas député, mais candidat et qu'il n'avait pas vu l'argent.
Le 10 avril 2016, le congrès du Parti tenu en Alberta décide par un vote de 52 % des participants de tenir une convention pour élire un nouveau président en 2018 ; pour Monsieur Mulcair, il s'agit d'une défaite cinglante pour lui et constitue un flagrant désaveu à son endroit par ses troupes qui ne lui pardonnent pas le résultat décevant des dernières élections fédérales ; il demeure chef du Parti jusqu'à la nomination de son successeur Jagmeet Singh.
Le 14 juin 2018, dans ce qui sera son dernier discours à la Chambre des communes, il annonce qu'il démissionne comme député d'Outremont et qu'il accepte une charge de professeur au Département des sciences politiques de l'Université de Montréal-UdeM.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)