Montréal (municipalité de ville). Hôtels

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Auberge du Vieux Port. Vieux-Montréal. 27 chambres. Ouvert en 1996.


Hôtel Delta. Place Victoria. 711 chambres. Géré par Delta Hotels & Resorts depuis 1999. Le 3 juillet 2013, InnVest Real Estate, le propriétaire annonce la vente de l'hôtel à une entreprise conjointe internationale qui voudrait transformer l'édifice pour une utilisation différente. Les 350 employés de l'hôtel sont avisés que leurs services ne seront plus requis à compter du 31 octobre 2013. InnVest est propriétaire de 134 hôtels au Canada. Campus Crest Communities en association avec Beaumont Partners SA acquiert l'hôtel pour la transformer en résidence pour étudiants. L'Hôtel est située à distance de marche de la McGill University, de la Concordia University et de l'Institut de technologie supérieure qui reçoivent un total de 80 000 étudiants ; l'édifice pourra loger 1 300 lits, des salles d'étudeune bibliothèque et un centre de conférences pour des événements organisé par les universités.

Hôtel du XIX Siècle. Hôtel boutique. 262, rue Saint-Jacques Ouest, Vieux-Montréal. 62 chambres.

Hôtel Marriott Château Champlain. Place du Canada. 592 chambres et 19 suites réparties sur 36 étages. Plans de l'architecte Roger D'Astou; inauguré en 1967 ; la structure métallique de l'édifice est l'oeuvre de la Dominion Bridge Company de Lachine ; achetée en 2005 par la Compagnie Ocean Properties de Floride déjà propriétaire d'environ 100 hôtels dont, dans la région de Montréal, l'Hôtel Marriott Courtyard, l'Hôtel Courtiarest et l'Hôtel Holiday Inn Montréal Longueuil.

Hôtel Mont-Royal (aujourd'hui Les Cours Mont-Royal) rue Peel inauguré le 20 décembre 1922 ; on dit qu'il s'agissait alors du plus grand hôtel de l'Empire britannique avec ses 1 046 chambres et suites ; construit selon des plans (style beaux-arts) des architectes Ross & Macdonald à qui l'on doit également les plans du magasin Eaton à Montréal, du Château Laurier à Ottawa et de l'hôtel Fort Garry à Winnipeg.
En 1984, l'hôtel est fermé définitivement, puis transformé en édifice à bureaux et boutiques sous le nom de Cours Mont-Royal. Doté d'un accès au Métro de Montréal.

Hôtel Gault. Hôtel-boutique. 449, rue Sainte-Hélène, Vieux-Montréal. Anciennement propriété de Frederick Gault, le roi du cotton au XIXe siècle au Canada. L'un des dirigeants de la compagnie propriétaire actuel est Daniel Langlois, fondateur de Soft Image. Style Beaux-Arts (1871); 39 chambres.

Hôtel Godin. Hôtel-boutique. Angle sud-ouest des rues Sherbrooke et Saint-Laurent. Propriété du Groupe Buena Notte, la Caisse de dépôt et placement du Québec et à la compagnie Terra Nostra de Daniel Langlois, l'hôtel est aménagé en partie dans édifice construit en 1914-1915 par l'architecte Arthur Godin ; converti en hôtel en 2004 selon des plans de Dan S. Hanganu ; 136 chambres.

Hôtel Le Germain. Hôtel-boutique. 2050, rue Mansfield. Aménagé en 1999 dans un ancien édifice à bureaux sous la direction de Christiane Germain.

Hôtel Nelligan. Hôtel-Boutique. 160, rue Saint-Paul, Vieux-Montréal. 64 chambres ; propriété de la famille Antonopoulos.

Hôtel et Suites Le Place d'Armes. Hôtel boutique. 701, côte de la Place d'Armes, Vieux-Montréal ; 135 chambres et 52 suites aménagées par la famille Antonopoulos dans un édifice de 7 étages construit en 1870 selon des plans des architectes Hopkins and Willy pour la compagnie Great Scotish Insurance et dans les édifices adjaçants de La Banque du peuple et l'Alexander Cross Building ; classé monument historique en 1975, sa transformation en 2000 et 2004-2005 a été réalisée par la compagnie Lemay Michaud Architecture Design.

Hôtel Reine-Élizabeth. Boulevard René-Lévesque Ouest. Inauguré en 1956 ; la structure métallique est l'oeuvre de la Dominion Bridge Company de Lachine.

  • Éphémérides :


1946 Le boulevard Dorchester (aujourd'hui René-Lévesque) jouxte un trou profond de 15,25 m dans lequel aboutit le tunnel ferroviaire du mont Royal ; les voies ferrées et leur emprise appartiennent à la Canadian National Railways, propriété du Gouvernement du Canada dont la gare centrale est l'aboutissement. Le Gouvernement du Canada autorise la construction d'un édifice à bureaux et d'un hôtel afin de couvrir le trou.
1947 Une esquisse préliminaire est proposée pour la construction d'un hôtel en forme de L à l'angle sud-est de la rue Mansfield et du boulevard Dorchester Ouest (René-Lévesque), près de la Gare centrale de la Canadian National Railways.
1948 (20 mars 1948) Inauguration de l'hôtel Laurentien (21 étages) sur la rue Peel près du boulevard Dorchester (René-Lévesque).
1953 Deux mois après le couronnement de la reine Elizabeth II, le président de la Canadian National Railways, Donald Gordon, approuve les plans de l'hôtel qui comptera 1 200 chambres.
1954
(23 juin 1954) Début des travaux de construction de l'hôtel.
(Novembre 1954) Donald Gordon annonce que le nouvel hôtel portera le nom de Queen Elizabeth.
1955 Une pétition portant 250 000 signatures demandent que le nom de l'hôtel soit Château Maisonneuve.
1957 (27 mars 1957) L'effigie de Donald Gordon est brûlée par une foule qui demande un nom français dans une ville française.
1958 (15 mars 1958) Ouverture officielle de l'Hôtel Queen Elizabeth ; ses premiers clients sont monsieur et madame Charles Morel de Baie-Comeau qui célèbrent le 20e anniversaire de leur mariage.
1959
(8 janvier 1959) L'Hôtel ressuscite le Beaver Club fondé en 1785 par un dîner en l'honneur de Andrew Turner, un financier et éditeur de journaux montréalais du début du XIXe siècle.
(27 avril 1959) Fidel Castro, le président de Cuba, devient le premier chef d'état à séjourner à l'Hôtel Reine-Elizabeth.
(25 juin 1959) La reine Elizabeth II y séjourne pendant 2 heures avant de se rendre inaugurer la voie maritime du Saint-Laurent en compagnie de Dwight Eisenhower, président des États-Unis.
1967
Vingt chef d'état dont la reine Elizabeth II, le général De Gaulle, président de la France, et la princesse Grace de Monaco, séjournent à l'hôtel à l'occasion de leur visite d'Expo 67.
1969
John Lennon écrit la chanson Give Peace a Chance alors qu'il séjourne en bed-in pour la paix dans la suite 1742 de l'hôtel.
1970
Lors de la crise d'octobre, le Gouvernement du Québec installe son centre d'opération dans l'hôtel.
1986
Le Canadian National Railway investit 30 millions $ dans la transformation du dernier étage en suites VIP.
1988
(Janvier 1988) La compagnie Canadian Pacific Hotels acquiert le Reine Elizabeth.
1989
La Chaîne de CP Hotels devient Fairmount Hotels.
2003
Réfection du lobby et du Beaver Club au coût de 30 millions $.
2015
Le propriétaire de l'hôtel, la compagnie Ivanhoe filiale de la Caisse de dépôt et placement investit dans la modernisation des chambres de l'hôtel, mais la chambre 1742, occupée lors d'un bed-in par John Lennon et son épouse Yoko Ono en 1969 est maintenue dans son état de l'époque.

Hôtel Ritz-Carlton. Rue Sherbrooke Ouest. Inauguré le 31 décembre 1912 ; styles Louis-XVI et Renaissance ; l'aile latérale a été ajoutée en 1956 ; rénové au coût de 16 millions $ en 2000 ; en 2007, les travaux de rénovation majeure sont entrepris au coût de plus de 100 millions $ ; les 229 chambres sont modifiées et leur nombre est réduit à 130, alors que 35 condo-résidence et 15 condo-suites sont aménagés par l'ajout d'un 11e étage et d'une nouvelle aile ; la façade, le lobby, la salle ovale et la Palm Court et le jardin sont conservés ; c'est le 19e hôtel au monde à porter le nom de Ritz, mais le plus ancien hôtel de la chaîne Ritz-Carlton en Amérique du Nord ; construit pour la compagnie Carlton Hotel Co. de Montréal, dont les actionnaires sont Herbert Holt, président de la Royal Bank of Canada-RBC, Montagu Allan, magnat du transport maritime canadien, Charles Gordon, président de la Dominion Textile, Charles Hosmer, un financier montréalais et Thomas George Shaughnessy, président de la compagnie de chemins de fer Canadien Pacifique ; son nom lui vient de son association avec César Ritz, propriétaire d'une chaîne d'hôtels dont le Ritz de Paris, qui, moyennant 25 000 $, leur accorda le droit d'ainsi nommer leur hôtel à la condition qu'ils y maintiennent un standard égal à celui de Paris ; parmi les célébrités qui y ont séjourné, on compte le prince de Galles, futur roi d'Angleterre sous le nom de Edward VIII, la reine Marie de Roumanie, le chanteur français Maurice Chevalier, l'acteur britannique Charles Laughton, l'actrice allemande Marlene Dietrich, l'acteur américain Tyrone Power et le pianiste américain Liberace, l'homme d'affaires américain Howard Hughes, le groupe des Rolling Stones, la reine Élizabeth II et le prince Phillip ; Richard Burton et Elizabeth Taylor y ont célébré leur mariage ; en 1977, Fernand Roberge devient le premier président canadien-français de l'hôtel qui passe aux mains de la compagnie Rolaco de New York en 1991.

Hôtel St. James. Hôtel boutique. 354, rue Saint-Jacques Ouest, Vieux-Montréal. 61 chambres. Aménagé dans l'édifice de la Merchants' Bank construit en 1870.

Hôtel Saint-Paul. Hôtel boutique. 355 rue McGill, Vieux-Montréal. 120 chambres. Inauguré en juin 2001; aménagé dans l'édifice de la Canadian Express construit au début du XXe siècle selon des plans de l'architecte Alexander C. Hutchison.

Hôtel Saint-Sulpice. Hôtel boutique. 414, rue Saint-Sulpice, Vieux-Montréal. 108 chambres. Construit en 2000. Propriété d'André Verdier et de la chaîne Intercontinental Concorde Hôtels de France.

Hôtel Sofitel. Rue Sherbrooke Ouest, près de la rue Stanley ; ouvert en 2002 ; 258 chambres. Aménagé dans l'ancien édifice de la compagnie Liquid Air érigé en 1977.

Hôtel W. Rue McGill, Carrefour du commerce international relié au Palais des congrès par une voie souterraine ; ouvert en 2004 ; 152 chambres, 31 suites. Aménagé dans l'ancien immeuble de la Banque du Canada. Appartient au groupe Starwood Hotels and Resorts Worldwide et fait partie de la chaîne W Hotels.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)