Montréal (municipalité de ville). . Scandales. Affaires diverses

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Personnages ou institutions mentionnés dans cette entrée :



Sodem (entreprise commerciale). Propriété de Daniel Arbour.



Affaire diverses. (G) (C)

  • Éphémérides -


1999
Guy Coulombe, ancien président d'Hydro-Québec (1982-1988) est nommé directeur général de la ville de Montréal.
2001
(Novembre 2001) Le Parti Union Montréal dirigé par Gérald Tremblay remporte les élections ; ce dernier devient maire de Montréal et Frank Zampino assume la présidence du Comité exécutif de Montréal qui compte dans ses rangs Benoît Labonté, maire de l'arrondissement Ville-Marie.
2002
(1er janvier 2002) Guy Coulombe assume le poste de directeur général de la nouvelle ville de Montréal résultant de la fusion de toutes villes de l'île de Montréal.
2003 Robert Abdallah, anciennement d'Hydro-Québec, est nommé directeur général de la ville de Montréal en remplacement de Guy Coulombe ; le directeur des Finances de la ville de Montréal qui agit comme directeur général par interim, André Delisle, anciennement de Hydro-Québec, avise le maire Tremblay qu'il ne veut pas travailler avec Abdallah; le maire ne lui demande pas pourquoi et Delisle démissionne sur le champ.
2006
(Juillet 2006) Robert Abdallah démissionne de son poste de directeur général et est remplacé par Claude Léger.
2008
(Novembre 2008) Robert Abdallah entre au service de la Compagnie Gastier, une filliale de la Compagnie Simard-Beaudry Construction de Tony Accurso.
2009
(Septembre 2009) Claude Léger démissionne comme directeur général de la ville ; le maire, Gérald Tremblay, nomme madame Rachel Laperrière directrice générale par intérim.
(21 septembre 2009) CBC/Radio-Canada révèle qu'un groupe d'entrepreneurs se partagent les contrats de la ville de Montréal.

(23 octobre 2009) Tony Accurso intente une action en diffamation contre CBC/Radio-Canada et son reporter Alain Gravel relativement à une émission diffusée le 24 septembre 2009 ; en plus de 2 M $ de dommages + 500 000 $ dommages exemplaires, il demande que CBC/Radio-Canada et Gravel présentent des excuses publiques.
Le ministre de la Sécurité publique du Québec, Jacques Dupuis, annonce la formation d'une unité spéciale de la Sûreté du Québec pour examiner les allégations de corruption, collusion et infiltration criminelle dans l'industrie de la construction ; cette opération est appelée Opération Marteau.
(27 octobre 2009) Madame Rachel Laperrière, affirme que la gestion des projets de la ville est livrée aux bureaux privés d'ingénieurs (CIMA+, Tecsult, BPR, Groupe Séguin, Génivar, etc).









Outils personels

Publicité

(Annonces   .)