Moncton (agglomération du Nouveau-Brunswick)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 142,37 km2.


  • Éphémérides -


1766 Fondation de Moncton.

1847 Parution du roman historique L'Évangéline de Longfelllow.
1849 Construction d'un chantier naval par George et Joseph Salter.
1855 Constitution de la municipalité. Ouverture de la Westmoreland Bank.
1860 Le nom de Moncton est donné à l'agglomération.
1862 Dissolution de la municipalité de Moncton en faillite.
1868 Lors de la construction du chemin de fer, Moncton devient le quartier général des ateliers de l'Intercontinental Railway.
1888 Érection canonique de la paroisse St. Bernard.
1914 Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-l'Assomption, la première paroisse acadienne de l'agglomération.
1918 La population de la paroisse Notre-Dame-de-l'Assomption est de 600 familles francophones.
1920 Érection canonique de la paroisse Saint-Louis-de-France.
1943 Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-Grâce.
1948 Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-la-Paix.
1949 Érection canonique de la paroisse du Christ-Roi.
1954 Érection canonique de la paroisse Sainte-Bernadette.
1956 Érection canonique de la paroisse St. Augustine.
1963 Érection canonique de la paroisse Holy Family. Fondation de l'Université de Moncton (francophone).
1973 Érection canonique de la paroisse St. Michael.
2014 (4 juin 2014, vers 19 h 15) Trois agents de la Gendarmerie royale du Canada (David Joseph Ross, 32 ans, originaire de Victoriaville, Québec, Douglas James Larche, 40 ans, originaire de St. John, Nouveau-Brunswick, et Fabrice-Georges Gevaudan, 45 ans, originaire de Boulogne-Billancourt, France) sont tués alors que l'agente Marie Darlene Goguen et l'agent Éric-Stéphane J. Dubois sont blessés par balles par un homme vêtu d'un uniforme militaire de camouflage et portant un bandeau à la tête ; le tueur serait Justin Bourque, 24 ans, originaire de Moncton que des citoyens avaient vu déambuler sur la rue armé d'une carabines militaire et d'un fusil de chasse ; Bourque aurait d'abord abattu le constable Dave Ross, puis il a fait feu en direction d'une auto de police banalisée tuant ainsi Larche et Gevaudan et blessant Darlene Goguen et Dubois.
(4 juin 2014, vers 9 h 40) Victor Bourque, qui a vu la photo du tueur dans un bulletin de nouvelles locales à la télévision appelle le 911 et dit qu'il est le père du tueur.
(nuit du 5 au 6 juin 2014, peu après minuit) Justin Bourque est appréhendé près du boulevard Wheeler et du chemin Mountain à Moncton.
(6 juin 2014, à 9 h40) Victor Bourque, le père de Justin Bourque, appelle le 911 et déclare «I am the father of the gunman . Bourque est accusé de 3 meurtres prémédité et de 2 tentatives de meurtre. La cour ordonne que Bourque soit l'objet d'une évaluation psychiatrique ; après 18 jours d'examen, le docteur Moses Alatishe, le psychiatre au Shepody Healing Center de Dorchester déclare que Bourque est apte à subir son procès.
(Août 2014) Bourque reconnaît sa culpabilité des trois meurtres et des deux tentatives de meurtre.
(15 septembre 2014) Une cérémonie en l'honneur des trois agents tués le 4 juin précédent est tenue à l'académie d'entraînement de la Gendarmerie à Calgary à l'occasion du service commémoratif annuel en l'honneur des agents qui sont morts dans l'exercice de leur devoir ; à cette occasion, une plaque où sont inscrits leurs noms est dévoilée sur un cénotaphe et sur le Memorial Wall.
(4 Juin 2015) Dévoilement de la maquette d'un monument à la mémoire des trois agents de la GRC tués le 4 juin 2014 à Moncton par Justin Bourque.
2016 (4 juin) Dévoilement de la statue à la mémoire des trois agents de la GRC tués le 4 juin 2014 à Moncton par Justin Bourque.
2017 (24 avril 2017) La gendarmerie est accusée de n'avoir pas fourni à ses membres et ses superviseurs les informations appropriées, les instructions et entraînement lorsqu'en présence d'un tireur en action dans un environnement urbain ; l'article 124 du Code du travail du Canada oblige l'employeur à user des plus hauts standards de prudence pour assurer la santé et la sécurité de ses employés. La plupart des auto-patrouilles qui sont intervenues ne contenaient qu'un seul gilet pare-balles alors que plusieurs auto-patrouilles transportaient 2 agents.
2018 (26 janvier 2018) Le juge Leslie Jackson de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick condamne la GRC à payer 550 000 $ pour ne pas avoir fourni l'équipement adéquat à ses agents La somme est composée de 100 000 $ d'amende et 450 000 $ que le corps policier doit donner à diverses causes dont 300 000 $ pour une bourse d'étude commémorative à l'Université de Moncton.


  • Toponymie -


Originellement appelée Le Coude ou The Bend, à cause de sa situation géographique au bord d'un crochet de la rivière Petitcoudiac.
Moncton rappelle le souvenir de Robert Monckton, le commandant britannique qui reçut et exécuta l'ordre d'expulsion des Acadiens en 1755.

  • Repères géographiques -


Diocèse de Moncton.
Sur la rivière Petitcodiac.
Acadie

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)