Molson (John l'Ancien)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (brasserie, finance, navigation et propriété foncière) né en 1763 (28 décembre) à Moulton ou Snake Hall (Lincolnshire, Angleterre) ; fils aîné de John Molson et de Mary Elsdale.

Immigre à Montréal en 1782.
Père de la lignée Molson/Vaughan d'Amérique.
À compter de 1786, il partage sa vie avec Sarah Insley Vaughan ; de cette union sont issus John Molson (marié à Mary Ann Elizabeth Molson, sa cousine germaine), Thomas Molson (marié à Martha Molson, sa cousine germaine) et William Molson (marié à Elizabeth Badgley) ;
En 1786, grâce à l'héritage de ses parents, il achète une petite brasserie en faillite de Montréal.
En 1791, il devient grand-maître de la nouvelle loge maçonnique Saint-Paul.
En 1801 il épouse Sarah Insley Vaughan la mère de ses enfants dans l'église Christ Church de Montréal.
Il se lance dans le transport maritime en fondant la St. Lawrence Steamboat Company et en finançant la construction du premier bateau à vapeur canadien,The Accommodation. qui sera lancé le 19 août 1809.
En 1816, avec ses fils, John et William, il fonde la compagnie John Molson and Sons. Les profits de la brasserie lui permettent de soutenir des activités bancaires et la St. Lawrence Steamboat Co. ; cette dernière compagnie est propriétaire des bateaux à vapeur Accommodation (1809), Swiftsure (1813), John Molson, John Mull et Lady Sherbrooke (moteur de la compagnie Bolton & Watt d'Angleterre, 1816).
L'épave du Lady Sherbrooke qui faisait la navette entre Montréal et Québec a été trouvée en 1983 sous 3 mètres de boue près des îles de Boucherville et a été l'objet de recherches archéologiques subaquatiques par le professeur Jean Bélisle de la Concordia University et André Lépine.
Député de Montréal-Est à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC (1816-1820).
1825, John Molson achète la résidence de Thomas Torrence, sur la rue Sherbrooke, à l'amgle du boulevard Saint-Laurent.
Administrateur et président (1826-1836) de la Bank of Montreal-BM.
Grand maître provincial du district de Montréal et William-Henry de l'assemblée maçonnique (1826-).
Candidat défait dans le comté de Montréal-Est aux élections de 1827 à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC.
Conseiller au Conseil législatif du Bas-Canada-CLBC (1832-1836), il y est le porte-parole des commerçants anglophones.
L'un des plus importants hommes d'affaires du pays au début du XIXe siècle, il fournit près de 25 % des capitaux nécessaires à la construction du premier chemin de fer canadien, le Champlain and St. Lawrence Railroad, 14 miles de longueur entre La Prairie et Saint-Jean-sur-Richelieu.
Décès en 1836 (11 janvier) dans sa propriété située sur l'île Sainte-Marguerite dans la seigneurie de Bouchervile (71) après avoir rédigé un testament dans lequel il nommait John Molson junior, Thomas Molson, William Molson, George Moffatt et Peter McGIll comme exécuteurs testamentaires ; il lègue la brasserie à John Henry Robinson Molson, fils de Thomas Molson ; à John Molson fils, il léguait le terrain de l'hôtel incendié, le Théâtre Royale, la forge à côté de la brasserie, les îles de Saint-Jean et de Sainte-Marguerite (Boucherville). avec les fermes, les maisons, les granges, les outils, la volaille et et le bétail ; à William Molson et à Thomas Molson, il laissait le quai et la propriété Prés-de-Ville de Québec, y compris 23 maison bâties sur la propriété et rapportant loyers ainsi que l'usufruit de la brasserie jusqu'en 1847 lorsque John Henry Robinson Molson atteindra sa majorité ; à parts égales, il laissait à ses trois fils ses actions dans diverses entreprises Bank of Montreal, Ottawa Forwarding Company, Montreal Library, British American Land Company, St. Lawrence Steamboat Company, Quebec Fire Insurance Company, le bateau Varennes et son banc à la Christ Church de Montréal.

Les membres suivants de la famille Molson ont été associés à la Bank of Montreal-BM : John Molson fils (1824-1826 et 1836-1853), John Molson l'Ancien (1826-1836), William Molson (1843-1853), Herbert Molson (1916-1938), Frederick W. Molson (1925-1929), Herbert W. Molson (1938-1951) et Hartland de Montarville Molson (1951-) ; John Molson l'Ancien, en est président (1826-1830) et Hartland de Montarville Molson en est vice-président (1964-2002).


  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)
L'histoire des Molson - 1780-2000 (Karen Molson, Éditions de l'Homme, traduit de l'anglais par Louis Vincent, 2001).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)