Miscou-Centre (agglomération du Nouveau-Brunswick)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1534 (3 juillet) Jacques Cartier double la pointe de Miscou et la nomme Cap d'Espérance.
1623 Raymond de la Ralde fonde un poste de pêche sur l'île Miscou.
1628 (Mars) L'amiral David Kirke s'empare de l'établissement de pêche de Miscou.
1698 (17 juin) Pierre Rey-Gaillard, comme tuteur de Louis Denys, concède à Jean Grignon un arrière-fief (3 lieues de front par 6 lieues de profondeur et toutes les îles de Miscou) détaché de la seigneurie de Miramichi. Pierre Rey-Gaillard concède à Jacques Gourdeau un arrière-fief (3 lieues de front par 6 lieues de profondeur) détaché de la seigneurie de Miramichi.
1699 (17 février) Jacques Gourdeau revend son arrière-fief à Pierre Rey-Gaillard.
1759 Une loi anglaise éteint tous les droits des seigneurs français dans l'ancienne Acadie.
1770 Une dizaine de familles acadiennes (Boudreau, Chiasson, Leblanc, Doucet, Haché, Arsenault) venues de l'île Saint-Jean s'établissent sur la Grande Plaine de l'île de Miscou.
1815 Des soldats anglais licenciés (John Campbell, Robert Harper, John Marks, Thomas Cowan, Andrew Wilson) s'établissent dans l'île.
1825 L'ancien corsaire jersiais, Pierre Duval, propriétaire de l'île Bonaventure, fonde un établissement de pêche à la pointe nord de l'île et y attire John Le Couteur, George Sivret et John Vibert.
Après 1860 Les Lantain (Lanteigne), Duguay, Frigot et Mallet s'établissent dans la partie intérieure de l'île Miscou.
1903 Érection canonique de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue.

  • Toponymie -


Miscou est un mot micmac signifiant «marais», «herbeux».

  • Repères géographiques -



Sur l'île Miscou, dans le golfe du Saint-Laurent.
À l'entrée de la baie des Chaleurs.
Diocèse de Bathurst.
Nouveau-Brunswick (Acadie)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)