Miron (Gaston)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Études au Collège de Sainte-Agathe-des-Monts, au juvénat, puis au noviciat des Frères du Sacré-Coeur-fsc de Granby, à l'Université de Montréal-UdeM (sciences sociales) et à l'École Estienne de Paris.
Devient frère du Sacré-Coeur-fsc sous le nom de Frère Adrien et obtient son brevet d'enseignant en 1946, mais quitte la communauté en 1947.
Arrive à Montréal en 1947.
En 1953, il est l'un des six cofondateurs de la première maison d'édition de poésie québécoise, les Éditions de l'Hexagone
De septembre 1959 à février 1961, il séjourne en France grâce à une bourse du Conseil des arts du Canada pour étudier à Paris les techniques d'édition.
Le 11 décembre 1969, il organise une manifestation contre le règlement de la Ville de Montréal qui interdit les manifestations dans les rues de la ville ; des dizaines de personnes dont Marcel Chaput, sont arrêtées au cours de cette manifestation. La maison d'édition de l'Hexagone participe à la publication des revues Parti pris et Liberté. Miron est l'un des fondateurs de la revue Liberté.
En 1985, la maison l'Hexagone publie la collection de poche, Typo.
Miron est l'un des indépendantistes québécois emprisonnés sans procès en octobre 1970 en vertu de la Loi des mesures de guerre.
Miron est l'un des fondateurs, avec Olivier Marchand, Mathilde Ganzini-Marchand, Jean-Claude Rinfret, Louis Portugais et Gilles Carle, des Éditions de l'Hexagone (1953) qu'il codirige avec Pierre Nepveu (1961-1981).
Président de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques Canada (1987-1992).
Décès en 1996 (14 décembre 1996) à Montréal.
Le gouvernement du Québec lui fait des funérailles nationales à Sainte-Agathe-des-Monts, samedi le 21 décembre 1996, en faisant ainsi le premier Québécois à recevoir un tel honneur sans avoir au préalable détenu un poste politique officiel.
Pierre Vallières le décrivait comme l'un des pères spirituels du Front de libération di Québec-FLQ.
En 1997, la bibliothèque municipale de Sainte-Agathe-des-Monts est nommée Bibliothèque Gaston-Miron.

Voir Québec (province). Crises. Crise d'octobre 1970.

  • Publications - Liste partielle


Deux Sangs (comprenant des poèmes d'Olivier Marchand et des dessins naïfs de Jean-Claude Rinfret, L'Hexagone, 1953),
L'Homme rapaillé (poésie et prose, Presses de l'Université de Montréal-UdeM, 1970 ; traduit en italien, en anglais, en ukrainien, en polonais, en hongrois, en roumain, en portugais et en espagnol ; réédité par la maison de L'Hexagone en 2015 sous le titre L'Homme rapaillé : poèmes 1953-1975 ; édité en France par la maison Gallimard en 1998)
La vraie nature de Bernadette (1972)
La Mort d'un bûcheron (1974)
Courtepointes (poésie, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1975)
La Marche à l'amour (poésie, agrémentée de cinq eaux-fortes de Léon Bellefleur, Éditions Erta, 1977)
Un long chemin (L'Hexagone, proses, 1953-1996, rassemblées par Marie-André Beaudet et Pierre Nepveu, posthume, 2004).
Album Miron (2006).
Gaston Miron ; la vie d'un homme (Sogides, 1990).
Correspondance 1949-1965 (lettres à Claude Haeffely colligées par Mariloue Sainte-Marie, L'Hexagone, 2015)

Discographie :

La Symphonie rapaillée (direction par Blair Thompson, 2014)

  • Distinctions -


Prix France-Canada (1970)
Prix de la revue Études françaises (1970) pour L'homme rapaillé
Prix littéraire de la Ville de Montréal (1972) pour L'homme rapaillé
Prix littéraire de la communauté française de Belgique (1972) pour L'homme rapaillé
Prix Ludger-Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1977) pour l'ensemble de son oeuvre
Membre de l'Académie Mallarmée (1977)
Prix Guillaume-Apolinaire (1981) pour L'homme rapaillé
Prix du Québec Athanase-David (1983) pour l'ensemble de son oeuvre
Prix Molson du Conseil des arts du Canada-CAC (1985)
Prix Fleury-Mesplet du Salon du livre de Montréal (1988)
Médaille de l'Académie canadienne-française-ACF (Académie des lettres du Québec, 1990)
Membre de l'Ordre des francophones d'Amérique-MOFA (1991)
Commandeur des Arts et des Lettres de la République française (1993)
Doctorat honorifique de l'Université de Montréal-UdeM (1995)
Officier de l'Ordre national du Québec-OONQ (1996)
Prix spécial de poésie du concours international Ronald-Gasparic de Roumanie (1997)
Prix de la revue Études françaises

  • Bibliographie -


Miron le magnifique (Jacques Brault, dans Chemin faisant, éditions La Presse (1966)
Les Mots à l'écoute : poésie et silence chez Fernand Ouellette, Gaston Miron et Paul-Marie Lapointe (essai, Pierre Nepveu, Presses de l'Université Laval, 1979)
Structure de l'imaginaire dans «Courtepointes» de Miron (Eugène Roberto, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1979)
Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
Anthologie des Grands textes indépendantistes avec Andrée Ferretti, 1992)
Gaston Miron, un poéte dans la cité (Études françaises, Les Presses de l'université de Montréal (1999)
La Révolution québécoise (essai, Jean-Christian Pleau, Fides, 2002)
Gaston Miron, le forcené magnifique (essai, Yannick Gasquy-Resch, Hurtubise HMH, 2003)
Voyage en Mironnie - Une vie littéraire avec Gaston Miron (Jean Royer, Fides, 2004)
Mon parcours avec Gaston Miron (Alain Horic, VLB Éditeur, 2004)
Écrire à bout portant - Les lettres de Gaston Miron à Claude Haeffeley 1954-1965 (Mariloue Sainte-Marie, Éditions Nota Bene, 2005)
Album Miron (Marie-Andrée Beaudet, Éditions de L'Hexagone, 2006.
L'Universel Miron (sous la direction de Jean-Pierre Bernard et François Hébert, Éditions Nota Bene, 2007)
Gaston Miron sur parole - Un portrait en sept entretiens (Jean Royer, Bibliothèque québécoise, 2007)
Gaston Miron : tel un naufragé (Yannick Gasquy-Resch, Éditions Aden, Croissy-Beaibourg, 2008)
Miron l'égarouillé (François Hébert, Hurtubise, 2011)
Gaston Miron. La vie d'un homme (Pierre Nepveu, Éditions du Boréal, 2011)
La vie d'un homme (Pierre Nepveu, Boréal, 2012)
Le sursis littéraire (Martin Jalbert, Les Presses de l'Univerité de Montréal-PUdeM, 2012)
Exposition Gaston Miron et les poètes de l'Hexagone 1953-2013 au Musée des arts littéraires du Québec à Montréal (2014)
La symphonie rapaillée (mouture pour orchestre composée par Gilles Bélanger, 2014)
Un homme revenu d'en dehors du monde (documentaire réalisé par Simon Beaulieu présenté en mars 2014 en clôture des 32e Rendez-vous du cinéma québécois.

  • Filmographie -


Hommage à Gaston Miron par Yann Perreau (documentaire, 2011).
Gaston Miron. Les outils du poète (André Gladu, 2011).
Gaston Miron. La vie d'un homme (Pierre Nepveu, biographie, Éditions du Boréal, 2012)
La vie et la carrière de Gaston Miron (documentaire, réalisation de Simon Beaulieu, 2014)
Miron, un homme revenu d'en dehors du monde (réalisation de Simon Beaulieu, 2014)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)