McMasterville (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Superficie - 3,00 km2.
  • Gentilé - McMastervillois, oise.


  • Éphémérides -


Voir Beloeil (municipalité de ville).
La Hamilton Powder Co. est à l'origine de l'agglomération.

1845
(8 juin 1845) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Mathieu-de-Beloeil.
1847
(1er septembre 1847) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Mathieu-de-Beloeil.
1855
(1er juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Mathieu-de-Beloeil.
1878
Acquisition de la Hamilton Powder par Winthrop Brainerd et Lammont Du Pont.
1908
Naissance du village de McMasterville.
1910
La Compagnie Hamilton Powder adopte le nom de Canadian Explosives Ltd.
1915
Construction d'une autre usine d'explosifs à Beloeil.
(6 juillet 1915, 10:00 h.) Tragédie mortelle ; explosion suivie de l'incendie du pavillon de la cordite à la poudrerie de la Compagnie Canadian Explosive Ltd suivie d'un incendie ; bilan : 8 morts, Murray Wilson, gérant de la division chimie, Helmer Brown, surintendant de la cordite, Raoul Favreau, Dick Meyer, Maria Williams, et Berthe Blain, Henri Chicoine et H.C. Schoch, et 8 personnes gravement blessées.
1917
(31 juillet 1917) Constitution de la municipalité du village de McMasterville par détachement de celle de la paroisse de Saint-Mathieu-de-Beloeil pour loger les employés de la Canadian Explosive Limited-C.E.L..
1927
La Compagnie Canadian Explosive adopte le nom de Canadian Industries Limited (C.I.L.).
1928
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Sacré-Coeur-de-Jésus.
1939
Arrivée des Soeurs de la Présentation-de-Marie p.m.* qui prennent en charge l'école du Sacré-Coeur.
1975
(1er octobre 1975) Tragédie mortelle ; accident de travail ; explosion dans l'usine d'explosifs de la Compagnie C.I.L. ; bilan : 8 morts.
1988

  • Tragédie mortelle ; accident de travail; explosion à l'usine d'explosifs de la Compagnie C.I.L. ; bilan: 4 morts.

1991
La population McMasterville est de 3 689 habitants.
1995
(11 février 1995) La municipalité abandonne son statut de village.
1996
La population de McMasterville est de 3 813 habitants.
1998
(3 septembre 1998) La Compagnie ICI, propriétaire de l'usine de la Canadian Industries Limited-C.I.L., annonce la fermeture de l'usine d'explosifs (PETN ou pentaerythritol tetranitrate, nitrate d'ammonium et explosifs empaquetés pour les mines et carrières) employant 131 salariés et cadres.
2000
Mise en service du train de banlieue entre Montréal et McMasterville.
2001
La population de McMasterville est de 3 984 habitants.
2002
(1er juin 2002) Annonce du regroupement des services de police de Beloeil, Calixa-Lavallée, Carignan, Chambly, Contrecoeur, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Amable, Saint-Antoine-sur-Richelie, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Sainte-Julie, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Mathieu-de-Beloeil, Varennes et Verchères.
2004
(26 août 2004) Alain Saint-Onge, jusque-là directeur adjoint de la sécurité publique de Laval devient le premier directeur de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.
2006 La population de McMasterville est de 5 234 habitants.
2011
La population de McMasterville est de 5 615 habitants.
2014
(11 juillet 2014) Un incendie détruit l'école primaire La Farandolle bâtie dans les années 1950 ; l'incendie serait d'origine criminelle.

  • Services :

École d'éducation internationale (secondaire et baccalauréat international).
Train de l'Agence métropolitaine des transports depuis Montréal

  • Attraits :


Église de la United Church ; orgue Casavant (1901).
Église Sacré-Coeur-de-Jésus ; orgue Casavant (1933).

  • Toponymie -


McMasterville rappelle le souvenir de William McMaster, premier président (1910-1924) de la Compagnie Canadian Explosive ; cette entreprise appartenait à la société Du Pont de Nemours des États-Unis et à la Compagnie Nobel d'Angleterre.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Sur la rivière Richelieu.
Au sud de Beloeil
Diocèse de Saint-Hyacinthe.
Municipalité régionale de comté de La Vallée-du-Richelieu.
Communauté métropolitaine de Montréal-CMM.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Boulevard Sir-Wilfrid-Laurier x Route 223.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)