Mashteuiatsh (réserve amérindienne innue)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 1 306,32 hectares.
  • Langue d'usage - L'innu-aimun.
  • Langue seconde - Le français.
  • Gentilé - Pekuakamiulnuatsh.


  • Éphémérides -


1775 Établissement d'un poste de traite par les marchands anglais, Thomas Dunn et John Gray.
1856 (25 juillet) Établissement de la réserve de Ouiatchouan en remplacement des anciennes réserves des rivières Métabetchouane et Péribonka ; le territoire de cette réserve couvre celui du canton de Ouiatchouan .
1860 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Charles-Borromée.
1867 Ouverture d'un poste de traite de la Hudson's Bay Company-HBC.
1875 Fondation de la mission Saint-Charles-Borromée par les oblats de Marie-Immaculée-o.m.i.*.
1876 Ouverture d'un hôpital par le gouvernement fédéral.
1880 Le bureau de poste est appelé Pointe-Bleue.
1889 Construction d'un juniorat des oblats de Marie-Immaculée-o.m.i.* sur une terre de 100 acres.
1910 Établissement de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil-de-Chicoutimi-n.d.b.c.*.
1923 La population de la paroisse est de 700 âmes.
1965 (22 mai) Fondation de la Caisse populaire de Pointe-Bleue.
1970 Mise en exploitation d'une scierie par la compagnie Gagnon et Frères de Roberval.
1977 Ouverture du musée amérindien racontant l'histoire des Innus.
1985 La réserve adopte le nom de Mashteuiatsh en remplacement de celui de Ouiatchouan.
1987 La paroisse Saint-Charles adopte le nom de Kateri-Tekakwitha.
1995 La population de la réserve est de 1 749 habitants.
2005 La population de la réserve est de 2 015 habitants.
2007 (15 août) Les élus de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean signent une entente avec les Innus pour la gestion commune des ressources naturelles du territoire ; une commission régionale aura le mandat de gérer l'exploitation et la conservation des ressources naturelles et d'émettre des avis au Gouvernement du Québec à cet égard ; en plus du président nommé conjointement, la commission sera formée de 8 membres dont 6 représentants des élus municipaux et 2 représentants des Innus.
2013 La population de Masteuiatsh est de 1749 habitants.

  • Attraits :


Musée amérindien ; 1787, rue Amishk ; raconte l'histoire et ce que veulent être les Pekuakamiulnuatsh, les Innus du Lac-Saint-Jean tels qu'ils étaient et tels qu'ils sont devenus ; expose les traces d'une civilisation millénaire, l'artisanat traditionnel montagnais, les outils de ce peuple nomade et l'expression contemporaine de la vision autochtone nord-américaine.

  • Toponymie -


Mashteuiatsh serait issu de Ka Mesta8iats, mot montagnais signifiant «là où il y a une pointe».
Ouiatchouan est issu du mot amérindien Wiadjiwan signifiant, selon certains, «cours d'eau claire» ou, selon d'autres, «on voit sa chute de loin», une allusion à la chute Ouiatchouane.
Pekuakamiulnuatsh, le gentilé, vient de Pekuakami, le nom innu du lac Saint-Jean qui signifie «lac peu profond» ou «lac plat».
Pointe-Bleue est le nom donné à la réserve par les Blancs francophones.
Saint-Charles-Borromée rappelle le souvenir de l'oblat Charles-André Arnault, le premier desservant de la paroisse.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au nord de Roberval.
Au bord du lac Saint-Jean, près de l'embouchure de la rivière Ouiatchouaniche.
Diocèse de Chicoutimi.
Région touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Carte 15.
Carte 15 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)