Martin, Martineau, Martinet, Martinez (étymologie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Martin est la forme francisée du latin Martinus, le saint évêque de Tours, évangélisateur de la Gaule ; le nom, dérivé de Mars, dieu de la guerre, fils de Jupiter et de Junon, est fréquent en Franche-Comté (France).

Le martin est un genre d'oiseaux de l'ordre des passereaux, de la famille des dentirostres.
Martin est le patronyme de l'un des deux à trois mille mercenaires allemands recrutés par la Couronne britannique pour l'aider à mâter la Révolution américaine, et demeurés au Canada après le Traité de Versailles (1783).
Martineau est un diminutif de Martin.
Martineau pourrait être une transformation graphique de martinet ; le martinet est un énorme marteau dont on se sert dans la fabrication des métaux, pour les étirer et leur faire prendre différentes formes, en les dégageant de leurs scories au moyen de la percussion.
Selon le Dictionnaire universel d'Antoine Furetière (1688-1689), martinet désigne un «marteau qui est meu par la force d'un moulin. Il se dit des marteaux des moulins à papier, à tan, à foulon, &c. Ce mot vient des grands marteaux de forge qu'on voit à Vienne en Dauphiné, qui servent à battre le fer & l'acier, & à forger ces excellentes lames d'épée, qu'on nomme lames de Vienne. Ils sont ainsi appelez à cause que ces forges sont toutes situées proche de l'Église, & dans la paroisse de St.Martin».
Martinet désigne aussi le cordage qui remplit le service de balancines de la corne d'artimon.
Encore selon le Dictionnaire universel d'Antoine Furetière (1688-1689), le martinet est «une espèce de grande hirondelle qui a la gorge & le ventre blanc, & le dos noir. Les martinets volent sas repos et ne se perchent jamais que dans leurs nids». «Le martinet pêcheur est une espèce d'alcion, qui est un peti oiseau de plumage bleu par la teste et les ailes, qui a le bec long & aigu, & qui hante les eaux. Ce mot vient de ce que cet oiseau arrive au mois de Mars, & retourne à la Saint-Martin». Martinez est la forme espagnole de Martin dont la terminaison ez signifierait «fils de».
En 2000, en France, il y a 268 000 personnes qui portent le patronyme Martin dont une concentration dans la région de Paris et d'autres en Loire-Atlantique, en Gironde, en Provence et en Rhône-Alpes ; il y a une concentration de Martineau en Vendée ; il y a 55 000 personnes qui portent le patronyme Martinez dont une concentration au bord de la Méditerranée et d'autres dans le sud-ouest et le sud-est.

  • Crédits -


Dictionnaire étymologique des noms de famille et prénoms de France (Albert Dauzat, Larousse Sélection, Librairie Larousse, 1969)
Les noms de famille de France (Histoire et anecdotes, sous la direction de Marie-Odile Mergnac, Archives & Culture, Paris, 2000)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)