Lizée (Nicole)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Musicienne (compositrice) de Montréal née à Gravelbourg, Saskatchewan.


Études à la McGill University (thèse de maîtrise en composition musicale intitulée «RPM : pour large ensemble et turntnablis solo :

En 2004, Yannick Nézèt-Séguin lui commande une oeuvre pour orchestre et turntablis dans laquelle elle aborde spécifiquement l'usage du tourne-disque comme instrument de musique contemporaine et la manière de rédiger une graphologie propre au DJ/scratcheur : «Ma thèse avait divisé la faculté à l'époque, parce que certains jugeaient que le tourne-disque n'avait pas sa place dans un orchestre. Elle se rappelle : «Quelques années plus tard, c'est mon utilisation de sons de jeux vidéo (de la console Atari 2600) qui rencontrait de la résistance ; pendant une demande de bourse, un prof dans le jury ne comprenait rien à rien. Ça ne pouvait pas être de l'art.» : King Kong and Fay Wray. Elle a inventé une notation pour tourne-disque qui est aujourd'hui utilisée dans des facultés de musique en Europe et en Amérique du Nord.
Selon son site web, elle fertilise la musique contemporaine avec la contre-culture et la culture populaire. (Le Devoir, cahier culture-musique, 10 et 11 juin 2017, page E3)

Composition Saxktronica

  • Distinctions :


En 2002, elle remporte le Prix Robert-Fleming du Conseil des Arts du Canada
En 2004, elle est mise en nomination pour un prix Opus du Conseil québécois de la musique
En 2013, elle remporte le prix Jules-Léger pour la musique de chambre décerné par le Conseil des Arts du Canada

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)