Limco (Blanche)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Femme de sciences (architecte et urbaniste) née aux Pays-Bas. Études à la McGill University. A travaillé dans le bureau de Le Corbusier en Europe. On attribue à Sandy van Ginkel et à son épouse, Blanche Limco, la survie du Vieux-Montréal. À la fin des années 1950, la ville de Montréal voulait faire passer une autoroute dans l'axe de la rue Saint-Paul ; venu à Montréal pour travailler au sein du bureau de planification de la ville ; le couple a déterré des plans du Vieux-Montréal datant du XVIIIe siècle et a mis en évidence la valeur historique de ce secteur et ainsi réussi à empêcher la démolition envisagée. Le couple fonde la firme montréalaise van Ginkel Associates, une agence multidisciplinaire de conception et de gestion ; cette agence jouera un rôle clé dans la modernisation de l'architecture canadienne, de la planification urbaine et de la planification du transport ; elle produit une série pionnière d'études critiques sur Montréal. On doit à leur agence une étude du port de Montréal (1958-1959), le plan de circulation de la zone centrale (1960-1961), le plan de développement du Vieux-Montréal (1960-1961), la planification et la conception de l'Expo 67 (1962-1967), un prototype d'aérogare pour Transports Canada (1970), le plan de circulation Movement in Midtown pour le coeur de Manhattan, New York (1970-1971) et l'achèvement d'un projet d'aménagement pour Pahang Tenggara en Malaisie (1973). Professeure d'architecture à la University of Toronto. Les archives spécialisées de l'agence (1955-1980) constituent le Fonds van Ginkel du Centre canadien d'architecture de Montréal.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)